Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 11:45

agriculture_2.jpg

http://www.udc-valais.ch/?p=290

 

Un vrai conte de Noël 2011 à l'intention de tous les citoyens français, européens et de ces innombrables réfugiés venus s'établir en France et en Europe pour ne pas crever de faim dans leurs pays.

Vrai faux conte qui peut se réaliser si tout le monde s'imprègne de ces enseignements.

  

Celui qui propose ce conte n'a rien inventé, simple citoyen ordinaire élu dans notre future Constituante, oui comme en Islande, et devenu malgré lui Président de cette dernière pour remodeler en juin notre Constitution dévoyée ces dernières années par des irresponsables.

 

Le 17 juin 2011, ce Président s'adresse à l'Europe et lui soumet ce qui suit.

 

Citoyennes, citoyens français et européens.


Voici la nouvelle donne géopolitique qu'il vous faudra accepter ou refuser (les Français bien sûr) :

Si la nouvelle politique agricole commune met fin à l'intensification à outrance des procédés industriels agricoles et donc de ses excédents, les marchés ne se maintiendront que s'ils sont protégés d'importations à bas prix de pays où les conditions de production et d'élevage n'ont rien à voir avec les nôtres. La position européenne pour défendre la "préférence communautaire" sera d'autant plus forte que l'Europe renoncera à toute subvention directe ou déguisée de ses exportations, y compris les primes du premier pilier de la PAC, même conditionnées.

La protection du marché européen ne concerne pas que l'agriculture. Sans droits de douane, pour les produits industriels chinois et les services indiens, des pans entiers de l'économie de nos pays industrialisés s'effondreront. Le slogan de "l'Europe passoire" martelé lors de la campagne du référendum 2005 a été déterminant dans le rejet par la France du projet de traité constitutionnel européen. Utilité reconnue de la démocratie directe !

Au droit des peuples à se nourrir eux-mêmes, s'ajoute le droit des peuples au partage du travail pour tous.

L'Europe doit annoncer fermement la couleur à l'Organisation Mondiale du Commerce. Nous renonçons à toute aide agricole, industrielle et des services parce que ces aides directes ou déguisées sont des distorsions de concurrence. Elles sont injustes et amorales parce qu'elles bloquent le développement des pays pauvres (blé, riz, coton subventionnés ruinent les paysans africains).

En contrepartie, nous exigeons d'avoir le droit de protéger l'agriculture, l'industrie et nos services en appliquant (comme cela s'est toujours fait) des droits de douane. Nous affirmons dans notre Constituante, haut et fort, la distinction entre les subventions aux exportations et les freins aux importations à bas prix; les premières doivent être condamnées, les seconds admis.

L'objectif des Politiques avisés doit être de sortir l'ensemble de la planète du sous développement et de la misère. Les pays riches doivent aider les pays pauvres sans briser leur propre économie. Prétendre, comme la majorité des économistes, que l'ouverture des frontières, la globalisation, débouchera sur le progrès pour tous, n'est qu'une dangereuse illusion qui aboutira au chaos généralisé. Il faudra 50 ans pour que les salaires chinois atteignent la parité avec les nôtres.

Nous proposons aux futures Constituantes des divers pays européens, qui ne manqueront pas de se former partout en Europe par l'intermédiaire de citoyens mécontents, de pousser au basculement les droits de douane perçus sur les importations dans un fond de développement qui servirait à aider les pays pauvres de la planète pour s'équiper et se développer. Voies de communications, adduction d'eau, plantations multiples pour bloquer l'avancée des déserts, panneaux solaires, écoles, centres d'informations dans tous les domaines pour les adultes (abandon de tout produit chimique et la plupart des plastiques) et tenter d'enrayer la progression démographique mettant leurs propres développements en péril. Ainsi d'une pierre deux coups : protéger l'économie des pays développés tout en aidant celle des pays pauvres.

 

 

Cette idée ne mérite-t-elle pas d'être soumise à l'OMC ?


Est-on certain que le Monde pourra se nourrir ?

L'augmentation prévisible de la population mondiale devrait atteindre 9 milliards d'humains dans les années 2050. L'augmentation de la production pourra-t-elle y faire face alors que les surfaces agricoles diminuent et que l'agriculture paysanne s'écroule par l'exode des paysans vers les villes dans toutes les parties du Monde.

D'autre part la flambée du prix du pétrole, remplacé partiellement par des carburants issus de la biomasse va amplifier la pénurie alimentaire. 20% des surfaces utiles pour la nourriture seront ensemencées pour obtenir des biocarburants. La hausse du prix du pétrole rendue inéluctable par l'épuisement des réserves et les demandes exponentielles des pays émergents, comme la Chine et l'Inde, aggraveront considérablement le déficit alimentaire de la planète.

Si certains pays, comme l'Ukraine et même les Etats-Unis, ont une réserve de productivité la Chine, elle, est au maximum de ses rendements : deux à trois récoltes par an, de cinquante quintaux à l'hectare. S'ils ont limité le nombre de naissances dans chaque famille, critiques inutiles mises à part, la raison est évidente. Cette industrialisation forcée va inonder le monde de produits mais leur demande de produits alimentaires va être colossale.

La flambée des prix agricoles est à prévoir dans les 12 ans à venir. Ce phénomène rendra caduque les barrières agricoles, mais mettra en revanche au premier plan la protection de nos industries et services. Les ultras mondialistes seront pris de court, leurs projets dépassés par la vitesse des évènements. Seuls les acteurs de bon sens de ce conte de Noël vous avertissent sans rond de jambes.

A vous, responsables de Partis, cohérents et humanistes, d'en tirer les enseignements nécessaires à la sérénité et vie de vos électeurs. Ne sont pas oubliés les associations qui oeuvrent pour le bien de tous les peuples de la Terre.

Voilà la démonstration patente mais sans prétention d'hommes simples mais vrais politiciens puisqu'ils anticipent sur les évènements futurs.

Fin d'un conte qui pourrait permettre à tous les indigènes de la terre d'avoir un futur Noël 2011 sans trop de privations.

Diégo Der - Saumane le 24 décembre 2010

 

Merci à Jacques Daudon,

grand défenseur des causes essentielles pour la vie et pour les citoyens (eva)

 

 

L'agriculture biologique en 2004


Source :
Agence française pour le développement
et la promotion de l’agriculture biologique.

 

http://www.stats.environnement.developpement-durable.gouv.fr/fileadmin/donnees_essentielles/agriculture/agriculture5c.htm

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche