Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 06:16
Vendredi 10 avril 2009

 

Avec la crise, beaucoup de certitudes se sont envolées. La première, c'est celle de pays plus performants que d'autres. Des Etats comme l'Irlande, l'Espagne ou même l'Islande ont été cités en exemple des tonnes de fois, il suffit taper le nom de ces pays sur Google pour voir que, pendant des années, on a parlé du «miracle espagnol» ou du «tigre celtique» qu'est censée être l'Irlande.

Hélas, avec la crise du subprime, on a découvert que l'Irlande est un peut-être un tigre celtique... mais un tigre de papier. En tout cas, ce tigre n'a plus ni griffes ni dents. En termes de croissance économique, l'Irlande enregistre la pire performance de toute l'Union européenne. Le déficit budgétaire de ce petit pays risque de dépasser 10 % du PIB - autant dire que c'est un drame ! Les plus méchants trouvent aujourd'hui une revanche facile car c'est en effet le «non» de l'Irlande qui a bloqué la ratification du traité de Lisbonne. Voilà donc les Irlandais obligés de quémander l'aide de leurs voisins européens pour éviter la faillite.

C'est a peu près le même scénario qui se déroule en Espagne, cet autre pays souvent cité en exemple pour son dynamisme et qui, aujourd'hui, en est réduit à accorder une prime de départ à ses millions d'immigrés car il n'y a plus de travail pour les Espagnols de souche. La crise du subprime a montré que la croissance espagnole était trop fortement basée sur la construction, secteur qui représentait 20 % du PIB espagnol, contre seulement 4,5 % du PIB américain !

Profitant d'une hausse de l'immobilier qui semblait à l'époque sans fin, l'Espagne n'a pas assez développé son investissement productif. Elle est aussi restée très pauvre en termes d'investissement en recherche et développement. Et puis, n'oublions pas que le miracle espagnol venait en partie des subventions de l'Europe. Les autoroutes espagnoles ont ainsi été financées à 70 % par l'argent des fonds européens.

Cette période est révolue, cependant. Si, auparavant, l'Espagne recevait 16 % des fonds communautaires, tout ceci est bien fini : suite à l'élargissement de l'Europe, l'Espagne ne reçoit plus que 7 % des fonds communautaires. En clair, le pactole n'est plus là, seuls restent les problèmes.

Quant à l'Islande, le pays de la banque Kaupthing, c'est encore pire. Dans ce petit pays de 312.000 habitants, certains se rendent compte qu'ils vivaient tous à crédit, y compris leur Etat. Certains citoyens critiquent leurs propres concitoyens en leur rappelant qu'ils sont d'abord un peuple de pêcheurs et de paysans... et qu'ils auraient donc dû rester sur leurs tracteurs.

La triste réalité de ces trois pays montre qu'en fait de miracles économiques, il y avait surtout un écran de fumée...
Source



http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-30088779.html


http://fr.wikipedia.org/wiki/Flamenco

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Les pays en crise
commenter cet article

commentaires

Eva R-sistons 12/04/2009 11:43

1) Olé !

2) Il faudra que je surveille aussi ma tension, je ne dors plus beaucoup !

Je t'embrasse, des bises flamencas, au lit ! Pardon, olé !

Charlotte 11/04/2009 16:41

Superbe Eva, belles illustrations ! merci beaucoup pour la mise en valeur de l'article.
Suis épuisée en ce moment, une tension qui oscille entre 8 et 9.
Je t'embrasse

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche