Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 05:13

 

 

 

 barbarie-syrienne

 

Syrie, suite liens :

.

 

Un “instant magique” de la vérité du monde
dedefensa.org

30 mai 2012, par Comité Valmy

Un “instant magique” de la vérité du monde
Les évolutions “diplomatiques” autour du massacre de Houla valent bien les évolutions des circonstances du même massacre (voir ce 30 mai 2012). Elles sont particulièrement significatives du côté américaniste, notamment par les circonvolutions intérieures de la position officielle, montrant bien que, pour Obama, la Syrie (comme l’Iran) est d’abord une bataille intérieure. (Les élections présidentielles, certes.) Dans ce cas, et sans surprise pour nous, la (...)


Syrie : la manipulation bat son plein... le sectarisme aussi

30 mai 2012, par Comité Valmy

Les phases de l’insurrection syrienne
Il faut croire que la contestation syrienne est entrée depuis le massacre de Houla dans une nouvelle phase.
Militarisée dès ses premiers jours, elle se lança de plein pied dans des attaques contre les forces de l’ordre, les commissariats de police sans oublier les bâtiments officiels comme les ministères ou autres. En plus des militaires et des policiers, elle enleva et liquida des civils, des professeurs d’université, des proches des personnalités proches du (...)
.

 

 

 

 

16 mai – Syrie : Le rendez-vous avec l’Histoire de François Hollande
Par Franck de Bouvines

 

 

16 mai – Fabius au Quai d’Orsay : on a changé de Juppé ? Par Louis Denghien

 

 

26 mai – Le Venezuela brise une nouvelle fois l’embargo contre la Syrie
Réseau Voltaire | 25 mai 2012

 

 

 

 

._______________________________________________________________________________

 

 

Libye, Afrique et Africom : une catastrophe en cours (Counterpunch)
Dan GLAZEBROOK

La destruction du pouvoir régional indépendant qu’était la Libye a pavé la route pour la reconquête militaire de l’Afrique.

L'étendue de la tragédie que l'OTAN et ses alliés ont engendrée en Libye devient de plus en plus tristement évidente avec chaque jour qui passe. Les estimation sur le nombre des victimes varient, mais il semble qu'il y en ait eu au moins 50 000 ; à vrai dire, le ministère de la Défense britannique se vantait déjà en mai dernier que la massacre avait fait 35 000 morts. Mais ce chiffre ne cesse d'augmenter. La destruction des forces de l'état par le blitzkrieg Anglais, Français et Etasunien a laissé le pays dans un état de totale anarchie - au pire sens du terme. Les anciens "rebelles", qui n'avaient rien d'autre pour les unir que la volonté temporaire de servir de soldats au sol à l'OTAN, se retournent les uns contre les autres. 147 ont été tués au cours d'un conflit interne dans le sud de la Libye plus tôt dans l'année, et ces dernières semaines des bâtiments gouvernementaux - dont les quartiers du premier ministre - ont été attaqués par des "rebelles" qui réclamaient leurs salaires. 1,4 milliards de (...) Lire la suite »
Déclaration commune de 35 partis communistes et ouvriers : L’OTAN, menace pour la paix mondiale !
Communiqué du Collectif communiste Polex Deux poids, deux mesures ! Le massacre de populations civiles en Syrie est criminel. Mais il est abject d’en attribuer la responsabilité au seul pouvoir de Bachar el-Assad, alors que certains insurgés multiplient les attaques armées et les attentats, et (...)
"Flame", une cyber-arme visant peut-être l’Iran, détectée par le russe Kaspersky (fabricant d’antivirus)
Le spécialiste russe de la lutte antivirus Kaspersky Lab a découvert un nouveau virus informatique au potentiel d’infiltration inégalé, qui serait utilisé comme une cyber-arme contre des pays tels que l’Iran, probablement au profit de l’Occident et d’Israël. Le logiciel malveillant, connu sous le nom (...)
Israël à nouveau impliqué dans un trafic d’organes, cette fois-ci avec le Kosovo
Un suspect dans un scandale de trafic d’organes humains découvert au Kosovo en 2008 a été arrêté en Israël, a déclaré ce vendredi la police de l’Union européenne et la mission de la justice dans le pays des Balkans. Moshe Harel a été arrêté avec plusieurs autres personnes dans le cadre d’une enquête (...)
.
.

Moscou et Pékin rejettent

toute intervention armée en Syrie

 

Moscou et Pékin rejettent toute intervention armée en Syrie

Syrie/pressions: la Russie et la Chine contre toute intervention militaire

Syrie : La nouvelle géopolitique

«Roulette russe» de l'Occident en Syrie  

30/05/2012

«Roulette russe» de l'Occident en Syrie

Ecoeurant! De quoi désespérer de la nature humaine! Voilà qu'après des milliers de victimes civiles, ce sont maintenant les enfants qui se font massacrer en Syrie. Kofi Annan a déclaré, hier, à son arrivée à Damas être «horrifié» par ces actes inqualifiables. Paris a décidé d'expulser l'ambassadrice syrienne. L'Allemagne a fait de même, suivie de l'Angleterre, de l'Australie, de l'Italie,... Bref, c'est la consternation mondiale. L'envoyé spécial de l'ONU et de la Ligue arabe, Kofi Annan, se démène, comme il peut, pour faire appliquer son plan de paix. Malheureusement, aucun des pays occidentaux qui poussent des cris et condamnent les massacres ne l'aide ni ne l'encourage dans sa mission. Pourquoi? La réponse est donnée par le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, qui a déclaré lundi dernier, que le plus important est de «mettre fin à la violence» et non «se préoccuper de qui est au pouvoir en Syrie». Il accusait clairement les capitales occidentales qui mutualisent leurs efforts uniquement pour faire tomber le président Bachar Al Assad sans se préoccuper réellement à imposer la paix.

D'ailleurs, est-ce vraiment la paix en Syrie qui est recherchée par l'Occident? Pas la moindre trace d'un doute. D'autant qu'hier un sinistre individu qui avait fait le malheur des Libyens est réapparu. En effet Bernard-Henri Lévy, ce mercenaire et porte-parole du sionisme, a écrit au président de la République française, François Hollande, pour le pousser à intervenir plus durement en Syrie. Visiblement content du résultat qu'il a obtenu en Libye, BHL tente de rééditer son «oeuvre» en Syrie. A cette différence qu'il écrit au président Hollande alors qu'il utilisait le téléphone avec Sarkozy. Ce sont tous ces appels au crime qui ont poussé le chef de la diplomatie russe à mettre les points sur les «i». «Les éléments les plus radicaux de l'opposition syrienne reçoivent en permanence des signaux pour ne pas cesser les combats», a-t-il précisé. De qui? Par qui? De ceux qui se «préoccupent de qui est au pouvoir» c'est-à-dire certaines capitales occidentales, Israël et son chargé de mission, BHL. Tout ceci est vraiment écoeurant! Au lieu d'aider à arrêter les massacres, cette communauté qui se veut internationale trouve, au contraire, sur les cadavres le meilleur prétexte pour atteindre son objectif unique, celui d'éliminer Assad comme elle a éliminé El Gueddafi. Créer le chaos en Syrie comme cela a été fait en Libye. Une communauté qui attribue systématiquement et sans même essayer d'enquêter, chaque massacre à l'Etat syrien en refusant d'admettre l'existence de groupes terroristes. Une telle communauté n'est vraiment plus crédible aux yeux des peuples. Si tant est qu'il lui restait une once de crédibilité après son inqualifiable silence lors des massacres des enfants de Ghaza en 2008 et 2009 par l'armée israélienne. Cette armée qui a utilisé, en toute impunité, contre ses victimes des bombes au phosphore blanc et autres composants chimiques dont les effets sont jusqu'à maintenant constatés par les naissances de bébés palestiniens avec des malformations congénitales. Oui, c'est vraiment écoeurant! Pas un mot contre Israël et ses massacres d'enfants à Ghaza, mais levée de boucliers contre le seul Etat syrien alors que tout le monde sait que des groupes terroristes sont également présents sur le théâtre des opérations.

C'est tellement écoeurant que personne ne croit plus ce monde occidental au regard sélectif. Ce monde occidental qui fait croire vouloir protéger les civils et les aider à instaurer la démocratie. Ce monde occidental qui appelle aux armes au lieu d'appeler aux urnes. Ce monde occidental qui a vendu son âme au diable. Ce monde occidental qui porte bien ses oeillères et son mors aux dents. Et qui répond sitôt qu'il est éperonné! Ce monde occidental qui, à force de courber l'échine, va à sa propre perte. Avec ce qui se passe au Vatican...

Zouhir MEBARKI -

http://www.alterinfo.net/notes/Roulette-russe-de-l-Occident-en-Syrie_b4318597.html
.
Jeudi 31 mai 2012

Syrie  Un massacre en Syrie, vendredi 25 mai 2012 dans la ville de Houla, a dépassé le seuil critique dont usent les media pour donner de l’importance à un fait dans le cas d’un conflit dit de « faible intensité ». Cent morts, d’un seul coup, ont été annoncés plusieurs fois, souvent faussement et sans qu’on puisse réellement vérifier la véracité des sources.

 

Cette fois pourtant, toutes les parties du conflit syrien concordent : la gamme des atrocités mesurées à Houla se mesure sur une échelle atroce et vérifiable, celle du carnage de masse qui touche principalement les innocents. Pour moitié des enfants.

 

Voice venu le temps des premiers articles annonçant la faillite imminente du plan de paix de Kofi Annan accepté le 27 mars par le gouvernement syrien. Mais durant ces deux derniers mois, peu d’articles ont fait état des énormes difficultés et des actions irresponsables qui ont affaibli jusqu’à le vider de sa substance le plan des Nations-Unies.

 

Le massacre de Houla n’est que le dernier fait parmi les milliers de violations comptabilisées, parmi les bombes criminelles destinées à toucher au cœur les principales instances du pouvoir syrien, parmi les actions de guérilla, parmi les massacres interethniques perpétrés par des escadrons de la mort, parmi les trafics transfrontaliers d’armes (avec une tension toujours plus grande au Liban),  jusqu’à la naissance de véritables no man’s lands qui annoncent une guerre civile endémique et une internationalisation du conflit.

 

Le mot « libanisation », vieux de plusieurs décades, illustre parfaitement ce que pourrait malheureusement connaître la Syrie.

 

L’implication de chars d’assaut dans les combats de Houla comme l’unique cause du massacre a été interprétée par une organisation londonienne peu digne de foi : l’observatoire syrien pour les droits humains. Les morts ont ainsi été imputés à un bombardement de l’armée gouvernementale durant les manifestations anti-régime de vendredi. Une grande partie des media occidentaux et des pétromonarchies accrédite cette version. Les terrifiantes images des victimes ne soulèvent pourtant aucun doute : les victimes n’apparaissent pas avoir été frappées par un bombardement mais semblent avoir purement et simplement été exécutées, y compris les enfants.

 

Dans ce film d’horreur, vous ne verrez pas la tête d’une gamine surgissant des décombres, comme à Gaza en 2009, mais des corps d’enfants étendus sur le côté le long d’un mur intact, des corps d’enfants desquels s’échappe un flux de sang. Dans l’échelle de l’horreur, c’est du pareil au même. Mais dans la compréhension des faits, ça change tout.

 

Même à cette occasion, le centre d’information « vox clamans » du diocèse gréco-catholique de Homs recueille des témoignages qui décrivent un scénario analogue à celui des autres massacres survenus ces derniers mois : des bandes toujours mieux armées attaquent soit l’armée syrienne, lui causant d’importantes pertes, soit des civils de différentes ethnies.

 

Une stratégie criminelle est en train d’émerger dans la lignée des précédents tristement célèbres d’Amérique centrale ou d’Irak, et qui est en mesure de mettre définitivement à mal le niveau minimum de sécurité que les États ont le devoir de garantir dans le cadre du pacte de citoyenneté. C’est un type de pression qui en soi remet à zéro n’importe quel plan de paix ou n’importe quelle tentative de vouloir ramener à une autorité régalienne le monopole légitime de la violence.

 

Alors, qui est derrière tout ça ? Le plan Annan ne plaît pas à ceux qui veulent coûte que coûte un changement de régime. Il ne plaît pas non plus aux États-Unis ni aux pétromonarchies. Une des violations les plus patentes à ce plan de paix a été l’escalade des trafics d’armement à partir de l’étranger en faveur des éléments les plus inflexibles de l’opposition syrienne. Le plan ne plaît pas également aux groupes toujours mieux équipés de type djihadiste, des milices d’assassins fanatiques qui veulent sceller violemment leur alliance objective avec Washington et Riyad. Et il ne plaît manifestement pas aux secteurs incroyablement myopes et rétrogrades du régime syrien, qui sentent menacées leurs rentes par les réformes imposées par Bachar al-Assad sous la pression des événements.

 

Il y a beaucoup d’observateurs qui regardent se dérouler en Syrie le film de l’horreur avec un prisme déformé jusqu’à attribuer à une unique main assassine les milliers de morts. La réalité se présente au contraire sous de multiples facettes. C’est la raison pour laquelle nous devrions être très prudents dans nos jugements. Á moins qu’on ne veuille nous désinformer. Auquel cas, nous serons là aussi très vigilants.

 

Capitaine Martin

 

Propagande de guerre USA – John Rendon Mr Propagande, manipulateur, faiseur de guerre de Bush et profiteur

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche