Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 23:15
Mardi 28 décembre 2010 2 28 /12 /2010 10:04

http://infoguerilla.fr/?tag=brzezinski

En 1974, Zbigniew Brzezinski fut interrogé :

"Qu'est-ce que le Nouvel Ordre Mondial ?"

Réponse de l'intéressé :

"Nous devons changer le système international en un système mondial dans lequel de nouvelles forces,  actives et créatives (récemment mises au point) doivent être intégrées"

 

Zbigniew Brzezinski fut appelé par David Rockfeller pour créer la Commission Trilatérale, un homme de confiance et d'influence qui fut professeur à l'université de Colombia et écrira de nombreux ouvrages qui formeront le ligne directrice de la politique de la Commission Trilatérale.

 

La Commission Trilatérale fut créée en 1973 par David Rockfeller, alors président de l'ultra-puissante Chase Manhattan Bank et administrateur de plusieurs multinationales et fondations.

 

Elle fut créée à une époque où le "cartel bancaire" voulait introduire un "nouvel ordre économique international"

(qui s'opposait à celui régi par des Etats-nations souverains).

Ce qui devait être privilégié, c'était la défense des intérêts d'une coterie de mondialistes contre ceux des Etats souverainistes. La création de la Commission Trilatérale intervenait, trois ans après cette déclaration de

Lord Rothschild ; "le verrou qui doit sauter, c'est la nation" 

L'objectif de la Commission Trilatérale était de dynamiter les structures des Etats-nations avec les règles de la

"mondialisation".

 

Ayant fréquenté de près ces cercles mondialistes dans les années soixante-dix, le sénateur Barry Goldwater écrira dans son livre, With No Apologies, publié en 1979 :

" La Commission Trilatérale est internationale et a vocation à devenir le moyen de consolider les intérêts commerciaux des multinationales et des banques à partir de la prise de contrôle de la politique gouvernementale des Etats-Unis. Comprenez bien que leur projet est de coordonner leurs efforts pour s'emparer du contrôle des quatre centres de pouvoir :

le monétaire, la culture, le religieux et la politique"

 

Pour preuve que "l'establishment de la Commission Trilatérale est aujourd'hui plus influent que jamais, il suffit de rappeler que Zbigniew Brzezinski est le mentor de Barack Obama...et ceci depuis des lustres..!

(Toutefois, Brzezinski s'inquièterait de l'éveil politique des masses..!)

 

Le 13 novembre 2010 Jean-Claude Trichet président de la BCE s'exprimait ainsi :

"Nous avons encore aujourd'hui une gouvernance bâtie sur les Etats souverains eux-mêmes, un monde westphalien qui ne correspond pas aux nouveaux besoins de gouvernance économique mondiale intégrée.

Le défi de la période est d'accélérer la passage à une gouvernance mondiale..." etc..

 

Nicolas Sarkozy a pris la présidence du G20 pour 2011 et tentera lui aussi d'imposer cette gouvernance mondiale.

 (profitable à ce "cartel bancaire").

 

Durant de nombreuses années, "l'establishment" a travaillé au projet d'Union européenne. Sa décomposition ne le réjouit absolument pas !

Cela dit, le plan de l'exécutif de Groupe Bilderberg, le même que celui de la Commission trilatérale, n'est pas de créer une gouvernance mondiale, mais une "aristocratie d'intention" intégrant l'élite nord-américaine et celle de l'Europe.

 

Aujourd'hui, comme dans les années soixante-dix, l'objectif est toujours la création d'une

One World Company Limited.

Pour réussir ce projet mondialiste,

IL NE FAUT PLUS d'Etats-nations mais aboutir exclusivement à la reconnaissance de

"blocs économiques"

 

L'Europe est un bloc économique majeur, l'euro doit à tout prix être maintenu !

(Pour servir des intérêts privés uniquement)

 

Les banquiers internationaux doivent engager une crise suffisamment saignante pour annihiler les oppositions souverainistes, c'est-à-dire briser les Etats-nations par la bulle ultime des emprunts d'Etat et leur implosion.

D'un autre côté il faut ruiner la classer moyenne tout en contrôlant les populations afin d'éviter des débordements de masse "incontrôlés"

 

(Le Krach de l'obligataire municipal "intra américain" qui a frappé en novembre 2010 présage d'un futur krach obligataire souverain du pays. Les fonds de retraite, les fonds de pension et les américains assis sur des obligations municipales ont toutes les raisons de s'inquiéter...!)

 

Le 21 novembre 2010, le gouvernement irlandais a hissé le drapeau blanc de la capitulation. Les autorités irlandaises ont demandé à l'Union européenne de renflouer la dette du pays. Ainsi sera activé le mécanisme du Fonds Européen de Stabilité Financière.

(par lequel les Etats européens emprunteront de l'argent sur les marchés pour le prêter à l'Irlande)

soit de gros bénéfices pour le "cartel bancaire"

(Nicolas Sarkozy et Angela Merkel s'étant opposés aux "euro-obligations"..et pour cause étant tous deux dans le camp de la World Company..!)

(Quelle différence de conception avec LEAP/2020..!)

 

La triste vérité est que l'Irlande a besoin de cet argent uniquement pour sauver trois banques en faillites:

Anglo-Irish Bank, Allied Irish Bank et Bank of irland

Ces banques sont des lieux de destinantion off shore pour les paris à haut risque pris par les banques britanniques et allemandes, (soit les marchés virtuels comme toujours) de sorte que les banquiers allemands sont des plus satisfaits.

Les autorités irlandaises ont trahi leurs citoyens.

 

le ministre italien de l'économie s'exprime ainsi à propos du sauvetage irlandais :

"Il aurait fallu adopter une solution plus radicale : sauver la partie commerciale et industrielle des banques et laisser la spéculation sombrer"  (tout comme l'a fait l'Islande)

 

Le ministre italien parle en souverainiste et non pas en homme de paille d'une coterie de banquiers internationaux apatrides

 (quelle différence avec Nicolas Sarkozy)

 

Il est intéressant de savoir que Paul Volcker, ancien président de la FED, est depuis de nombreux mois favorable à une séparation de l'activité commerciale des banques de leur activité spéculative.

 

Ainsi une banque comme la BNP, qui détient une partie considérable des dettes publiques et privées de certains Etats, mais qui a créé des sturctures de trusts dans des paradis fiscaux

(si, si Monsieur le président ils existent encore)

 afin d'échapper à tout contrôle des Etats, ne pourrait plus faire la pluie et le beau temps.

( à noter que les principaux dirigeants de la BNP sont les conseillers privés de Nicolas sarkozy)   

 

 

 

http://millesime.over-blog.com/article-zbigniew-brzezinski-et-le-nouvel-ordre-mondial-63840264.html

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche