Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 03:29

 

Quelle belle société ils nous préparent

Hier, l’armée israélienne a mené une opération contre des groupes armés à Gaza et Ahmad Jaabari, le plus important chef militaire palestinien responsable des opérations militaires du Hamas a été tué. Il y eut ensuite des débats houleux après la saisine du Conseil de sécurité à l’ONU. Point à remarquer : l’Egypte a rappelé son ambassadeur. Le président américain, pour sa part, confirme avoir été élu pour permettre les prolongations et éviter un engrenage dévastateur au Moyen Orient. Obama a en effet demandé aux belligérants de ne pas aller plus loin en matière d’escalade dans la violence. Mais le Premier ministre israélien est en campagne électorale et la haine de l’autre  étant son leitmotiv permanent, a donné cette réponse : « Aujourd’hui, nous avons adressé un message clair au Hamas et aux autres organisations terroristes, et si cela devient nécessaire, nous sommes prêts à étendre l’opération ». Netanyahou multiplie les menaces : « Il y aura la guerre à Gaza, ce n’est qu’une question de temps », fait-il savoir publiquement.


En fait et depuis de nombreux mois maintenant, il est clair que les sionistes dirigeant l’Etat hébreu veulent la guerre. Ils veulent même étendre la guerre partout dans la région : en Palestine, au Liban, en Iran…


Description de ce que vivent les populations : « Les bombes à fragmentation ne se contentent pas de tuer enfants sur les terrains de foot ou résistants. Elles les déchiquettent en mille morceaux pour que les visions d’horreur restent imprégnées à tout jamais dans la mémoire de la population. L’armée israélienne, qui a tué samedi 3 enfants d’une même famille, est allée dès le lendemain attaquer la famille et les voisins lors de l’enterrement de ces mêmes enfants. L’un des enfants de 13 ans, Ahmed, était en train de jouer au foot. C’était un fan du Real Madrid. Que les jeunes footballeurs qui comptent aller jouer la coupe européenne de foot en Israël en juin prochain, s’ils en ont le cœur, se le disent ». « C’est un génocide qui se prépare aux yeux de tous, une nouvelle Nuit de Cristal comme vient de l’écrire Lynn Gottlieb, qui demande si nous allons nous comporter comme il y a 74 ans, c’est à dire laisser faire ».  (Source)


Les Palestiniens ne sont pas seulement dans le viseur, même les chrétiens font l’objet d’attaques permanentes de la part des sionistes du gouvernement hébreu.

http://www.dailymotion.com/video/xlo9rp_les-chretiens-persecutes-en-israel_news

 

« Un trio de mercenaires, mais à quel prix, pour contaminer la « gauche » française et défendre en chœur les intérêts de l‘Empire. A eux trois le triste constat des effets dévastateurs de la politique Bourgeoise, une affaire de « contamination » selon l’expression favorite de Laurent Fabius, une contamination qui une fois encore se terminera dans le sang pour de sordides intérêts financiers... » (Source)


Le gouvernement français a-t-il le souci de défendre les chrétiens contre les menées des sionistes ? Nullement car ce gouvernement français est piloté par une équipe très favorable aux sionistes et qui fait la promotion d’une société antichrétienne comme on le voit avec le débat sur les homosexuels et la protection dont jouissent les réseaux pédophiles (voir l’excellente interview d’Alain Soral).


http://www.dailymotion.com/video/xuqs9n_un-reseau-pedophile-au-sein-des-elites-francaises-alain-soral-revient-sur-la-disparition-de-s-mailla_news

Or ce type de société à la Sodome ne peut avoir qu’un seul destin et tout le monde le connaît.

 
34 commentaires

Publié par le 15 novembre 2012 dans Non classé

 

.

Sur ce site,

 

Baisse de 5% gros rebond ? ou les deux ?

Ceux qui connaissent le film « Cliffhanger », savent que c’est la fiancée de Stallone qu’il essaye de sauver. Mais sa main glisse dans le gant et elle tombe et se tue.
Voilà l’image du CAC ce matin… mais également de tous les autres indices …. pourtant, il y a la possibilité d’un gros rebond sur WS…

Le CAC après avoir cassé le support de son diamant 6 jours de rang, s’est raccroché à la main de Stallone à 3374. Mais quoique soutenu à bout de bras par ce fort de foire, les héros sont fatigués. Sylvester  n’a pas réussi à passer au-dessus de la corde tendue à 3434… Alors ? à 5 on lâche tout ?
Si on regarde du côté de Wall Street, la situation semble aussi dramatique. « La fiancée du Dow Jones »  (ne cherchez pas, ce film n’est pas encore sorti en salle) pourrait repeindre en rouge le bas de la falaise.
Tous les supports du canal haussier ont été successivement cassés. Comme pour le CAC, plusieurs tentatives de revenir au-dessus du dernier support ont échoué depuis 4 jours. Même le support du canal baissier a été franchement défoncé hier soir. Les fans de la figure « trois pics et un dôme » de Lindsay (très controversée) peuvent se dire qu’on va terminer à « la cave »… Les « Trois Pics » seraient les 3 sommets du 19 mars, 2 avril et 2 mai,  « le Dôme » est évident.. le rebond  en « 27″  vient d’être fait.. Il ne reste plus que la chute à 12.035.
Ce graphique est une copie d’écran prise vers 20H hier soir. Le DJIA a chuté de 100 points depuis. Objectivement pour aller à « la cave », il suffit de chuter de 4,4%. On peut faire ça en quelques heures ou en quelques jours, cela ne va pas changer la face du monde. Après on pourra offrir aux gérants de portefeuille, un rallye de fin d’année, pour qu’ils puissent présenter des comptes honorables à ceux qui leur font confiance.

Pour vous donner une idée, une chute de 5% à partir de 3375 pour le CAC, amènerait les cours à 3205… on est très loin de mes objectifs bas. La cassure du diamant devrait selon la logique nous amener à 3165-3170 et mon porte-voix à 3100.  Verrons-nous s’ils sont capables d’aller à 3165, puis de faire leur rallye de fin d’année avant d’aller taper le bas du porte-voix… qui à ce moment là sera très très bas, vers 2900 ou moins ?
Revenons au DJIA. Par un miracle de la technique moderne et des mathématiques, si vous regardez un graphique en quotidien et que vous regardez le même graphique en hebdomadaire ou mensuel, les supports et résistance vont avoir un aspect différent. La preuve en image.

Le DJIA grâce aux libéralités de la Réserve Fédérale distribuant sa manne généreusement à Wall Street, a évolué par bonds successifs dans un canal haussier. Les rebonds prennent appui sur des obliques haussières parallèles. Si on transperce la première, on va rebondir sur la seconde. Hier soir, la première a été cassé à la baisse. Mais comme vous pouvez le voir, la seconde oblique en ce mois de novembre est à 12.000.

Pour faire plaisir aux gestionnaires de portefeuilles, aux banques et aux actionnaires, cette chute à 12.000 ne compromettrait aucunement la réalisation d’un rallye de fin d’année, ni la présentation de résultats positifs.

Comme vous le savez désormais, chaque chute est suivie d’un retracement selon la suite de Fibonacci. Un retracement à minima de la chute de 13437 (le sommet du dôme) à 12.000, amènerait le DJIA à 12399. Les gérants de fonds pourraient s’en contenter puisque le DJ a terminé l’année 2011 à 12328. Dans cette année difficile, un résultat positif serait déjà une victoire pour les petits actionnaires, qui suivent la politique du « Buy and Hold ».

En conclusion,

nous pourrions avoir une chute limitée de tous les indices, suivie d’une hausse limitée. La suite de l’histoire en 2013 devrait être moins glorieuse. Comme vous le voyez, les rebonds sont de plus en plus brefs dans le temps et de plus en plus faibles en amplitude, alors que les injections des Banques Centrales pour obtenir ce résultat sont inversement proportionnelles. Il faut de plus en plus d’injection pour de moins en moins de résultat. Il y a probablement de meilleures manières d’utiliser les ressources de la Fed.

Mais évidemment, ceci n’est qu’une analyse personnelle, susceptible d’être contrée par la réalité des faits et nous vous déconseillons de jouer en bourse.

 
63 commentaires

Publié par le 15 novembre 2012 dans Non classé

 

La course vers le MUR de la faillite globale… avec un point d’interrogation : sa durée

L’hebdomadaire The Economist a publié un intéressant graphique exprimant l’évolution de l’endettement du secteur public américain sous les différents présidents à partir de Harry Truman.

Une inconnue ? A quel moment sommes-nous du degré de dangerosité extrême ? Qui peut le savoir ? Une certitude cependant : ce système est généré pour être DETRUIT, mais on voit bien que les manipulateurs de ce même Système suivent un calendrier. Voilà pourquoi il est préférable de ne pas mentionner de date mais de tirer les conclusions qui s’imposent comme le ferait n’importe quel médecin au regard des symptômes cliniques d’un (très) grand malade.

Retarder l’échéance de l’application de BALE III pour les banques américaines

Le 9 novembre, les régulateurs américains ont convenu de retarder l’application des règles de Bâle III pour les grandes institutions bancaires américaines. L’échéance fixée au 1er janvier 2013 est donc repoussée et on ignore quelle sera la prochaine date… traduction de la situation rocambolesque des banques américaines. Selon des personnalités de la banque centrale canadienne, le délai supplémentaire serait de six mois. En septembre 2010, « le Comité de Bâle a décidé de relever le ratio de solvabilité Core Tier 1 de 2% à 4,5% avec en plus un matelas de protection de 2,5%, d’ici 2019. Autrement dit, les fonds propres « durs » , c’est à dire composés uniquement d’actions et de bénéfices mis en réserve, devront représenter 7% des activités de marché ou de crédit des banques. L’augmentation de ce ratio devra contribuer à limiter l’incitation à la prise de risque ».

Mais cet accord international qui devait donc être mis en place par les institutions bancaires américaines à partir de janvier 2013 ne joue pas pour les banques de Wall Street. Rappelons qu’en juin dernier, la banque centrale américaine avait déclaré que certains établissements avaient un long chemin à parcourir pour satisfaire aux règles de participation.  A l’époque, un responsable de la Fed déclarait que les 19 plus grandes sociétés de portefeuilles bancaires américaines auraient un manque à gagner de 50 milliards de $ de capital si les règles de Bâle III devaient être mises en application.

 
9 commentaires

Publié par le 15 novembre 2012 dans Non classé

 

Le début… de la fin des haricots

Brève:
9 des 11 membres du LBMA (le marché des Métaux Précieux de Londres) font l’objet d’une enquête pour collusion dans l’établissement des prix.
Serait-ce le premier frémissement annonçant les prémisses de la fin d’un système ?

 
24 commentaires

Publié par le 15 novembre 2012 dans Non classé

 

Comment taxer et qui taxer ?

 
25 commentaires

Publié par le 14 novembre 2012 dans Non classé

 

SYRIE : point de vue de Walid Mouallem exposé à l’ONU

Pour rappel, lors de son discours devant l’Assemblée générale des Nations Unies, le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem a accusé les Etats-Unis et leurs alliés de soutenir le terrorisme. Selon lui, le conflit qui dure depuis huit mois ne cessera pas tant que la Turquie, l’Arabie saoudite, le Qatar, la Libye et d’autres pays n’arrêteront pas de fournir armes et soutien financier à l’opposition.

 

Selon Walid Mouallem, les forces extérieures créent artificiellement une crise humanitaire : elles poussent les mouvements armés à intimider la population civile dans les régions frontalières et forcent les gens à fuir. Il a également accusé les acteurs régionaux et internationaux d’aspirer à provoquer l’instabilité en Syrie pour justifier une ingérence étrangère.

 

Point de vue du gouvernement Ayrault : le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a rencontré les responsables de la coalition de l’opposition syrienne au Caire. Il est à craindre que les socialistes (l’UMP est sur la même longueur d’onde) engagent la France à soutenir encore plus cette équipe nauséabonde.

 
36 commentaires

Publié par le 14 novembre 2012 dans Non classé

 

D’une information anodine aux questions…

En complément d’information de l’article précédent, il y a sur le site référencé de Nantes, un module sur la monnaie locale «comment ça marche». En cliquant, on trouve 10 questions dont l’une est : Pourquoi une monnaie locale ?

http://www.unemonnaiepournantes.fr/comment-ca-marche.php

Comm’ ou info d’initié ?

Le maire de Nantes était-il « instruit » sur la crise à venir ? Il est stipulé que la monnaie locale est une réponse à la crise financière ; or on indique sur le site que le projet a été lancé en 2006 donc 1 an avant la crise des subprimes aux US…  et leur impact en Europe.

A-t-on des gens qui savaient ou alors une communication trompeuse sur 2006 ?

2006… juste avant l’arrivée de N. Sarkozy qui voulait copier (après l’avoir tellement vanté) le modèle américain sur les subprimes pour la France…

Il n’y avait pas de crise en 2006…

 
10 commentaires

Publié par le 14 novembre 2012 dans Non classé

 

Le Premier ministre français est-il à la pointe de l’information ?

Hier, on a pu prendre connaissance d’une information plutôt étonnante : la ville de Nantes, dont l’actuel Premier ministre français Jean-Marc Ayrault fut maire durant de nombreuses années, va introduire une MONNAIE LOCALE afin de faciliter le développement de l’activité économique. Un site internet a été créé et les nantais peuvent y apporter des idées sur le magnifique projet « initié par Jean-Marc Ayrault »… comme proposer un nom à cette future monnaie… complémentaire à l’euro !

La monnaie locale de la ville de Nantes doit être introduite à partir de l’été 2013. La lecture du site http://www.unemonnaiepournantes.fr/ révèle que ce projet est inscrit « depuis 2006 à l’agenda 21 de la ville de Nantes ».

On s’empresse de préciser, bien sûr, qu’il ne s’agit d’une nouvelle monnaie destinée à concurrencer le valeureux euro ; elle sera indexée sur la devise bruxelloise. Cette monnaie nantaise permettra donc de payer « des produits, des services, voire des primes salariales, à leur valeur réelle ». Les personnes qui souhaiteraient utiliser cette monnaie virtuelle doivent ouvrir un compte au Crédit Municipal.

 
12 commentaires

Publié par le 14 novembre 2012 dans Non classé

 

Royaume-Uni : les retraites à financer représentent 342% du PIB

Le Bureau National des Statistiques anglais, ONS, vient de publier un document, daté du 27 avril 2012, redoutablement éloquent sur le secteur public britannique.

Office national des statistiques (voir aussi doc joint) :
==> http://www.ons.gov.uk/ons/dcp171766_263808.pdf

Il y estime notamment ce que doit verser aux retraités présents et futurs le gouvernement anglais : 5 000 milliards de Livres Sterling, soit 6 247 milliards d’euros, 342% du PIB.

Bref, une faillite objective.

 
29 commentaires

Publié par le 14 novembre 2012 dans Non classé

 

Carte de France des emplois menacés

Voici le lien à partir duquel on peut trouver la légende et les explications chiffrées.

 
35 commentaires

Publié par le 14 novembre 2012 dans Non classé

 
 

HSBC : des banquiers incorrigibles et des particuliers trop confiants dans la protection des paradis fiscaux

Après le scandale du Libor et de l’Euribor, plusieurs banques ont payé une certaine somme pour éviter d’être poursuivies et éviter les questions qui puissent fâcher. Aujourd’hui, HSBC est de nouveau sous les feux de la rampe. Tandis que les pays doivent payer les intérêts de leurs dettes aux forces financières oligarchiques qui sont LE MARCHE, on assiste à des sorties de capitaux de plus en plus importantes dans les pays qui sont pour le moment, dans une situation très délicate. Pour certains pays de la zone sud de l’euro, il s’agit de plusieurs dizaines de milliards d’euros par mois.

Les paradis fiscaux voient des sommes très coquettes rentrer et d’aucuns pensent que les mesures fiscales avantageuses de certains pays leur assureront une tranquillité qui durera toujours. Nous avons déjà exprimé notre opinion dans le cadre de la lettre LIESI. Il y a quelques jours, le Daily Telegraph affirmait que le fisc britannique, en l’occurrence le HMRC (Her Majesty’s Revenue and Customs) s’intéressait tout particulièrement à HSBC. Pourquoi ? Parce qu’il a reçu des éléments d’information sur «tous les clients britanniques de HSBC à Jersey», à savoir leurs noms, adresses et soldes de comptes (dont la moyenne atteindrait 337.000 livres). Certains fonds seraient d’origine frauduleuse, provenant du trafic d’armes ou de drogue. La liste est par ailleurs «largement dominée par des personnalités de la City», écrit l’Agefi. La fuite à Jersey a de quoi, selon le Daily Telegraph, «faire naître de sérieuses questions quant aux procédures de HSBC», l’évasion fiscale pouvant concerner «des centaines de personnes».

A l’époque de N. Sarkozy, d’aucuns ont affirmé qu’une liste venant de sources suisses avait été communiqué au fisc français. Le gouvernement l’avait fait savoir et certaines ‘régularisations’ avaient été engagées.

Selon un porte-parole du HMRC : faire barrage à ceux qui «essaient de tricher par le biais de l’évasion fiscale (…) est une priorité absolue». Les moyens du fisc français pour s’en prendre aux contribuables  qui cherchent à éviter l’impôt vont se renforcer. Avis aux amateurs… Des cabinets fiscaux très spécialisés savent faire, certes, dit-on, mais l’amateurisme en la matière est interdit.

Nous avons récemment discuté avec une sommité du milieu bancaire français: il est très intéressant  d’apprendre que quelques très hauts cadres des plus plus grosses banques françaises n’ont plus d’argent en France…

En tout cas, les sommes placées dans ces paradis fiscaux sont si énormes que l’on peut s’interroger. Le rapport L’économie déboussolée met en lumière les distorsions entre l’économie réelle et les indicateurs qui guident le G20 et les Institutions financières internationales. Investissement, commerce, épargne, productivité … le rapport démontre comment la place de la finance offshore rend toute mesure de ces indicateurs impossible. Au cœur de ce mensonge économique, il pointe le rôle majeur des multinationales et des banques, premières utilisatrices des paradis fiscaux. (Source)

 
28 commentaires

Publié par le 13 novembre 2012 dans Non classé

 

Immobilier : la bulle commence à imploser

L’immobilier a un sale avenir devant lui en France. Les professionnels que nous fréquentons dans le domaine, les banquiers et les sources ministérielles parlent toutes dans le même sens. Les beaux jours de l’immobilier sont terminés. Ne vous pressez pas pour acheter, les rabais viendront à des prix que l’on ne peut même pas imaginer aujourd’hui. Pour le moment, on annonce un effondrement des prêts pour 2012 alors que la crise n’a pas encore commencé en France.

Pour l’ensemble de l’année 2012, les crédits immobiliers accordés par les banques devraient être d’un peu plus de 115 milliards d’euros, soit une baisse de près de 30% par rapport à 2011 (un peu moins de 162 milliards), loin du record absolu de 2007 (170,2 milliards), estime Michel Mouillart, professeur d’économie à l’Université Paris-Ouest. Son commentaire est intéressant : « Une chute d’une telle ampleur et d’une telle rapidité, on ne l’a jamais connu. Durant la dépression de 2008-2009, il aura fallu deux ans pour en arriver là. Cette fois-ci, il aura suffit d’un an ». Attendons la suite… les réquisitions et tout ce qui va bien avec un système COMMUNISTE, car c’est bien là l’UNIQUE objectif des gouvernements UMP/PS.

 

Marché de l’immobilier – Commentaire d’un lecteur

Je suis un ancien de ce secteur (filiale immobilière d’une grande banque Française) et peu donc en parler.
L’activité décroit en effet depuis 2007, moins de demande, avenir incertain, augmentation du coût de la vie et pour certains prise de conscience… la liste pourrait s’allonger sans difficulté.
Les banques achètent l’argent autour de 0.5%, elles revendent le crédit autour de 3% sur du court terme et plus de 4% sur du plus long terme (crédit sur 20 ans et plus).
Les marges enregistrées par les banques sont importantes, elles le sont beaucoup plus que dans les années 2002 à 2007 car le coût de l’argent était tout autre.
La baisse de l’activité pour le moment a été compensée par ce différentiel, mais la crise de la zone Euro engage les organismes bancaires à renflouer leurs filiales en difficulté. La contraction de l’activité crédit à la personne qui se confirme va s’amplifier et aura pour conséquence d’affaiblir les capacités de toutes les banques, ce sera donc encore moins de crédit… Les rotatives prendront le relais… mais le papier va manquer….
Le crédit Immobilier de France qui finançait les dossiers des classes populaires à des taux souvent plus élevés que ses concurrents est HS.
Ces classes populaires ont de moins en moins accès au prêt immobilier car les conditions dans les banques commerciales sont drastiques, la contraction de la demande engagera la baisse des prix.
L’augmentation de la précarité professionnelle aura pour conséquence d’augmenter les risques d’insolvabilité des ménages avec pour conséquence le non remboursement des prêts (immo, perso….) du particulier et de l’entreprise.
Le résultat sera une faillite générale ou bien une mort lente des structures et des institutions telles que nous les connaissons. Cette restructuration faillitaire aura pour conséquence d’engendrer une déstabilisation civile des pays avec des mouvements sociaux d’envergure…  Cela à déjà lieu en Europe avec des manifestations des fonctionnaires de Police et des forces armées qui commencent à avoir des difficultés de paiement des salaires et des soldes… et des populations.
Nous avons à nous inquiéter de la position de la Suisse qui est à mon avis un signal d’alarme sur la situation de l’Europe. Mettre en place un exercice militaire (liens ci-dessous pour ceux qui ne l’auraient pas vu) avec comme thème principale l’écroulement sociale des pays d’Europe du sud, donne le « LA » de notre avenir.

THESEANTITHESE

 

36 commentaires Publié par le 13 novembre 2012

 

.

 

Lire aussi :


 

l'économie mondiale en chute libre !

http://gillesbonafi.blogspot.fr/2012/11/leconomie-mondiale-en-chute-libre.html

 

.

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Alerte - danger ! - SOS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche