Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 13:25

rural-paysage.jpg  

 

 

 

Gentille Éva,

Je suis tout a fait en accord avec ce que tu écris et en effet nous vivons une époque sans précédent dans nos existences.
Nous assistons à la chute de l'empire d'occident sans évidemment pouvoir interférer sur cette dramatique échéance et bien sur la finalité de cette horreur ne peut que compromettre le bien être des générations futures qui n'auront pas la chance de connaitre le confort dont nous avons bénéficié.
C'est peut être même ce confort insolent qui nous a tous conduit a laisser commettre l'irréparable qui arrive a terme actuellement et en cela notre responsabilité est immense puisque nous avons sacrifié les valeurs essentielles aux équilibres élémentaires au profit des mercantilismes minables organisés par ces bergers de l'apocalypse qui nous conduisent maintenant dans l'enfer de leurs projets diaboliques.
Ils sont finalement parvenus à conditionner les consciences des peuples pour les soumettre a une irréversible dictature des esprits qui interdit dorénavant toute logique de survie sociale a un niveau si grave qu'aucun discours n'est plus en mesure actuellement de convaincre ces soumis a l'ordre nouveau de s'engager pour combattre et résister a l'occupant planétaire afin de sortir de ses griffes et de sa folie destructrice.
Terrible et insupportable époque tu as raison dans laquelle il est difficile de raisonner sans devoir reconnaître que la situation a atteint un point de non retour inéluctable que nous ne pourrons plus éviter bien longtemps mais dans laquelle aussi un immense espoir se profile puisque le trajet des humains a toujours connu un renouveau après que se soient écoulés les empires du passé et que cette fois encore ce sera le cas.
Le chaos passé nos enfants vivront pour quelques temps la félicité que notre génération a dégusté sans modération puis ils sombreront hélas dans un nouveau cycle destructeur car il est certain que l'expérience n'a jamais appris aux intelligences a devenir moins stupides a plus ou moins long terme sinon cela ferait évidemment longtemps que plus aucun conflit ne surviendrait entre les sociétés humaines.
Ce constat est un véritable échec de la raison mais il ne doit pas pour autant nous faire douter de nos convictions qui a mon sens sont de loin beaucoup plus honorables que celles qui consistent a oublier d'en avoir et au contraire nous devons maintenant a la lumière de ces évidences éclairer les ténèbres à venir de nos espoirs les plus puissants pour transmettre a ceux qui en ont besoin l'envie de croire.
Croire qu'il est encore possible d'envisager le bonheur loin de l'horreur annoncée dans des havres de paix constitués d'une multitude de tribus indépendantes et dissociées des incohérents modèles urbains imposés pour passer le mieux possible le cap difficile qui se profile a l'horizon.
Pour justement vivre l'harmonie logique de la nature que l'on nous a appris a oublier et vivre finalement comme nos grands parents savaient le faire tout simplement en n'imaginant pas du tout que ce puisse être un recul mais plutôt au contraire une normalité que nous avons du abandonner pour des chimères dont nous savons a présent la réalité sordide.
Apprenons donc à présent ce que nous savons de tous nos anciens aux jeunes générations qui sont notre réelle actualité pour gagner ce nouveau pari qui débute et qui nous incombe afin de tenter de minimiser les effets de nos incohérences passées et leur donner un futur plus convenable que celui qui a été prévu par quelques nuisibles décideurs de l'absurde.
Je ne doute pas un instant que nous réussirons a vaincre ceux qui se prétendent invincibles en écartant de leur plans monstrueux un nombre considérable de nos contemporains qui comprendront vite les bienfaits d'un retour aux sources et d'un quotidien débarrassé du consumérisme ou du gâchis pour retrouver les valeurs naturelles qui manquent a leur présent.
Imaginons simplement demain dans la perspective d'hier avec les indéniables avantages actuels et cela fonctionnera pour beaucoup de ceux qui entendrons ce rêve mis en commun pour partager le meilleur et se préserver du pire.
Je suis content aussi que tu ne sois plus disposée a devenir un fer de lance électoral puisque je craignais vraiment que cela te contraigne a devoir changer ce que tu es fondamentalement et qui tient en un mot magnifique, libre.
La vie est belle,
continuons,
....

Published by Eva R-sistons - dans Parole de Lecteurs
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 04:24

http://cdiennezat.free.fr/dotclear/index.php?2008/10

 

 

Reçu cette

 

LETTRE DU COEUR D’UNE COMPATRIOTE (IRLANDE, FÉMINISME, ÉDUCATION, VACCINS…)

 

 

Chère Eva, 

 

Puisqu'il est souvent question de l'Irlande en ce moment, j'ai justement dans ma besace, de quoi contenter mes compatriotes et les lecteurs, qui peut-être rêvent encore à ce beau pays...

Prends le temps de tout lire, et pardon si c'est un peu long à raconter, mais “la réalité n'est pas aussi simple à décrire qu'une banane”… Alors je prends une grande inspiration, en espérant que tu trouves cela intéressant...

 

Voilà... À une époque où je rêvais encore de fées, de lutins, et où la musique irlandaise m'emmenait dans les landes merveilleuses de l'imaginaire, j'ai rencontré un musicien irlandais, et nous avons joué ensemble des airs magiques qui vous rendaient joyeux ou encore faisaient pleurer les pierres... Quelques temps plus tard, le 11/09/2001 (quelle coïncidence!), je l'ai suivi dans son pays, et j'ai donné naissance à une jolie petite fée, qui elle, existe bel et bien, j'en atteste!

 

Hélas ma petite fée fut privée de son papa irlandais, lorqu'un cancer du pancréas (ou plutôt les traitements qu'il subit alors), l'acheva en 2009. Je décidais malgré tout de rester, faute de moyens sans doute pour nous rapatrier, mais aussi pour tout l’attachement que j’éprouve envers ce pays, et la volonté de continuer à donner à ma fille une éducation bilingue. Et pour tout dire, les perspectives d’avenir en Sarkozie ne m’inspiraient pas du tout…

 

D’autant qu’en Irlande, la Constitution entrée en vigueur le 29 décembre 1937 (traduction intégrale en français sur ce lien: http://mjp.univ-perp.fr/constit/ie1937.htm), stipule à l’Article 41, §2, qu’une femme (seule ou en couple) n’est pas obligée de travailler et de délaisser ses enfants pour aller s’asservir en semaine, et pour ne passer au final que quelques rares moments avec eux le week-end, harassée de fatigue, quand la corvée des courses, de la lessive et du ménage, est enfin effectuée.

 

1° En particulier, l'État reconnaît que, par sa vie au foyer, la femme apporte à l'État un soutien sans lequel le bien commun ne peut être atteint.
2° L'État, par conséquent, s'efforce de veiller à ce que les mères ne soient pas obligées par les nécessités économiques à travailler en négligeant les devoirs de leurs foyers.

 

L’État Irlandais garantit un revenu minimal aux mères isolées, et ceci est valable jusqu’aux 16 ans de l’enfant! Hélas pour les nouvelles mamans qui se retrouvent seules, il a été voté l’année dernière, qu’elles n’en bénéficieraient plus que jusqu’aux 13 ans de l’enfant! Donc, dorénavant, un enfant n’est un enfant que jusqu’à ses 13 ans! Ah, il n’y a pas qu’en France qu’ils rognent petit à petit les acquis sociaux, et ils savent le faire graduellement, sournoisement, de façon à ce que personne ne réagisse vraiment…

Voici tout de même un contraste frappant entre l’Irlande et la France (où les allocations de parent isolé cessent aux 3 ans de l’enfant, avec glissement vers le RSA ou quelque chose dans ce genre…)

 

Femmes d’ici et d’ailleurs, ne vous leurez pas davantage sur le Féminisme et la libération de la Femme, aussi noble soit la cause à l’origine, et penchez-vous toutes sur le précieux témoignage d’Aaron Russo:

 

(NB: Aaron Russo était un businessman, producteur et réalisateur de films hollywoodiens, avecEddy Murphy par exemple, et se présenta comme aux élections dans le Nevada en 1998. Il fut mis en contact avec un des Rockefeller. Nick Rockefeller devint son ami…pour un temps seulement. Après avoir réalisé à quel personnage il avait à faire, et se sachant condamné par le cancer, il décide de parler sur le canal d’une radio américaine, et également de réaliser une interview historique avec Alex Jones, sur ce qu'il a appris de la bouche de Nick Rockefeller. Il y est question du 11 septembre 2001, de la guerre contre le terrorisme, du CFR etc... Aaron est décédé le 24 Août 2007, 6 mois après cette interview, officiellement des suites de son cancer…)

 

“Que penses-tu du phénomène de l’émancipation des femmes?”. J’ai répondu que j’étais assez convaincu de combat pour cette émancipation, que je pensais que les femmes avaient le droit de travailler et d’être payées comme les hommes, qu’elles avaient le droit de voter. Il a rigolé et m’a alors arrêté en disant “Tu n’es qu’un idiot!”. Je lui ai dit “Pourquoi suis-je un idiot?”. Il m’a dit alors “Je vais te dire ce qu’il en est exactement. C’est nous, les Rockefeller, qui avons financé tout cela. Nous sommes à l’origine de ce mouvement de libération des femmes. Nous, qui possédons les journaux, les télévisions et la fondation Rockefeller. Tu veux savoir quelles sont les principales raisons qui nous ont amené à faire cela? La première est que tant que les femmes ne travaillaient pas, on ne percevait des impôts que sur la moitié de la population. La seconde raison était de scolariser les gosses plus tôt, on pouvait les endoctriner en brisant le lien familial, leur apprendre à penser et à obéir à l’autorité. Les enfants se mettent alors à considérer que leur véritable famille c’est l’Etat, et que les véritables représentants de l’autorité ne sont pas les membres de leur famille mais leurs enseignants. Et voilà la véritable raison pour laquelle nous avons poussé à l’émancipation des femmes.” Avant je considérais cela comme une tache noble, mais j’ai vu tout le mal qui se cachait derrière cette aventure.

 

Le texte précédent a été traduit, et voici à peu près la même interview en anglais sur ce lien:

http://www.financialsense.com/transcriptions/2006/0513russo.html

(…)"Aaron, what do you think women's lib was about?" And women's lib, I said: "I think that was about women having equal pay with men and having a right to work. You know, just like that won the right to vote. " And he says to me: "You know, you're an idiot. So this is the Rockafeller fella, and he said: "Your an idiot Aaron. Don't you know what it was really about? " I said: "What? Tell me." "Aaron, we got the press, and the television, the magazines to push women's lib as this really noble-noble things, this noble experiment to where women’s right to work and equal pay. It was about getting women into the taxing system so we could tax half the population that we couldn't tax before. And secondarily, it was about getting the kids into school at an early age, 'cause then we control their minds... We're gonna teach them how to think, to obey authority… (to break down the family, so that the populace becomes dependent upon government subsidized programs)" And when he said that to me, I just went: "Oh, my God!"

 

Tout homme est avant tout une énergie. Vous et moi, nous sommes avant tout de l'énergie. Il existe donc sur la Terre 7 milliards d'énergies, si le chiffre que l'on nous donne n'est pas une manipulation de plus. Chacun de nous comprend qu'énergie est synonyme de pouvoir. Le pouvoir est synonyme de contrôle. C'est ce principe qui régit les lois de l'univers. Il serait logique que nous sachions à qui nous donnons cette énergie. Le savons-nous, oui ou non ?

 

Je trouve scandaleux qu’en France, une femme seule n’ait le droit d’être une vraie maman que jusqu’aux 3 ans de son enfant!

Compatriotes françaises, posez-vous la question: à qui donnez-vous votre énergie? En ce qui me concerne, une maman se doit de donner son énergie, sa culture, son éducation, son savoir-faire, son expérience, son système de valeurs, à ses enfants… Et tout cela avec beaucoup d’amour! Et pas seulement jusqu’à leurs 3 ans! Après, il est trop tard, la vie est trop courte, le cancer galope aux 4 coins de la planète, et nul n’est à l’abris des drames qui nous entourent (ma propre mère est décédée elle aussi, 4 jours après la naissance de ma fille, mais cela n’est qu’un exemple de plus en plus commun). Dans un monde où aimer ses enfants est devenu un luxe, heureusement qu’il y a la Constitution Irlandaise… pour les irlandaises en tous cas… Mais posez-vous la question: qui sont les hommes et les femmes qui ont jugé cela normal à l’origine, qu’une mère travaille et fasse son boulot… à la maison? Eh oui, en 1937, et à ce jour encore, les irlandais nous donnent ainsi une lesson de bon sens! Pas de rémunération; seul profit: la culture d’un jardin “qu’on arrose avec son lait” et son amour… Les allocs ne sont pas énormes, mais comme disait quelqu’un d’autre “Le vrai luxe, de nos jours, ça n’est plus l’argent, mais le temps et l’espace”… En particulier celui que l’on partage avec ceux qui en ont le plus besoin: nos enfants!

 

Pour en finir avec ce sujet, nous faisons “l’école à la maison” depuis fin 2009, et j’affirme qu’il existe ici, comme partout ailleurs une réelle volonté de rabaisser le niveau d’éducation de nos enfants, de ne pas les doter de sens critique, de pas leur enseigner l’Histoire (en la résumant, en la réécrivant…) Car comment comprendre le présent et tout ce qui se passe si l’on ne connait ou ne comprend pas le passé? Le problème de l’Irlande, c’est qu’ils ne distinguent pas la religion et l’éducation, et que la religion fait partie du programme dans toutes les écoles. Dans toutes, sauf dans l’école “Educate Together”, qui compte maintenant une cinquantaine d’établissements sur toute l’île… A première vue, l’enseignement y est comme en France: il n’y a pas une seule religion enseignée (bien qu’un certain temps soit consacré à initier les élèves aux multiples religions mondiales), pas d’uniformes, mixité des élèves… C’est ce qui la rendit à mes yeux digne d’intérêt… Mais à y regarder de plus près, j’ai carrément changé d’avis!

 

Voici une première anecdote, qui concerne aussi sur les vaccins; Faisons un petit retour en arrière, début Septembre 2009, lorque par hasard je suis tombée sur un document officiel qui a fuit du Ministère de l'Intérieur, de la Santé et des Sports, décrivant dans ses moindre détails, la réalisation du plan de vaccination massive alors prévu auprès de la population française (avec délivrance de bons de vaccination munis d'une micropuce, équipes de vaccination allant directement dans les écoles etc..) De plus, un article était paru dans un journal irlandais, où l'on parlait de jeter les gens en prison s'il refusait de se plier à cela, au cas où ça serait obligatoire.

A partir de ce moment-là, j'ai fouillé, lu, regardé, j'ai beaucoup questionné, et me suis gavé d'informations. Bref, je me suis réveillée, il me semble, sur une réalité insensée... En l'espace de 15 minutes, à l'école “Educate Together” de ma fille, j'ai fait part de ces informations à la directrice, et lui ai demandé de me tenir au courant s'il y avait des mesures annoncées pour vacciner les enfants. Quelques jours après, la présidente du Conseil d'Administration de l'école, m'a dit que toute requête devait être faite par écrit. A ce moment-là, j’ai jugé opportun de traduire en anglais un document de Jean-Jacques Crèvecoeur, où point par point il dénonçait l'horreur, et l'habile génocide dont il est hélas question sous couvert d'une vaccination de masse... Ma requête fut que les parents des petits copains et copines de ma fille aient accès à une information “alternative”, contenue dans une page recto-verso, avant le début de la campagne en Irlande, qui coincidait à peu près avec les vacances de la Toussaint.

Je suis allée à l'école une seconde fois pour faire des copies pour les membres du Conseil, et les donner à la directrice. Je l'ai vu 5 minutes, nous avons échangé 3 mots, et je n'exagère qu'à peine. Bref, je lui ai remis les copies, et suis partie..

Deux jours plus tard, cette directrice a débarqué chez moi sans crier gare, accompagnée d'un "témoin", une maîtresse de l'école; je l'ai fait s'asseoir, elle m'a regardé bien en face, et m'a dit très sérieusement qu'elle était "inquiète à mon sujet". J'étais surprise, et lui ai demandé de s'expliquer. Ce qu'elle m'a dit m'a choqué, et n'était que mensonges et exagérations; elle était là, en face de moi, pour me faire savoir qu'elle avait prévenu les services sociaux à mon sujet, craignant pour mon état de santé mentale parce que:

- Je n'avais pas arrêté de lui parler du vaccin H1N1, tout le temps! FAUX: je ne l'ai vu et lui en ai parlé qu'une seule fois, en l'espace de 15 minutes, après une réunion avec les enfants à laquelle je m'étais rendue, ce qui n'était pas le cas de nombreux parents, d'ailleurs! La deuxième fois, on a échangé 3 mots de politesses et des photocopies!

- J'ai pleuré en lui parlant! FAUX: j'ai eu une larme à l'oeil, c'est tout. Je lui ai dit qu'il faudrait qu'elle dénonce ceux ou celles qui ne montreraient aucune émotion en parlant d'un éventuel génocide plannifié!

- J'étais très "intense". VRAI et FAUX: il y a plusieurs définitions à ce mot, c'est comme la notion de la relativité... On peut être passionné, mais être tout à fait maître(sse) de soi-même, de son discours etc. Elle m'avait averti que je n'aurai que 10 minutes pour lui parler, elle était pressée. C'était donc un condensé d'information, oui, mais très bien construit et articulé, dans un anglais impeccable de surcroît, si je me souviens bien.

- Je n'avais pas dormi depuis un mois. FAUX: Voilà la façon dont elle a transformé ce que je lui ai dit, que j'étais au courant d'une information alternative depuis un mois, pas que je n'avais pas dormi depuis un mois! En revanche, j'avais peu dormi la nuit précédente, de façon à avoir le temps de terminer la traduction du document que j'ai amené, (puisqu’on m'avait dit qu'il le fallait ce jour là dernière limite) et j'ai eu le malheur de lui parler de mon manque de sommeil, uniquement pour qu'elle prenne conscience que ce document méritait son attention.

 

J'ai immédiatement démonté son argumentaire, et l'ai rassuré comme décrit ci-dessus sur mon état de santé et physique, et mental, et elle s'en est allée sans aucune excuse. Ma soeur étant une scientifique connue, je lui ai dit qu'il n'y avait pas à s’inquiéter de l’état de nos neurones dans la famille... Comme si cela était naturel qu'elle ait averti les services sociaux! Si elle avait été inquiète, elle aurait pu m'en faire part au préalable! Une assistante sociale m'a téléphoné juste après, et bien sûr, et heureusement, ça s'est très bien passé...

 

Deux jours plus tard, dernier jour d'école avant les vacances de la Toussaint (ou d’Halloween) en Irlande, ma fille avait mal à la tête à son réveil. J'ai pensé qu'en plus, ça n'était qu'une demi-journée d'école, et que pour la première fois depuis le début de l'année, elle pouvait bien "rater" une demi-journée! Elle est donc restée à la maison ce matin-là. Nous allions sortir en ville en début d'après-midi, lorsque un gros panier à salade de flics s'est arrêté devant chez nous! Deux officiers en sont sorti, disant que la directrice les avait contacté, étant inquiète, cette fois-ci pour le bien-être de ma fille; je les ai fait entrer. Nous avons discuté, et ils ont compris qu'il y avait un peu comme une "fausse alerte", et un certain abus de pouvoir de la part de la directrice... Le sergeant était même gêné car ils n'avaient pas d'autre véhicule que le gros fourgon.. Je leur ai dit que je ne comptais pas faire une campagne nationale anti-vaccin, mais que je pensais juste ajouter ma petite pierre à l'édifice de la communauté, et de celle des enfants, amis de ma petite, et qu'il n'y avait rien d'extrêmiste, que je n'avais rien d'une activiste acharnée. Chacun est libre de ses opinions, en principe, et si j’avais su, j’aurais tout simplement fait des copies moi-même et les aurais distribuées aux parents... Cela me rapelle ce qu’une amie me disait: “Pour tuer ton chien, fait croire qu’il a la rage.”

 

La coupe était pleine, et cela coïncida d’ailleurs avec le moment où je me suis rendue compte que le niveau d’éducation de cette école était ridiculement bas… Les deux années précédentes (l’équivalent de la dernière année de maternelle et du CP), ma fille n’avait eu aucun devoir à la maison, aucun cahier ou livre d’aucune sorte. Là-dessus, un parent m’avait rassuré, affirmant qu’en raison de leur jeune âge, les enfants ont mieux à faire que d’être abrutis de travail… Je m’étais rangée à ce raisonnement, jusqu’à ce qu’elle rentre en 1st class (CE1). A ma grande surprise, rien n’avait changé, pas de lecture en classe, et les devoirs à la maison étaient encore quasi-inexistants!

George W.Bush, en 2001 implémenta une directive d’éducation aux USA, portant le nom de “No Child Left Behind”. Le logo de cette même directive figurait sur la brochure d’”Educate Together”. Contrairement aux apparences, et selon les propres mots de George W.Bush, cette directive visait à “donner assez d’éducation à tous pour qu’ils puissent réussir les tests”. Or, réussir des tests n’est pas le but de l’éducation, cela n’est pas une fin en soi! Cela ne permet pas de doter les élèves de sens critique, de réelles connaissances… “Afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles aux tests d’évaluation, des heures sont consacrées à la préparation . On aboutit à ce cercle vicieux où les écoles qui ont les plus mauvais résultats consacrent plus de temps à la préparation aux tests qu’à l’enseignement du programme . Au bout du compte, les élèves apprennent moins et sont moins bien formés”(from International School Psychology Association). On dote les enfants des outils nécessaires pour que dans le monde demain et celui de leur Nouvel Ordre Mondial, ils ne soient pas “laissés pour compte”, qu’ils puissent être utilisés ici et là, comme des petits esclaves programmés, ou des pions (qui n’ont pas assez d’éducation pour se rendre compte qu’on les manipule). Et puis, pour finir, cette école a découpé dans un grand paneau de bois une main géante, et consacré plusieurs heures par jour à faire ressasser aux enfants “Hi Five!”, comme le font parfois les américains, en leur faisant lever la main, comme le salut nazi! Une fois de plus, il me semble que j’ai été la seule à faire le rapprochement... Il y avait sur chaque doigt de la main, une phrase, et je me souviens des deux premières: 1-“Come to school” Viens à l’école 2-“Be respectful” Sois respectueux/se... Comme si ça n’allait pas de soi! Si l’on ne leur enseigne pas bien l’Histoire, les enfants ne comprendront jamais le présent, et sans doute demain se salueront-ils naturellement avec des “Hi Five” nazis...

 

La bonne nouvelle avec tout ça, c’est que l’ombre travaille, sans le vouloir, et sans s’en rendre compte, au service de la lumière, et que je suis depuis cet épisode, l'enseignante reconnue par le Ministère Education irlandaise, de ma fille. En France, cela s'appelle "l'école à la maison". Le salon s'est transformé en salle de classe, nous sommes heureuses, elle est ravie, c'est fantastique!

 

Bien à toi,


Marie.

Published by Eva R-sistons - dans Parole de Lecteurs
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 01:19

 

 

 

Bonsoir Eva,

 

Je  voulais vous écrire parce que je trouve ce que vous faites fantastique,

si si, je vous le dis sans flagornerie aucune,

je fréquente vos blogs depuis quelques temps déjà et j'y trouve des informations passionnantes bien qu'elles soient souvent terrifiantes !


Quel monde cynique,

quels cerveaux détraqués de nos puissants,

cela fait plusieurs années déjà que je ne me fais plus d'illusions sur la nature humaine,

mais plus j'avance et plus je suis dégoutté, horrifié de tant d'indécence, de décadence …


Depuis quelques années je connais le site solidarité et progrés,

je dois dire que Lyndon Larouche me fait l'effet d'un drôle de personnage,

brillant mais un peu gourou aux entournures et son obsession du complot financier anglo-saxon m'a détourné un temps de ses éditos, mais force est de reconnaître qu'il est dans le vrai  !

Hier j'ai regardé une vidéo d'une conférence de madame Annie Lacroix Riz http://www.dailymotion.com/video/x5njza_le-choix-de-la-defaite-annie-lacroi_news,

 

Je ne sais comment vous dire,

c'est un peu comme si je me réveillais d'un mauvais rêve dans lequel tout ce que l'on m'a appris s'avérait mensonge, duplicité,

j'ai pourtant lu sur le sujet, la société du spectacle, 1984 et bien d'autres livres

mais je dois dire que c'est la goutte de trop je crois bien !

 

Comment peuvent ils nous mentir impunément, le mensonge institutionalisé !!!


Et pourtant je peux vous dire que j'en ai vu,

il y a bientôt 16 ans le 14 février 1995, jour de la fête des amoureux je fus victime d'une hémorragie cérébrale

 

 

Après une période de coma plus ou moins profond, diverses complications et une opération je me suis retrouvé totalement paralysé et aphasique, bref la totale ...


J'ai été hospitalisé deux années en centres de rééducation, dont plus d'une sans savoir si un jour je remarcherais ...


Je n'ai pas accepté ce cruel destin qui s'imposait à moi, alors je me suis battu,

un combat et une reconstruction de très longue haleine ...


A l'heure actuelle j'ai récupéré au delà de toute espèrance, je suis en quelques sortes un miraculé ce qui vous en conviendrez est un comble pour un mécréant de mon acabit !
 

Je me considére comme le plus heureux des hommes aussi étonnant que cela puisse paraitre !

 

Mais rétrospectivement, si je me suis accroché à cette chipie de vie, c'est pour pouvoir aimer passionnément, car sans amour je ne sais si la vie vaut d'être vécue


Oui chère Eva, heureusement que dans ce bas monde il reste l'amour, que ce soit l' amour passion ou l'amour du prochain et je doute que toutes ces crapules qui dirigent le monde aient éprouvé un jour un sentiment un tant soit peu humain,

trop occupés qu'ils sont à détruire, corrompre et anéantir des vies par avidité de pouvoir, soif de puissance …


Permettez-moi de vous  embrasser, Patrice


 

 




Published by Eva R-sistons - dans Parole de Lecteurs
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 01:38


 

Il m’arrive de raconter cette histoire à certaines personnes ou lors de mes interventions.

 

Je sors un billet de 100 euros de mon portefeuille que je brandis bien haut en posant la question :

 

« Qui aimerait avoir ce billet ? »

 

Il est amusant voir les visages de chaque participants.
Parmi les quelques sceptiques ou méfiants, ne faisant rien pensant probablement avoir affaire à un piège, les mains de la plupart des participants se lèvent timidement.

J’ajoute alors :

 

« Je donnerai ce billet de 100 euros à l'un d'entre vous. Mais avant Je vais quelque peu en modifier son apparence… »

Je chiffonne le billet démonstrativement pour enchaîner :

 

« Voulez-vous encore de ce billet ? Qui le voudrait encore ? »

 

Bien entendu, les mains continuent à se lever.

 

« Bien ! Mais que se passera-t-il si je fais cela ? »

 

Je jette alors le billet froissé par terre en sautant dessus à pieds joints. Entrant vivement en contact avec mes semelles et le sol, il se salit considérablement.

 

« Qui veut encore ce billet, froissé, sale et décoloré ? »

 

Évidemment, les mains continuent de se lever !

Il est alors temps de tirer une leçon de cette métaphore visuelle, le public étant alors prêt à entendre son interprétation inattendue :

 

« Vous venez d'apprendre inconsciemment une leçon... Quoi que je fasse avec ce billet, vous le voulez toujours.

Pourquoi ?

Simplement parce que sa valeur n'a pas changé, il vaut toujours 100 euros. »

 

Pensez alors à cette métaphore dans votre vie personnelle.

Que pourrait-elle signifier pour vous personnellement ?

 

Plusieurs fois dans votre vie vous serez froissé, rejeté, souillé par les gens, par la vie ou par des événements.

 

Vous pourrez avoir l'impression que vous ne valez plus rien mais en réalité votre valeur n'aura pas changé aux yeux des gens qui vous aiment !

 

Cela n’aura changé en rien toutes vos compétences, tous vos talents, toutes vos qualités qui embellissent votre personne.

 

Profondément en vous, quelle que soit la douleur ou la blessure, vous gardez cette valeur, comme ce billet de 100 euros. Soyez-en convaincus !

 

La valeur d'une personne ne tient pas à ce que l'on a fait ou pas,

ou à ce qu’elle a vécu,

ou encore à ses échecs successifs.

 

 Vous pouvez toujours décider de recommencer encore et encore

et atteindre vos objectifs et vos rêves

car votre valeur profonde est toujours intacte.

 


Published by Eva R-sistons - dans Parole de Lecteurs
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 04:29

2_ww_nuit_de_cristal

 

http://290364.canalblog.com/archives/2006/01/30/1292311.html

 

L'histoire  se  répète !

 

(JPG)

Une ligne de mire de fusil, une femme palestienne enceinte, une balle, deux tués...
(Israël et les intermittents des droits de l’homme)
.

La sincérité d'un jeune éveillé

 

 

Bonsoir eva resistons,


Ta lettre et je le pense vraiment devrait être diffusée sur tous les blogs tous les facebooks parce que je pense qu'il n y a pas plus pertinent comme argument sur l'influence des médias au service du sionnisme et hélas l'Histoire se répète.

Je me rends réellement compte de l'ampleure que prend  la tournure actuelle de tous ces evenements qui se produisent sous nos yeux ; montée de l'extreme droite, instrumentalisation politique de l'immigration,et les  futures nuits de cristal ne vont pas se faire attendre ; cela devient trop important et ce que j'entends et j'observe me donne vraiment la nausée et je t'avoue qu'avant que j'arrete de regarder les infos sur les chaines national j'avais peur de l'islam et j'assimilais cela à du terrorisme et même dans mon entourage et dans les petites réflexions que j'entends au quotidien me démontre l'efficacité des médias sur la manipution de la pensée des gens, c'est effrayant!


Tout cela ne présage rien de bon je suis jeune mais je ne veux pas détourner mon regard de la réalité et je ne ferai pas la sourde oreille à ce qui se passe comme le dit le dicton " Qui ne dit rien consent " et moi je ne veux pas cautionner toute cette indifférence des citoyens à propos de ce qui se passe, je dis NON ! Et j'en ai vraiment assez.


J'ai recemment discuté avec mon voisin à propos des divers grèves qui sont la conséquence direct du mécontentement des citoyens mais j'ai surtout discuter de l'efficacité de ce grèves et je pense que même si une bonne partie de la population est endoctrinée par les médias beaucoup de cyber activistes voient le jour et ouvrent enfin les yeux, mais je pense que nous sommes confrontés tous au même problème ; Comment AGIR ? Faire de nos actions  une pression pour le gouvernement , une influence concrete sur leur décisions ? parcce que nous devons avoir le dernier mot!


Parce que comme j'en ai fait la remarque à mon voisin les gens se désintéressent de la politique et gobent betement tout ce que on leur raconte, pourtant les mesures prises par le gouvernement ont des conséquences direct sur nos vies, il s'agit de NOS vies bon sang ! nous sommes les grands perdants et cette haine de l'islam cette peur de l'étranger nous conduira comme tu le dis eva resistons à l'apocalypse ! Et c'est abominable d'entendre que des prix nobel de la paix acceptent cela en disant que l'islam va à l'encontre de la démocratie !


Je te remercie énormément pour ce que tu fais je pense que sans des gens comme toi je serai rester à un "état primitif" et comme l'a dit Nigel FARAGE dans l'émission de Alex JONES TV " Aussi mauvais que puisse être la situation continuez à vous battre !" et j'ajouterai à cela "........ pour l'avenir de l'humanité de la democratie et pour rendre hommage à tous ceux qui ont cru en nous et ont donné leur vie pour apporter la paix dans nos vies "


Cordialement,

S.

.

Ma réponse :

 

 

 

Merci S,

comme ce cri du coeur respire la sincérité et la vérité !

Quelle merveilleuse prise de conscience !

Tu as bien compris, cher S, que je n'avais pas de parti-pris pour l'un ou pour l'autre, mais que je mettais en garde contre la propagande contre ces NOUVEAUX ennemis fabriqués artificiellement pour nous DETOURNER de l'essentiel, des VRAIS responsables, et de l'action nécessaire contre ces cupides haineux au sommet. L'Islam a le grand tort pour eux de s'opposer au Nouvel ordre Mondial dont les valeurs sont monstrueuses !

Bravo pour ton intelligence des choses, et pour ta capacité à évoluer. Tu es un MODELE pour tous !

Cordialement à toi, eva

.

 

Voici l'article, et mon opinion :

 

 

Le sort des musulmans en Europe : des « Nuits de cristal » au XXIe siècle

 

 

« Nous sommes tous les témoins passifs d’une barbarie sans cesse renouvelée. »
Günter Grass, Prix Nobel de Littérature

Depuis début décembre, deux événements anodins pour la presse française mais lourds de significations pour les Français de confession musulmane se sont déroulés. Il s’agit d’une déclaration de Marine Le Pen qui compare la prière des musulmans, le vendredi, à une « Occupation » avec son imaginaire dans les consciences qui rappelle les heures sombres de l’Occupation nazie en France. Quelques protestations comme celle du Mrap, noyées dan un océan, au mieux d’indifférence, au pire d’assentiment. On dit que 40% des Français que l’on est allé rapidement sonder approuvent Marine. C’est autant d’électeurs potentiels pour elle qui ambitionne de prendre la succession de son père en donnant du FN une image lisse, fréquentable. Marine Le Pen est dans le sens de l’histoire de l’Occident qui a décrété que l’Islam devait être pourfendu pour être détruit. Elle a tout à fait repositionné l’image du FN qui était auparavant vu comme un parti antijuif et qui maintenant devient un parti ouvertement islamophobe et protégé par la LDJ !

Même Jean Daniel a cru bon de nous donner son avis sur la déclaration de Marine Le Pen : « Il me paraît absolument normal et dans l’ordre des choses que Marine Le Pen devienne populaire et arrive à donner à sa formation, si elle en est le chef, un vrai pouvoir dans le paysage politique et électoral. Nous avions toujours prévu que le courant lepéniste se renforcerait lorsque s’écarterait de la scène Jean-Marie Le Pen, cet homme de l’entre-deux guerres et des vieilles milices antisémites, qui n’avait cessé de jouer avec les démons de la Seconde Guerre mondiale. (...) Marine Le Pen, dans ses excellentes prestations n’a pas su éviter un dérapage décidément génétique, celui d’évoquer une « Occupation ». Nous serions occupés par des étrangers dont les minarets et les prières publiques rappelleraient la présence en France des troupes nazies ! En fait, j’ai peine à croire qu’il s’agisse vraiment d’un dérapage. Je pense qu’elle a éprouvé le besoin de rassembler les fidèles de son père, dont elle avait, dangereusement pour elle, paru s’éloigner. Elle a estimé qu’elle avait toutes les chances de séduire les nombreux Français qui sont prêts à transformer leur allergie xénophobe en un rejet pur et simple de l’Islam français. » (1)

On le voit, pas de condamnation de celui qui connaît l’Islam, les musulmans, les Algériens, le même Jean Daniel qui écrivait en 1972 à propos de l’Occupation, dans « Le temps qui reste » : Quand on voit ce qu’a fait dans l’esprit des Français quatre ans d’Occupation allemande, on comprend l’action des Algériens. » Peut-être parce que Marine Le Pen est devenue plus fréquentable au point d’être invité, en Israël au même titre que les partis d’extrême droite européenne. Marine Le Pen, fille de Jean-Marie qui déclarait que les fours crématoires et la Shoah étaient « un détail de l’histoire ».

Un détail de l’histoire

Alain Gresh ne paraît pas étonné outre mesure, par les déclarations de Marine Le Pen. Ecoutons-le : « J’avais repris ces six arguments du Front national dans un précédent billet (« Peut-on encore critiquer l’Islam ? (II) - La lepénisation des esprits ») et montré comment ils sont devenus des thèmes récurrents dans les médias et dans les formations politiques. (...) Le fait que le FN n’a plus le monopole de ces thèmes est illustré par les tentatives de faire croire que nos banlieues vivent à l’ère de la charia et de l’oppression des femmes, qu’elles sont remplies de sauvageons à la fois islamistes et mafieux, dont le comportement s’explique par le Coran. (...) Autre exemple, celui du documentaire produit par Daniel Leconte, La Cité du mâle, et diffusé par Arte. Ce documentaire n’est pas seulement islamophobe - Daniel Leconte est un habitué de ces propos et de la mélancolie coloniale -, mais il a été truqué pour donner une image préconçue, ce qui n’empêche pas Arte, « la chaîne culturelle » (de la culture blanche, bien sûr), de continuer à le défendre. (..) Enfin, dans la stigmatisation des musulmans, on aurait tort d’oublier Alain Finkielkraut qui tient les mêmes propos que Marine Le Pen sans être diabolisé (lire Sébastien Fontenelle, « Suivant Que Vous Serez Le Pen Ou Finkielkraut... », les blog de Politis, 11 décembre 2010). (...) Un ancien Premier ministre socialiste disait que Le Pen posait les bonnes questions, mais apportait les mauvaises réponses. Qui prendra conscience que le FN pose de mauvaises questions et que tenter d’y répondre, c’est faire son jeu ? »(2)

Par ailleurs, le 18 décembre, un Rassemble-ment antimusulman a eu lieu. Toute la droite extrême européenne s’est donnée rendez-vous à Paris pour défendre les valeurs fondamentales de l’Europe menacées par une Hallalisation rampante. La France, qui s’intronise patrie des droits de l’homme, laisse ses extrêmes convoquer des assises de la haine. A ces assises du procès de l’Islam, le Suisse Freysinger a été ovationné par des centaines de personnes quand il a fait la promotion des référendums « antiminarets » et pour l’expulsion des délinquants étrangers, tous deux approuvés par les électeurs helvétiques, dont l’UDC avait été à l’initiative. Il a dénoncé le « dogme » et la « religion » du « multiculturalisme » : « Face aux coutumes de l’Islam, on s’aligne (...). Alors que nous ne pensons qu’à nos retraites, à nos vacances, à nos assurances, le monde musulman produit des armées de combattants, hommes et femmes prêts à sacrifier leurs vies en tant que bombes humaines et dans la guerre », a-t-il affirmé (3)

« Le message, c’est de montrer que l’Islam est une menace pour la laïcité et pour les valeurs de la civilisation européenne, le problème n’est pas qu’il n’y a pas assez de mosquées, mais qu’il y a trop de musulmans », a affirmé à l’AFP Fabrice Robert, le leader du Bloc Identitaire. Même le prix Nobel de littérature 2010, l’écrivain péruvien Mario Vargas Llosa, a déclaré samedi au Chili que « le fondamentalisme islamique avait remplacé le communisme comme principal ennemi de la démocratie ».

Invité, le 18 décembre 2010, dans leur émission hebdomadaire sur France Culture, « La rumeur du monde », par Jean-Marie Colombani et Jean-Claude Casanova, à l’occasion des vingt ans de sa revue La règle du jeu, Bernard-Henri Lévy a livré sa stratégie face à l’Islamisme, vivement approuvée par ses hôtes à quelques nuances près (...) Il s’agirait donc à nouveau d’un conflit idéologique comparable aux deux précédents conflits contre le Nazisme et le Communisme, regardés comme de simples occupants de l’Allemagne et de la Russie qu’il fallait ne pas confondre avec les deux pays concernés (..) La stratégie préconisée par B.H. Lévy consiste donc à opérer une distinction entre les radicaux islamiques qualifiés de « néo-nazis » qu’il faut combattre, et les modérés islamiques qui doivent être soutenus. Est-ce aussi simple ? M.Lévy refuse, d’un côté, d’admettre qu’une guerre existe entre l’Islamisme et l’Occident selon la thèse d’Huntington pour n’y voir qu’une guerre entre radicaux et modérés au sein de l’Islam, et, de l’autre, il prophétise la mort de l’Occident si la distinction entre radicaux et modérés n’est pas opérée. Celle-ci, s’écrie-t-il, est « indispensable sinon nous sommes morts. Les musulmans modérés et les Occidentaux musulmans et non musulmans. Si on n’opère pas cette distinction et si on n’élargit pas la brèche... »(4)

Bernard-Henry Lévy rêve d’une fitna inter-musulman puisque pour lui les Meddeb, Bendjelloun représentent l’Islam des Lumières opposé à celui des taliban, il appelle donc l’Occident et les musulmans modérés à combattre d’autres musulmans. La réalité lui donne raison. Les conflits actuels ont pour victimes des musulmans qu’ils soient modérés ou pas.

D’où vient cet acharnement antimusulman, cette islamophobie qui connaît un regain ? Il faut, d’après Samuel Vasquez, déconstruire le mot Islamophobie qui est devenu un mot « valise » une éponge, un fourre-tout bien pratique et qui permet de donner corps à tous les amalgames et à toutes les haines. Ecoutons-le : « Avec la bénédiction du pouvoir, dans l’esprit des récents « Apéros-Saucisson-Pinard » et autres « Soupes au cochon », une partie du gotha de l’extrême droite européenne s’est donnée rendez-vous pour quelques heures à l’Espace Charenton, et ce, afin de débattre - joyeusetés gauloises oblige -, des dangers d’une Europe en voie de « s’hallaliser ». L’usage du concept d’islamophobie accuse, en effet, deux écueils fatals, à savoir : d’une part, l’amalgame entre racisme antimusulman et légitime critique de l’Islam, entendue au sens strict comme questionnement d’une religion ; d’autre part, la lente et pernicieuse stigmatisation, sous couvert de liberté d’expression, d’une communauté de croyants.(...) Si, de nos jours, l’expression de convictions religieuses est une liberté dont jouit tout fidèle, chaque individu est libre de questionner un dogme religieux, d’interroger et de critiquer une religion, démarches intellectuelles et philosophiques qui relèvent du pur et simple usage de la liberté d’expression.

Le rêve d’une fitna

Ainsi en est-il de la critique de la religion musulmane, à la stricte et égale mesure de toute autre religion. Or, l’islamophobie, et c’est là son premier écueil, le terme « éponge » qui embrasse et décrit à la fois une situation de fait, les discriminations et traitements inégaux subis par les musulmans ; et son corollaire, à savoir la peur irrationnelle de l’univers mahométan, prête aujourd’hui à un pernicieux amalgame entre critique de l’Islam et racisme antimusulman. En entretenant une confusion entre la critique du message, le Coran, et celle de ses messagers, le Monde musulman, le concept d’islamophobie, orienté sous couvert de l’antiracisme, concourt à une mise sous verre de l’Islam. Car, une fois la critique de la religion associée invariablement à celle de ses croyants, l’anathème est jeté sur toute velléité de questionnement tant du dogme que de la pratique coranique. La notion d’islamophobie, ainsi appréhendée, participe clairement à amalgamer critique de l’Islam et racisme anti-musulman afin de proscrire du champ des débats intellectuels toute objection formulée à l’encontre de la religion mahométane. (...) Depuis lors, l’amalgame semble largement consommé. Le tollé provoqué en début de semaine par les déclarations de Marine Le Pen, comparant les prières de rue à l’Occupation allemande, suffit à lui seul à illustrer une situation de fait. Car ne sépare du rejet de l’Islam en France à celui, par extension, des populations d’origine maghrébine et arabe, qu’un pas, que la vice-présidente du FN se défend d’avoir franchi. (...) De Riposte laïque au Bloc Identitaire, les préjugés nourris envers la religion musulmane sont drapés des plus belles toges républicaines, de la défense de l’égalité homme-femme en passant à celle de la laïcité ; pour autant, ces subterfuges ne sauraient dissimuler le fond des discours, à savoir une lente mais sûre dégénérescence de la critique de l’Islam vers une stigmatisation de ses pratiquants. Ainsi, l’islamophobie apparaît être un concept suffisamment malléable à tout type d’extrémisme pour qu’il soit justifié de le récuser.(5)

A titre d’exemple, voyons comment sont protégés les juifs en France. Ecoutons Dominique Vidal : La scène se passe à l’Elysée, le 11 mai 2002. Appelé par le Premier ministre israélien, le président de la République en profite pour s’élever « fortement - dira sa porte-parole - contre la campagne antifrançaise en Israël visant à [nous] présenter comme un pays antisémite ». Peu après, le général Ariel Sharon dénonçait une « très dangereuse vague d’antisémitisme » et annonçait des « préparatifs » pour accueillir les juifs de France.(...) Indiscutablement, les attaques antijuives, en recul depuis dix ans, ont connu une recrudescence à partir de l’automne 2000 : incendies de synagogues et d’écoles juives, insultes et parfois agressions contre des porteurs de kippa...(...)Ces énumérations fondées sur des rapports communautaires, posent plusieurs problèmes. D’abord, l’insuffisante vérification des faits : ainsi l’incendie, emblématique, de la synagogue de Trappes se révélera être un accident (...) D’où ces « centaines d’actes antisémites » qui amenèrent Jean Kahn, le président du Consistoire central de France, à discerner « les prémisses d’une nouvelle Nuit de cristal », Alain Finkielkraut allant jusqu’à inventer le concept d’« Année de cristal »...Rappelons que, le 9 novembre 1938, les nazis détruisirent 191 synagogues et 7500 magasins, assassinèrent 91 juifs et en conduisirent 30.000 autres en camps de concentration...(...) »(6)

On l’aura compris, personne ne viendra au secours des Musulmans de France socialement défavorisés, ne serait ce que par la plume . Abandonnés par leurs pays d’origine avec lequel ils ont coupé tout lien affectif, ils se retrouvent à la merci de toutes les dérives. D’autant que l’Islam de France n’existe pas. Entre l’Islam sans aspérité et mondain d’un Abdelwahab Medebb, d’un Tahar Bendjelloun ou d’un Malek Chebel, plus soucieux d’être en odeur de sainteté, et l’Islam fondamental du petit peuple musulman de France, il y a un monde que le manque d’instance à l’image du Crif -qui, sans aller jusqu’à organiser un tribunal dinatoire selon Alain Finkielkraut, qui consiste, par sa puissance, à interpeller, voire admonester les dirigeants de la République-, aurait contribué à l’émergence d’espaces de dialogue devant permettre d’éviter ces solutions extrêmes et contre-productives qui consistent à prier dans la rue par manque de place dans les rares mosquées et garages.

Si rien n’est fait pour mettre un terme à ces dérives en Europe, il arrivera aux Musulmans ce qui est arrivé aux Juifs du XXe siècle, des Nuits de cristal de plus en plus récurrentes. Pour la première fois, il y a une internationale dans le mal qui décide de déclarer la guerre à l’Islam. Partout dans le monde, l’Islam est combattu au nom de la doxa occidentale,la majorité des conflits actuels mettent aux prises des musulmans avec un ordre occidental venu lui imposer sa vision du monde. Que l’on ne s’y trompe pas ! les ennemis des Européens d’en bas ne sont pas les étrangers, les mélanodermes et les musulmans qui, les premiers, servent de variables d’ajustement en temps de crise, c’est justement la crise générée par un libéralisme sauvage , une mondialisation-laminoir qui ne fait pas de places aux plus faibles, et qui se faisant sont sensibles au discours de la haine, de l’étranger qui vient moanger le pain des français et qui suprême provocation vient « occuper » nos rues pour nous imposer une hallalisation rampante de l’Europe.

Il arrivera un jour prochain où le racisme antimusulman servira d’exutoire à une mal-vie dont les racines sont ailleurs. Les Musulmans d’Europe même de la dixième génération doivent accepter , comme les autres citoyens, les lois de la République, éviter l’ostentation et le m’as-tu-vu, la religion devant rester pour tous du strict ressort de la sphère privée en espérant que la République se tienne d’une façon équidistante des religions et aplique dans les faits, la laïcité, rien que la laïcité, toute la laïcité . les Européens de confession musulmane se doivent d^être exemplaires et montrer que ce sont des citoyens à part entière qui respectent les lois de la République qui doit montrer sa forte volonté d’intégration en combattant l’intolérance et les discriminations

Pr Chems Eddine CHITOUR
Ecole Polytechnique enp-edu.dz

 

 
P.S.

1.Jean Daniel : L’homme de l’année Nouvelobs.15.12.2010

2.Alain Gresh http://blog.mondediplo. net/2010-12-17-Marine-Le-Pen-n-est-pas-le-probleme

3.Le Suisse Freysinger fait un tabac aux « Assises contre l’islamisation »NouvelObs.com 19.12.2010

4.Paul Villach : La tentation de Munich face à l’Islamisme Agoravox : 20.12.2010

5.Samuel Vasquez : L’ « islamophobie » : un concept à déconstruire http://www.legrandsoir. info/L-islamophobie-un-concept-a-deconstruire. Html

6.Dominique Vidal : Une « Année de cristal » ? Le Monde Diplomatique : Décembre 2002

 

 

http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4884#forum16207

 

 

  • Le blog d' Eva, R-sistons à la crise

L'opinion d'eva R-sistons

 

 

M. Chitour,

Tu es l'un des plus grands penseurs de notre temps. Un vrai intellectuel, qui anticipe les problèmes, d'ailleurs ! Je déguste tes articles. Ta signature est gage de qualité.

Pour ma part, cela fait des mois que je dénonce cette montée du racisme anti-Musulmans (et anti-Arabes), qui se substitue au racisme de jadis, anti-Juifs, et qui est aussi abominable, et qui va en effet conduire à de graves stigmatisations, à des Nuits de Cristal, au choc de civilisations et au final à la tragédie nucléaire planétaire si on continue comme ça. Et je soupçonne (non sans raisons) des Juifs (alors qu'ils devraient être vaccinés par leur propre histoire, brandie sans cesse d'ailleurs de façon scandaleuse tandis que beaucoup d'entre eux se gênent de moins en moins pour alimenter le racisme anti-Musulmans - alors que TOUS les racismes sont abominables, il n'y en a pas qu'un seul) de contribuer au "lynchage" de ces nouveaux boucs-émissaires.

Il y a un an environ, j'ai écrit un post sur l'étoile verte après la jaune, sur
http://r-sistons-actu.skynetblogs.be/

Et comme au sommet on essaie de détourner l'attention des vrais problèmes, des vrais AUTEURS des malheurs croissants des peuples, on accuse les Musulmans (après les Juifs et les communistes), ce sont les nouveaux boucs-émissaires, c'est intolérable.

Notre monde devient fou. Comment les Juifs qui ont vécu l'intolérable tolèrent-ils ce qui se passe actuellement ? Comment certains d'entre eux, tout en rappelant sans cesse la Shoah (des seuls Juifs d'ailleurs, alors que par ex proportionnellement les Tsiganes en ont été plus victimes), peuvent-ils se prêter à de telles campagnes, pouvant en effet déboucher sur des tragédies, et même, au moins en sous-mains (comme avec Marine le Pen qui a changé de cible, ayant sans doute compris que pour avoir le pouvoir - dont elle rêve -, aujourd'hui, il faut s'agenouiller devant le CRIF) participer pour certains à ces pré-progroms, c'est-à-dire les préparer en entretenant un climat sulfureux ?

Nous vivons des temps effroyables, avec le Nouvel Ordre Mondial, avec le conditionnement des esprits, aussi, pour préparer les citoyens aux futures croisades (meurtrières pour les peuples - et juteuses pour les Affairistes) pouvant déboucher sur l'apocalypse ultime.

Je défends à quiconque de m'accuser d'antisémitisme, en 40 j'aurais défendu les Juifs persécutés comme aujourd'hui je défends les Musulmans et les Arabes persécutés. La nouvelle Islamophobie en partie issue des rangs israéliens et de ses défenseurs, est une abomination dangereuse et tragique. La preuve: Un Stéphane Hessel est voué aux "bûchers" par des extrémistes de plus en plus nombreux ! Et je n'hésite pas à le dire: Le rôle des Médias (aux mains du Lobby sioniste, c'est un défilé permanent de leurs tenants, comme à FR2, France24 etc) est criminel. Ils jouent avec le feu. Au lieu d'informer, ils incitent à la haine raciale, et ils devraient être poursuivis.

Oui, la France est occupée. Mais pas par les Arabes et les Israéliens. Et les Médias, occupés eux aussi, sont scandaleusement partisans. Ne soyons pas surpris de voir les Médias de la Patrie des Droits de l'Homme décrocher la palme de la désinformation en Europe (avec la Hongrie, maintenant, et derrière l'Italie de Berlusconi).

Au fait, la France va donner des leçons à la Hongrie en matière d'information ? Sinistre plaisanterie !  Balayons devant notre porte...et notre porte, aujourd'hui, est pourrie à la base... elle est répugnante !

Qui libèrera la France ? En particulier de ses vieux démons racistes, soigneusement entretenus à des fins politiques militaro-financières.

Eva R-sistons à l'intolérable de la haine de l'autre, quel qu'il soit.

http://r-sistons.over-blog.com

 

 


 

Le tout sur :

 

http://anti-fr2-cdsl-air-etc.over-blog.com/article-vers-de-nouvelles-nuits-de-cristal-les-medias-seront-co-responsables-64325812.html

 


Published by Eva R-sistons - dans Parole de Lecteurs
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 02:26


resister proposer

http://mjcf67.over-blog.org/

 

 

Pour avancer, il faut prendre toujours des positions à l'ennemi.
C'est déjà une bonne chose que l'ennemi soit si peu nombreux et aie devant lui
quasiment le Monde entier.
Alors, je propose, après retrait total de nos avoirs, si légers soient-ils,
d'aller plus loin en vidant des bombes de silicone ou de tout autre matériau séchant rapidement,
dans l'ensemble des ouvertures des distributeurs automatiques des banques.
Mais il faut que cette action soit concertée entre groupes de tous les pays de la zone Euro d'abord,
des autres pays de l'Union ensuite.
Voilà ce que je propose pour l'avenir immédiat.

Mais que faire de cet argent qui demain ne vaudra plus rien ?
J'avoue que je ne sais pas.

Pour aller plus loin encore, une autre solution, (que j'ai glanée ici ou là sur le NET), serait
que la zone Euro suive l'exemple de l'Argentine en ne reconnaissant plus aucune dette.

Il n'y a qu'en supprimant leur "approvisionnement", que l'on mettra des bâtons de plus en plus gros
dans les roues de la limousine des "Grands Argentiers".
Il ne faut pour cela tuer personne, il suffit d'assécher" les ressources de la Bête.
Il est urgent de se bouger, votre président a tout fait pour amener l'Europe dans les griffes de celle-ci.

Rejetons sans condition nos dettes, explosons celles de la Zone Euro, détruisons l'OTAN et boutons à la mer nos "amis" américains.

Mais au préalable ou tout au moins concomitament, il faut lancer une insurrection générale au sein des pays de l'UE, mettant à terre les gouvernements en place, y compris bien sûr et en premier celui de l'Union, rejetons toutes les pièces signées tant à l'OMC qu'au FMI, et autres, en les déclarant nulles et non avenues.

Sortons du cycle meurtrier du (néo)libéralisme et du capitalisme.
Ayons avec nos futurs partenaires, des relations saines.

Nos banques ne seront que de simple dépôts. Elles pourront consentir des prêts, sans intérêt.
Elles seront alimentées par la monnaie que nous aurons nous-mêmes battue et surveillée de près, afin que l'ensemble de celle-ci ne soit jamais d'une valeur supérieure à celle de notre PIB.

Reprenons la possession de nos biens,
créons un espace où l'argent sera simplement une monnaie d'échange.

Et, pour en terminer, mettons de l'ordre dans nos institutions démocratiques, éliminons les "Familles" politiques, en désignant des hommes et des femmes hors politique à chaque poste, si humble soit-il, par élection directe.

Chaque élu(e), quel qu'il soit ne pourra cumuler de mandats et ne pourra se proposer à plus d'un mandat successif.

Et, comme vous le préconisez , Eva, vivons à l'économie !

Yves.

 

http://www.alterinfo.net/Guerre-mondiale-contre-les-banksters-escrocs-Lettre-ouverte-aux-citoyens-spolies_a52444.html?com#com_1731418

Published by Eva R-sistons - dans Parole de Lecteurs
commenter cet article
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 00:15

 

Wikileaks.jpg

http://www.leblogtvnews.com/article-enquete-exclusive-de-paul-moreira-sur-wikileaks-59856628.html

 

 

Il y a un dicton qui dit " Faire d'une pierre, deux coups", mais dans cette histoire, je pense, je dirais "Faire d'une pierre TROIS coups".


Comment ? Je m'explique:


Cette histoire de fuite, n'est qu'un leurre, cela n'est qu'un prétexte pour les Américains tout en sachant que cela fait partie d'un plan savamment conçu afin d'atteindre le ou les objectif (s) suivant (s):

 

        - 1 - Prendre le contrôle et verrouiller Internet (il y a quelque temps le congrès américain a voté une loi donnant le feu vert au président US de couper internet, lorsque la sécurité du pays l'exige). Donc adieu les médias libres et la liberté (oh combien gênante) d'expression.


        - 2 - Attaquer l'Iran sous le fallacieux prétexte d'armement nucléaire.


        - 3 - Foutre la zizanie entre les états (surtout voisins). La fameuse devise: "Diviser pour mieux régner".

Donc si je me résume, l'affaire Wikileaks :  un 11 septembre INFORMATIQUE, c'est à dire, affaire montée de toutes pièces, pour justifier l'un ou les points ci- dessus.

C'est ce que je pense de toute cette histoire.

 

 

 

 

Wikileaks.jpg

Un nouveau contre-pouvoir

 

 

Les journalistes-activistes du site internet WikiLeaks sont-ils en passe de devenir des cibles militaires légitimes ? Les hommes du département de la Défense américain n’ont jamais émis de menaces publiques aussi explicites concernant des hommes de plume et de clavier. Du coup, les hommes de WikiLeaks vivent dans une semi clandestinité.

 

Pour ARTE Reportage, Luc Hermann et Paul Moreira racontent les coulisses de cette nouvelle forme de contre-pouvoir avec ces militants de la transparence, qui secouent les règles trop établies du secret-défense. Ils ont enquêté sur les révélations, mais aussi sur leurs limites. Lorsqu’on les confronte à une solide enquête de terrain, on réalise que les documents internes de l’armée américaine acquis par WikiLeaks ne disent pas forcément toute la vérité.

 

Ils ont suivi Julian Assange, le fondateur du site WikiLeaks, qui vit caché, sans téléphone portable pour qu’aucune machine ne puisse identifier sa position. Charismatique, il cultive les zones d’ombre. Parfois paranoïaque, il se sent dans la ligne de mire. Peut être pas à tort. Ainsi, en Suède est il accusé dans une étrange affaire d’attentat à la pudeur, annulée par la police, puis rétablie par un magistrat. Assange n’en est pas moins libre de ses mouvements et continue à sillonner l’Europe.

 

A Londres, Washington, Reykjavik et Paris, Luc Hermann et Paul Moreira ont rencontré et interrogé les discrets enquêteurs de WikiLeaks, ainsi que les journalistes d’investigation des plus grands médias qui s’emparent des documents pour poursuivre l’enquête, et ainsi pénétrer dans la matrice de l’armée américaine en guerre en Irak et en Afghanistan. Ils ont aussi retrouvé un soldat américain qui était en Irak au moment de la bavure filmée par l’hélicoptère à Bagdad qui a fait 15 morts, des civils dont deux journalistes de l’agence Reuters. Depuis, le soldat a quitté l’armée, la fuite de la vidéo par WikiLeaks a changé sa vie.

 

Enquête sur le nouveau contre-pouvoir de WikiLeaks, une révolution qui bouleverse le rapport des citoyens à l’information : sujet inédit de 26 minutes le samedi 6 novembre à 19h15 sur Arte

 

Enquête exclusive de Paul Moreira sur WikiLeaks.

 

http://www.leblogtvnews.com/article-enquete-exclusive-de-paul-moreira-sur-wikileaks-59856628.html

 

Published by Eva R-sistons - dans Parole de Lecteurs
commenter cet article
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 19:25

Slah Pacha

Slah Pacha

Radio conscience.

.
par Slah Pacha, vendredi 3 décembre 2010, 15:24

 

 

.

Hier soir lorsque je me suis couché j’ai appelé ma conscience pour lui demander pourquoi elle ne se suffisait pas du jour et qu’elle vienne souvent me gâcher la nuit. Je voulais savoir quelle moustique l’a piquée, il y en avait bien une qui rodait autour de mon lit, pour venir peut être me rappeler ce que devrait être la légalité et ce qu’on en fait. Je voulais simplement comprendre pour quoi les moustiques se sont-elles mises aussi à piquer ces jours ci du même coté. Mon épouse qui semble vaccinée contre les moustiques, ou leur sifflement dans des oreilles avisées, m’a fait remarquer que ce sont mes rêves du jour qui me font veiller la nuit. Elle aimerait me voire une fois pour toute arrêter d’allumer cette radio qui se transmet à fleur de peau… Vous supposez ce que c’est. Il s’agit bien d’une station qui se dénomme Radio conscience. Et ça se complique encore lorsque vous lui rajoutez une autre station qui aime être bien colorée mais qui des fois prend des galets dans la voie, et c’est bien sa majesté Radio souvenir, lorsqu’on en a.

 

Je me suis rencontré dans ma deuxième station au bord d’un ruisseau plein de clarté, à donner envie de se désaltérer et de se baigner dans les eaux de la bonté et de l’amour qu’on m’a donné en héritage. Une fortune qui se transmet de cœur à cœur et qui est la dernière chance capable de sauver les hommes, une chance qui aime se renouveler pour garder le secret de son appellation et de ses succès. Et pourtant des bruits de bottes ont vite gagné mes oreilles pour me rappeler les malheurs vécus par mes semblables. Une histoire m’a dit que dans les malheurs aussi, nous avons des ressemblances qui unissent ceux qui font la guerre et ceux qui la subissent. Pour la petite Histoire, l’exemple du jeune allemand qui écrivait à sa maman pour lui raconter comment c’était horrible sur le front de Russie et qu’il appelait Dieu et ne lui voyait pas de nez et qu’il s’est gardé deux cartouches dans le fusil l’une pour en finir lorsqu’il n’en peut plus et l’autre si jamais il le rencontrait… et les hommes n’ont pas encore compris ce que c’est. C’est peut être plus facile de décider la guerre et d’en tirer profit plutôt que de la faire. J’ai fini par éteindre cette station et j’ai regardé du coté de la mer pour voir si mes tourments pouvaient s’apaiser en contemplant du bleu. Le bleu lui aussi a voulu participer à mes questionnements et m’a fait savoir qu’il aimait toujours bleuter pour se sentir heureux mais qu’on devrait prendre conscience que même le bleu a ses limites. Il m’a ensuite invité à jeter un coup d’œil sur la météo que je n’avais pas réussi à capter et c’était le retour à Radio conscience. Comme d’habitude elle a salué avec respect en sachant que j’ai depuis longtemps eu à faire avec l’ange de la paix mais elle a voulu quand même me rappeler les principaux titres.  Bonjour Mesdames, bonjour Messieurs voilà où on en est. Les plus grands problèmes se situent comme par hasard dans des endroits stratégiques où les grands peuvent se faire de l’argent. Au Moyen Orient la capacité à inventer des guerres n’est pas altérée. En Iraq nous avons laissé beaucoup de problèmes et ils nous seront redevables de ce qu’on fera pour qu’ils ne se relèvent jamais. Le Liban est dans la proximité mais nous savons jouer sur leurs divisions. Pour l’Egypte on a trouvé la solution, un bon chef et la pauvreté. Et ça ne serait pas de trop de faire appel par moments au sentiment religieux. Les pays du pétrole vous voyez comme ils sont satisfaits on leur procure leurs plaisirs et ils nous laissent faire ce que l’on veut c’est pour cette raison qu’on les a créé petits. Ils auront toujours besoin de notre protection même si on doit les faire bénéficier de l’exception lorsqu’ils rencontrent des problèmes avec la justice. A choisir entre des intérêts majeurs et une justice mineure qu’est ce que vous nous conseiller de choisir !

 

Pour ce qui est de l’Iran on voudrait bien pour le moment constituer un bon dossier pour convaincre les va t en guerre de l’utilité d’une randonnée qui décimera une bonne partie de la population au regard du risque de les voir empêcher les trains de siffler trois fois. Vous devez savoir que les vaches aiment les entendre pour ne pas arrêter leur beuglement vital. La Palestine, vous dites, vous êtes sûrs qu’ils continuent à en parler comme si elle existe encore. On rencontre seulement de petits problèmes humains qu’on s’est habitué à traiter aux armes disproportionnées et au phosphore. N’oubliez pas que nous possédons l’arme fatale et que même le Président de l’Etat le plus fort ne peut en parler de peur qu’il ne perde des voix utiles à son pouvoir. L’Afghanistan, nous l’avons bien dit que nous en faisons une bonne affaire… Des dommages collatéraux subis par les habitants qui ont l’habitude d’être des bergers errants et quelques gars de nos troupes. Nous sommes plus inquiets pour les journalistes enlevés car nous avons toujours compté sur leur silence et on risque de les voir nous faire du vent.

 

Pour ce qui s’est passé entre les deux Corées nous vous le dirons après vérification. Il n y aura pas de problèmes si c’est le fait de nos illustres stratèges et on prendra toutes les sanctions s’ils veulent apprendre à se chamailler sans notre avis et autorisation.

 

A propos d’Haïti une commission sera chargée de se réunir pour rédiger un rapport qui déterminera qui des humains ou des Dieux assument la responsabilité. D’ici là, il n’aura plus beaucoup d’haïtiens pour s’inquiéter

Quand à l’Europe nous sommes dorénavant confiants que les grands vont prendre les problèmes des petits et ne plus pouvoir manifester aucune velléité d’indépendance.

 

Le tiers monde vous voulez en parler…vous ne voyez pas qu’ils ont appauvri les O N G. Nous ne ferons aucun obstacle pour que les bons sentiments continuent à se traduire à leurs égards et à nous éviter de nous occuper de leurs futilités. Ca suffit que des fois on veut bien faire juger quelques tyrans à qui nous avons fourni de l’emploi.


Ici Radio conscience, nous vous souhaitons du beau temps bleu, jusqu’aux prochaines informations où nous viendrons colorer de gris les ruisseaux, les mers et les cieux juste pour un moment. Au prochain bulletin Messieurs Dames, et prenez du bon temps avant qu’on ne vienne vous le reprendre.

 

Revenant à moi. Je me suis vu répondre que toutes les stratégies et tous les arsenaux ne résisteront pas à une larme qui viendrait s’ajouter à une autre larme. Tous les calculs et les gains n’égaleront jamais le sourire d’un enfant qui entre deux malheurs s’adressera à la vie pour lui dire, viens nous allons construire ensemble. Ne regardez pas de mon coté c’est de tous les cotés que vous devez regarder…Des hommes et des femmes sont déterminés à retrouver le bleu de la liberté pour toute l’humanité.

 

Vous vous rendez compte que nous sommes capables aujourd’hui de vous résumer et de multiplier plusieurs fois notre volonté de découdre avec vos nuisances et vos intérêts.

 

http://www.facebook.com/notes/slah-pacha/radio-conscience/475965089431

Published by Eva R-sistons - dans Parole de Lecteurs
commenter cet article
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 15:06

 

Mes chers amis,

 

j’ai bien réfléchi: il s’avère que je ne puis continuer à poursuivre le chemin de croix de l’actualité… Et cela a culminé avec ce texte de Fidel, non pas parce qu’il était terrible ou disait des choses insoutenables, mais parce que loin d’être antisémite il partait de l’idée ancienne qui avait poussé l’Union soviétique a être le premier pays à reconnaître Israël: il fallait une patrie pour les juifs. Une sorte de reconnaissance du caractère abominable de l’extermination nazie et du martyre millénaire de ce peuple. Résultat dans le raisonnement, il était impossible de glisser la moindre différence entre le fait d’être juif et celui d’être israélien, voir même entre un peuple et un Etat…

 

Avec cette reconnaissance, les communistes se rangeaient donc au projet sioniste qui lui n’avait l’assentiment que d’une infime minorité de juifs. Et surtout pas l’accord des habitants du lieu probablement les descendants des anciens hébreux à qui on n’avait pas demandé leur avis, les palestiniens.  Un double effet des folies meurtrières de l’Europe: le colonialisme, l’antisémitisme, les camps d’extermination… Un vrai triomphe de l’irrationnel impérialiste… Auquel les communistes avaient apporté leur caution par sympathie pour la souffrance des juifs…

Je pense profondément depuis toujours que ce projet était une folie, parce que et sur ce point je suis d’accord avec Einstein qui pourtant a appuyé la création d’israël, le peuple juif n’est pas fait pour avoir ni frontière, ni Etat, ni armée, pour qu’Israêl s’identifie à cela il faut vraiment rompre avec l’histoire de ce peuple d’une manière totalement artificielle.

Car à mes yeux il y a peuple juif- le peuple n’est pas une donnée ethnique mais historique- est une construction historique mélangeant un fait religieux, une oppression millénaire et une organisation familiale,des pratiques professionnelles longtemps commerciales transnationales, un peuple peut apparaître, disparaître, se fondre dans un autre…

Le peuple juif est ce que marx Weber analyse comme « le peuple paria », un peuple caste vivant dans les nations effectivement comme une caste et remplissant dans les sociétés féodales une fonction d’échange. Ce que Staline dans son étude de 1905 sur la nation réponse à Bauer en particulier sur la question juive interroge avec sa tendance à la simplification, qu’est ce que ce peuple sans paysannerie et sans terre ? Longtemps les juifs ont eu en Europe un statut particulier, ils étaient directement rattachés au souverain comme ses « serviteurs », esclaves mais aussi liés à cette fonction de communication, on les retrouve chez Charlemagne mais aussi beaucoup plus tard chez Abdel kader. Marx a trés bien vu cela lorsqu’il parle du rôle des juifs dans la société polonaise comme les pores de la peau mais dans le livre I du capital, il note qu’il s’agit d’un archaïsme et que le protestantisme avec son culte de l’homme abstrait est beaucoup mieux adapté au capitalisme, idée reprise par Weber dans l’éthique protestante.

En fait nonobstant la figure de Rothschild, le juif reste un colporteur alors qu’est en train de naître l’accumulation industrielle. La fin des royaumes, l’apparition des nations européennes, l’influence de la Révolution française tout cela va libérer les juifs de cette caste, beaucoup d’entre eux voient dans les études, les lumières, la nation et le service public la voie de leur émancipation, le père de Marx en est une illustration, fils d’un rabbin, il est quasiment voltairien et ne craint pas de se convertir pour devenir avocat.(1)

les juifs se libèrent de l’antique malediction chrétienne avec la laïcité, ils vont se ranger soit du côté de la bonne bourgeoisie libérale et même socialisante, mais aussi du côté des Révolutions qui balaye l’ordre féodal et imagine une avenir messianque de réconcialition universelle. Il existe des poches rétrogrades, arriérées, en Europe centrale, dans l’empire tsariste où l’on poursuit la haine du juif, du peuple déicide, invention par parenthèse des pères de l’Eglise comme saint jean Chrysotome. Je n’ai pas le temps de décrire tout cela mais il existe une abondante littérature sur la question.C’est de là et de l’injustice de l’affaire Dreyfus que va partir l’idée sioniste. C’est  aussi contre cette influence révolutionnaire que se développe le projet sioniste et que le nazisme allié du grand capital va en faire des boucz émissaires. bref au moment où tout tend vers l’assimilation, où les juifs participent à leur manière d’une nouvelle citoyenneté que l’on va inventer la folie sioniste, les camps nazis, l’extermination de masse lui donneront une nouvelle vie… Mais je le répète ce choix est celui d’une infime minorité…

Honnêtement je n’ai pas de haine pour le sionisme mais je considère qu’il s’agit là d’une idélogie nuisible et qu’il est tout à fait logique qu’avec des premisses pareils on en arrive à la folie actuelle d’israêl avec son obsession de purification ethnique.

C’est pour cela que je traque obstinément cette idée d’une patrie pour les juifs, elle conduit à une vision d’extrême-droite d’une manière parfaitement logique sans que pour autant il soit besoin de retrouver les vieux mythes antisémites ou ce qui va avec l’idée d’une malediction qui voudrait que les survivants de l’holocauste deviennent à leur tour des nazis.

C’est une imbécilité, comme la pseudo domination juive, le complot du protocole des sages de Sion et l’ennui c’est quand les dirigeants israéliens finissent par s’en convaincre, il faut arrêter toutes ces âneries…

et je dois dire que je supporte de plus en plus en plus mal qu’à chaque fois que l’Etat voyou israélien tue une dizaine voir une centaine de ses voisins, ce qui est inadmissible et l’impunité ne s’explique que par le soutien impérialiste, on me balance que c’est l’holocauste.

Toujours avec cette idée de la patrie juive qui désormais unit d’une manière mystificatrice non seulement sionistes et antisémites mais quelqu’un d’aussi supérieur politiquement que Fidel castro. Mais est-ce que vous ne voyez pas que c’est un mythe et que quand on commence à jouer avec les mythes on fait du grand n’importe quoi.

Résultat non seulement on fait un paquet cadeau de tous les israéliens – alors que les Cubains ont bien soin de ne jamais confondre dirigeants nord-américain et peuple- mais on enrôle dans l’affaire tout sorte d’individus qui n’ont rien demandé et qui ne sont même pas citoyens israéliens, qui pour certains soutiennent israël, d’autre commencent à le détester sérieusement d’une manière tout aussi irrationnelle, et enfin l’immense majorité aimerait qu’on leur fiche la paix…

Je suis trés pessimiste sur l’avenir d’israêl à cause de la politique de terre brûlée de ses dirigeants, mais si ce pays a quelque chance de survie ce sera en pacifiant ses relations avec les Palestiniens, en acceptant lui-même de ne pas être un Etat juif et en considérant que l’existence d’arabes israélien est une grande chance pour aller vers cette paix.

Je crois que le principal obstacle est le rôle dévolu par l’impérialisme à israël, de ça il est difficile de se dépétrer. Et ce n’est certainement pas en tout cas en disant n’importe quoi sur l’holocauste, en trafiquant la conscience des juifs du monde entier en leur balançant qu’ils sont de fait solidaires d’un Etat juif qu’on y arrivera.

 Bref tout cela m’énerve au plus haut point. Et je ne dois pas m’énerver, on m’a détecté un souffle au coeur, je vis depuis toujours avec avec une tension de 11/6 ce qui créé des évanouissements, bref que je meure n’est pas trés important mais je ne veux pas devenir hemiplégique, donc comme je ne supporte plus ce que j’estime être une des nombreuses manifestations de l’ignorance et de la connerie humaine, je renonce à me battre, débrouillez vous sans moi…

Danielle bleitrach

(1) Il faudrait également analyser comment chez les juifs il va y avoir avec cette mutation révolutionnaire un véritable patriotisme (le seul suicidé à cause de la défaite de l’Allemagne en 1914 est juif), une adhésion à l’Etat nation… Autant qu’à l’internationalisme… Comment tout cela a-t-il été dirigé vers ce cul de sac israélien, mystère… Ou plutôt faut-il repenser à la phrase d’Abraham Berg: « j’ai été naturalisé israélien… je refuse que mon identé soit déterminée par Hitler…

 

 

http://socio13.wordpress.com/2010/06/16/trop-cest-trop-debrouillez-vous-sans-moi-par-danielle-bleitrach/

 

 

Voici le premier des commentaires :

 

Bonjour,

Très bon texte…Un petit bémol cependant..Vous soutenez implicitement, même si vous appelez de vos voeux, la fin de l’état « juif »…, une solution à 2 états…

Je pense à titre personnel que la solution à 1 seul état Multi-confessionnel et laïc sur l’ensemble Israël, territoire palestiniens est la solution la plus viable…

Le problème aujourd’hui c’est comment dissoudre cette haine accumulé depuis tant d’années de chaque côté du mur..

Et puis quelle garantie pour chacune des communautés ?

——–

Pour ceux qui ne l’aurait pas encore lu, je conseille le merveilleux livre de Shlomo Sand « Comment le peuple juif fut inventé ? »

Ici chez Mermet

http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1503&var_recherche=sand

 

Published by Eva R-sistons - dans Parole de Lecteurs
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 23:55

 

Don-quichotte-png.png

 

Reçu d'un Lecteur :

 

LE DÉCALOGUE DE LA SOCIÉTÉ

 

La société est ainsi faite :
  
> 1- Le pauvre : il travaille
> 2- Le riche : l'exploite
> 3- Le soldat : il défend les deux
> 4- Le contribuable : il paye pour les trois
> 5- Le vagabond : il se repose pour les quatre
> 6- Le poivrot : il boit pour les cinq
> 7- Le banquier : il escroque les six
> 8- L'avocat : il trompe les sept
> 9- Le médecin : il tue les huit
> 10- Le croque-mort : il enterre les neuf
> 11-Et le politique : il vit des dix !

 

 

 

Published by Eva R-sistons - dans Parole de Lecteurs
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche