Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 17:28


caf caisse allocations familiales

Rien ne va plus dans les CAF... Les files d’attente s’étendent, les personnels n’en peuvent plus...
Ils doivent travailler plus... Les allocataires sont soit désespérés soit en colère....
La colère peut être bonne conseillère si elle est dirigée contre un système injuste et si elle conduit à une alliance entre les salariés des CAF et les familles !

La CAF rien ne va plus.....

La non rétroactivité du versement des aides personnelles au logement va mettre en péril les budgets plus que précaires de nombreuses familles.

Elle va, de même accroître le niveau des dettes locatives.

Le budget unique de gestion des CAF est en baisse substantielle, notamment à cause du hold-hup réalisé sur les revenus pérennes de la branche famille avec la diminution de la part de la CSG.

Le gouvernement impose à la CNAF et aux caisses une double peine : la suppression de postes budgétaires et l'élargissement des missions en dehors du cœur de métier des caisses d'allocations familiales....

Dans la CAF de Seine et Marne ce sont 18 postes qui vont être supprimés en trois ans, c'est-à-dire 6 par an.

La CAF gère le RSA et depuis cette année le RSA jeunes, ce qui représente un nombre d'heures de travail important...sans compensation par de nouvelles embauches...

On travaille beaucoup plus avec moins de personnel ! Cherchez l'erreur !

Ce sont les salariés et les allocataires qui pâtissent de cette situation :

  • les premiers travaillent à flux tendu et sont contraints d' effectuer des heures supplémentaires ;

  • les seconds subissent un retard pris dans le traitement de courrier, ce sont 80 000 pièces en retard, ce qui correspond à plusieurs journées.

Les salariés et les familles viennent d'apprendre que les lieux d'accueils du public sont fermés jusqu'au vendredi 18 février inclus....

Cette situation est intolérable et inadmissible.

Les familles fragilisées et en grande difficulté devront patienter avant d'être reçues et dans quelles conditions (?)

Elles peuvent s'attendre à supporter des files d'attente impressionnantes dès le lundi 21 février !

La direction de la CAF 77 peut toujours essayer de se dédouaner et montrer que rien n'est bien grave en annonçant que les allocataires peuvent toujours se connecter au site Web !?

De qui se moque-t-elle ?

Elle oublie ou feint d'oublier que la facture numérique existe bel et bien et que de toutes façons rien ne remplace le contact humain.

Ne faut-il pas passer par une mobilisation conjointe des familles et des personnels des CAF ?

Poser la question, c'est y répondre !

Jean-François Chalot

 

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/les-caf-vont-elles-imploser-88520?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

Partager cet article
Repost0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 13:55
Les USA vont envoyer 1.400 marines de plus en Afghanistan
(Reuters/Abdul Malik)
Monsieur, Madame ,

- L' effondrement du dollar est il prévu le 9 mars pour le renversement des pôles ?

Pourquoi cette question est elle supprimée sur les sites internet ?
Y a t il un black out absolu aux EU et en Europe  ?

- Nous voulons la liberté entière non volée , ni confisquée pour l' Egypte et la Tunisie  ICI ET MAINTENANT  et pour tous les peuples.

Nous ne laisserons pas le temps au dictateur en Egypte d'assassiner en secret  les révoltés , et  de préparer des combines de détournement  dans les coulisses pendant plusieurs mois.


http://www.youtube.com/watch?v=b0Rn7nPIou0&feature=player_embedded
.

- Les immeubles de Neuilly et de l' Ile de la jatte seront ils démolis ? Quid de l' Elysée ?

 
- Nous voulons que tous les soldats américains rentrent à la maison. Les guerres dans la monde se terminent maintenant immédiatement . Telle est notre décision irrévocable .

 

 

- La FEMA qui a fait des appels d'offre notamment d'urgence alimentair pour 7 millions de personneset que tous les transformateurs de produits alimentaires doivent obtenir des soumissions à la FEMA au plus tard le 1 février 2011! Preuves significatives que notre gouvernement se prépare à une catastrophe globale qui est suffisante pour que tous les peuples du monde soient avertis

Seuls les peuples prennent les décisions finales à l 'exclusion des marionnettes  avec Rolex et des employés de bureau.

 

 

- Tous les ambassadeurs ont été rappelés immédiatement aux EU.

 

- Les marines partent en Egypte.

Traduction approximative

 

Un membre senior de l'US Marine Corps est de dire aux gens «pelotons multiples» se déploient à l'Egypte, une source nous dit.

Il ya un système au sein des Marines des États-Unis que les alertes de la famille immédiate d'infanterie de
marine de haut rang lors de leurs marins seront bientôt déployés à une situation d'urgence où ils ne seront pas en mesure de parler à leurs conjoints ou familles.

Cette alerte vient de sortir, dit notre source.

Ce senior Marine dit notre source que le Pentagone va déployer "pelotons multiples" en Egypte au cours des prochains jours et que la raison officielle sera «d'aider à l'évacuation des citoyens américains."

Notre source a dit que "les chances qu'ils allaient là-bas est passé de 70% hier à 100% aujourd'hui."

 

Envoyé par Philippe Gilis

 

http://infoguerilla.fr/?tag=fuite-de-petrole

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 04:42

 

LaRouche : comment sauver l’Europe
5 février 2011 - 15:00

Par Lyndon LaRouche


 

Un véritable historien de la civilisation américaine n’éprouve aucune difficulté à distinguer entre, d’une part, le principe constitutionnel des Etats-Unis, connu comme étant celui d’unsystème de crédit, incorporant les prémisses de la loi Glass-Steagall [adoptée par Roosevelt en 1933], et d’autres part, les principes monétaristes dont les racines profondes remontent à l’Empire romain, à l’origine de l’usure, base du monétarisme, qui s’est répandue ultérieurement à l’ensemble de l’Europe.

Communiquer la vraie nature de cette distinction à un Européen éduqué n’est pas difficile. [Le banquier allemand] Herman Abs, par exemple, démontra sa compréhension de ce principe en concevant les politiques de crédit à l’origine du miracle économique allemand après-guerre.

Comme on le disait autrefois, à une époque où c’était encore habituel de se moquer des vicissitudes de la vie, les Américains et les Britanniques sont séparés par une langue commune.

Dans un système monétariste, la notion de valeur économique employée pour définir les politiques publiques s’inscrit purement au sein de la notion monétaire en tant que telle. A contrario, pour le Système américain [d’économie politique], mis en œuvre par les pionniers de la Baie du Massachussetts, ainsi que sous la Constitution de la République américaine, la valeur économique repose sur l’émission de crédit au service du perfectionnement des capacités productives du travail, mesurable par habitant et par unité de surface.

C’est bien là que se situe la différence fondamentale, systémique, entre les systèmes européens actuels, basés sur la tradition monétariste héritée des reliques de l’Empire romain (c’est-à-dire Byzance, « l’ancienne » et ensuite Venise, la « nouvelle » suivies par l’Empire britannique). En d’autres termes, le Système américain, qui trouve son précédent dans la charte de la Colonie de la Baie du Massachussetts, est fondé sur l’idée d’un système de crédit, à mille lieux de cet héritage romain qui prévaut toujours, avec l’hégémonie actuelle de l’Empire britannique, et ses satellites dans la zone “euro”.

L’ironie du sort est que par cette domination britannique, surtout depuis l’imposition de l’euro à l’Allemagne par l’édit impérial émis par Margaret Thatcher, François Mitterrand et George H.W. Bush, l’émission monétaire prévaut, sans considérer son rôle dans l’économie physique.

Pour ceux qui sont versés dans les questions historiques, l’Europe actuelle est toujours sous le joug d’un Empire romain dont les méthodes de gestion se sont métamorphosées, passant de la Rome antique à Byzance, de la Venise d’Aristote à celle de Paolo Sarpi et de la tradition de ce dernier aux versions modernes de nouvelle Venise du libre échange qu’est la monarchie impériale britannique aujourd’hui. Ainsi, le principe impérial du monétarisme emprisonne l’Europe (et d’autres parties du monde) par une forme monétariste de gouvernance impériale s’imposant sur les sujets de tel ou tel Etat-nation particulier.

Pour indiquer la nature d’une solution à cette crise mondiale, prenons le cas, à première vue sans espoir, de la faillite actuelle de l’Angleterre.

La raison pour laquelle les Britanniques, même avant les élections de mi-mandat du 2 novembre, ont menacé les Etats-Unis, en faisant savoir qu’ils considéreraient comme un casus belli tout retour américain à la loi Glass-Steagall, vient du fait que si les Etats-Unis refusaient de mourir en adoptant ce type de législation, le système monétariste international britannique s’effondrerait.

En effet, un tel choix de la part des Etats-Unis impliquerait la faillite retentissante du système du Commonwealth britannique, en particulier l’effondrement de son système bancaire lui-même. En vérité, il n’existe aucune possibilité pour que le système impérial britannique élargi, dont le groupe bancaire Inter Alpha est l’épine dorsale, survive.

Bien entendu, l’idée de maintenir en vie un tel empire, pérennisé par la création et le développement du groupe Inter Alpha, ne devrait même pas effleurer nos esprits. Cependant, ceci n’implique pas que nous devions nous abstenir de soutenir le sauvetage du Royaume-Uni, une entité bien distincte de cet Empire britannique associé au groupe Inter Alpha.

Comment ? Très simplement : le Royaume-Uni, en tant qu’Etat-nation, et l’Empire britannique, n’ont même plus l’espoir que leur système impérial puisse perdurer avec le groupe Inter Alpha. Pour cela, le pays devrait entamer une réorganisation de son système bancaire afin de mettre en place un système de crédit fondé sur les principes mis en œuvre par la loi Glass-Steagall aux Etats-Unis.

Comprendre le principe d’un système de crédit est essentiel pour toute réforme mettant pleinement en œuvre et sous forme d’un système bancaire commercial de type Hamiltonien, par le haut, l’intention de principe contenu dans la Constitution américaine.

Le remède

Considérons un instant le potentiel d’une reprise économique britannique à partir de la faillite d’Etat menaçant actuellement le Royaume-Uni, ceci du point de vue du principe sous-jacent qui a permis de bâtir les Etats-Unis, c’est-à-dire la notion d’un système de crédit, en opposition avec la tentative hyper-inflationniste folle visant a maintenir le système monétariste actuel.

En premier lieu, tirons une leçon des accomplissements de Charlemagne.

Parmi les nombreuses réformes qu’il lance, la plus importante concerne le développement d’un système de crédit visant à désenclaver le continent en reliant entre eux la plupart des grands fleuves et les ensembles ripariens du territoire dont il avait la charge, grâce à un ingénieux système de canaux de jonction qui restent l’un des traits essentiels de la civilisation européenne et au-delà. C’est une politique de grands travaux, comme celle de Charlemagne, celle de la Tennessee Valley Authority (TVA) de Franklin Roosevelt ou encore celle, la plus vaste de l’histoire, du projet NAWAPA, qui représente des plateaux dans le progrès de l’économie physique. Une politique publique de grands travaux, servant de socle aux entreprises privées afin d’obtenir des gains de productivité dans l’agriculture et dans d’autres secteurs de l’économie physique, a toujours été la base d’un meilleur niveau de vie général.

La façon appropriée d’obtenir de tels progrès se situe dans la promotion du progrès scientifique et technologique des capacités productives du travail, par habitant et par unité de surface. En retour, ces progrès fournissent la base pour des investissements qui ont plus de valeur pour la nation que leur coût net physique. C’est la longue tendance à l’accroissement de la densité des flux d’énergie, sur laquelle repose l’augmentation de la croissance de la valeur physique du crédit productif public, qui constitue le facteur d’accroissement net en termes de productivité physique, par habitant et par unité de surface.

De tels accomplissements, qui dépendent d’un système de crédit productif public, plutôt que d’un système monétariste, représentent le facteur physique dont dépend l’existence d’un système de crédit national performant. Historiquement, ce qui a permis aux Etats-Unis de prospérer, c’est l’existence d’un système doté d’une Banque nationale, fournissant les moyens d’opérer aux banques commerciales locales, plutôt qu’un système spéculatif dejeux, à la Wall Street.

En pratique, cela veut dire que si le Royaume-Uni désire survivre aux conséquences de sa folie, il devrait asseoir sa croissance interne sur un système de crédit productif public, clairement défini par l’équivalent d’un système de crédit public régulé.

La marge de succès de cette démarche dans le long terme, sera le degré de sa participation à l’augmentation du niveau de vie et à la productivité de l’économie physique, c’est-à-dire sa participation à de grands travaux semblables au projet américain NAWAPA. Il s’agit avant tout d’améliorer la qualité de la production et la vie des peuples, non seulement en Europe et aux Etats-Unis, mais également en Afrique, en Asie et en Amérique du sud.

La création d’un système global de parités fixes entre les devises des différents systèmes de crédit public des républiques souveraines qui y prennent part, est le moteur indispensable pour réussir ce type d’effort.

Ainsi, c’est la hausse du niveau de vie des habitants du Royaume-Uni, par exemple, qui défini le principe d’un système global de crédit productif public entre Etats-nations parfaitement souverains. Voilà ce qui est aujourd’hui non seulement un espoir pour l’humanité, mais constitue à l’heure actuelle le seul espoir pour chacun et chacune des parties de l’humanité.

 

http://www.solidariteetprogres.org/article7400.html

 
Partager cet article
Repost0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 16:14

NOM-chippedamericadees-copie-1.jpg

 

 

Dernière mise en ligne sur le site de Manuel de Diéguez
 
http://www.dieguez-philosophe.com /

La barbarie commence seulement 

 

 

1 - La barbarie commence seulement


Il y a soixante trois ans, mon premier livre portait un titre déprimant: La barbarie commence seulement. Mais aujourd'hui, il faut se rendre à l'évidence: le monde entier a soutenu trente ans durant la dictature d'un tortionnaire sanglant sur une population égyptienne de quatre-vingts millions d'habitants.

Et pourquoi cela? A seule fin de permettre, depuis six décennies, à un autre tyran de s'étendre par le fer et le feu en Cisjordanie et d'affamer une ville de quinze cent mille âmes. Les prisonniers des goulags soviétiques ont été libérés il y a plus de vingt ans, et maintenant ce sont les démocraties victorieuses de Hitler en 1945 qui fournissent au peuple hébreu les armes dont il a besoin pour conquérir le "grand Israël" dans le sang et les larmes.

Et qui le demande à la civilisation mondiale au nom même de la Liberté et de la Justice? Le peuple des rescapés des camps de la mort.

Que diront de nos bras croisés les descendants de l'Europe de notre temps ?

(…) Suite :


 http://aline.dedieguez.pagesperso-orange.fr/tstmagic/1024/tstmagic/philosopher/barbarie.htm

Partager cet article
Repost0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 11:54

Roundup, le désastre absolu

Jeffrey M. Smith
Lundi 31 Janvier 2011


Roundup, le désastre absolu

 

Natural News, Jeffrey M. Smith, 28 janvier 2011


      Cet article révèle l'impact dévastateur sans précédent de l'herbicide Roundup de Monsanto sur la santé des sols, les plantes, les animaux et la population humaine.


      Au-dessus de ce désastre absolu, trône le ministère de l’Agriculture de Zunie (USDA). Il souhaite à présent homologuer la luzerne Roundup Ready, ce qui ne fera qu'aggraver le cataclysme.


      L'automne dernier, passant devant un champ de soja en visitant la parcelle de démonstration de maïs d’un négociant semencier de l'Iowa, le Dr Don Huber a remarqué une ligne de démarcation marquée, avec à droite du soja gravement malade en train de jaunir et à gauche des plants verts sains (photo ci-dessous).



La partie du champ malade à droite a reçu la saison précédente une application de glyphosate.
Photo de Don Huber


      La partie jaunie souffre du syndrome de mort subite, une grave maladie végétale qui, en ravageant le Midwest en 2009 et 2010, a entraîné une baisse des rendements et bénéfices. Quelque chose a rendu cette partie de soja très sensible, et Don a une idée précise de ce dont il s’agit.


      Ayant pratiqué 35 ans la phytopathologie à l'université Purdue, Don Huber connaît beaucoup de choses sur ce qui jaunit les plantes vertes et les fait mourir prématurément. Il a demandé au semencier pourquoi le syndrome de mort subite était si grave dans une partie du champ et pas dans l'autre : « Avez-vous l'année dernière planté là quelque chose que vous n'eussiez pas planté dans le reste du champ ? » Effectivement, précisément là où le syndrome a sévit, le semencier avait fait pousser de la luzerne qu'il avait ensuite détruite en fin de la saison en pulvérisant un herbicide à base de glyphosate (comme le Roundup). D'autre part, dans la partie saine du champ, il avait planté du maïs sucré, et ne l'avait pas traité au glyphosate.


      C’était encore un fait nouveau confirmant que le Roundup déclenche le syndrome de mort subite des plantes. La preuve est encore plus évidente dans de nombreux autres champs. La maladie a été plus sévère à l'extrémité des rangées où l'applicateur d'herbicide a fait demi-tour pour revenir dans le champ afin de faire un autre passage (photo ci-dessous). À cet endroit, un supplément de Roundup a été appliqué.



Le syndrome de mort subite est plus intense aux extrémités des rangées, là où la dose Roundup a été plus importante.
Photo par Amy Bandy.


      Don est un scientifique ; il a pris pour lui encore quelques photos afin de tirer des conclusions. Mais il a plus, beaucoup plus. Depuis plus de 20 ans, Don étudie l'ingrédient actif du Roundup, le glyphosate. Et il est capable citer l’une après l’autre les études qui écartent tout doute sur le fait que le glyphosate contribue non seulement à une énorme multiplication du syndrome de mort subite, mais aussi à l'éclosion de nombreuses autres maladies. (Voir la liste des lectures sélectionnée.)



Roundup : Le désastre agricole absolu


      Plus de 30% de la totalité des pulvérisations d’herbicides sont à base de glyphosate, le best-seller mondial des désherbants. Breveté par Monsanto, il est incorporé dans son herbicide de marque Roundup, devenu plus populaire à partir de 1996, après que la compagnie a présenté ses cultures « Roundup Ready. » Dans ces plantes génétiquement monstrueuses [1], qui incluent désormais le soja, maïs, coton, colza et betterave à sucre, a été inséré du matériel génétique de virus et de bactéries, qui permet aux plantes de résister à des applications normalement mortelles de Roundup.


      (Les agriculteurs qui achètent les semences Monsanto Roundup Ready sont incités à utiliser aussi du glyphosate de sa marque Roundup. Par exemple, cette compagnie ne fournit que des garanties sur ses marques d’herbicide approuvées et offre des rabais à travers son programme de « récompenses Roundup. » Elle a de cette manière étendu son emprise sur le marché du glyphosate, même après l’expiration de son brevet en 2000.)


      L'herbicide ne détruit pas les plantes directement. Il crée plutôt les conditions exceptionnelles d’un désastre absolu, qui emballent des germes phytopathogènes dans le sol et anéantissent en même temps les défenses des plantes contre les maladies. Les mécanismes sont bien documentés, mais rarement cités.


      Le glyphosate s’accroche aux molécules vitales de nutriments et les neutralise. Appelé chélation, ce processus était en fait la propriété originale pour laquelle le glyphosate a été breveté en 1964. Ce n’est que 10 ans plus tard qu'il a été breveté comme herbicide. Appliqué sur les cultures, il les prive des minéraux vitaux nécessaires à la salubrité de leurs fonctions, en leur ôtant principalement la capacité de résister à de graves maladies du sol. L'importance des minéraux dans la protection contre la maladie est bien établie. En fait, la disponibilité des minéraux est l’unique très importante mesure utilisée par plusieurs sélectionneurs semenciers célèbres pour identifier les variétés résistantes aux maladies.


      Le glyphosate détruit les organismes utiles du sol, comme les Pseudomonas et les bactéries Bacillus qui vivent autour des racines. Puisqu’ils facilitent l'absorption des nutriments et font disparaître les organismes pathogènes, leur mort intempestive signifie que la plante sera affaiblie et les agents pathogènes renforcés.


      L'herbicide est capable d’interférer dans la photosynthèse, d’abaisser l’efficacité de l'utilisation de l’eau, de réduire la lignine, d’endommager et de raccourcir les racines, de causer d’importante libération de sucres des plantes, et de modifier le pH du sol, ce qui peut affecter négativement la santé des cultures.


      Le glyphosate est lui-même peu toxiques pour les plantes. Se décomposant lentement dans le sol, il forme un autre produit chimique également toxique, appelé AMPA (acide aminométhyl). Mais, même combinés, les effets toxiques du glyphosate et de l'AMPA ne sont pas suffisants à eux seuls pour tuer les plantes. Il a été démontré de nombreuses fois depuis 1984 que, si le glyphosate est appliqué dans un sol stérile, la plante pourra être légèrement rabougrie, mais non tuée (photo ci-dessous).



A : glyphosate dans un sol stérile, la plante arrête simplement sa croissance. B : dans un sol normal les agents pathogènes tuent la plante. C : la plante témoin montre une croissance normale.


      Les véritables assassins des plantes, selon les scientifiques spécialistes en mauvaises herbes de Purdue et d’ailleurs, sont les organismes pathogènes présents dans presque tous les sols. Le glyphosate les favorise considérablement et, à leur tour, ils provoquent des infections mortelles dans les cultures affaiblies.


      « C'est le mode de l'action herbicide du glyphosate, » assure Don. « Il augmente la sensibilité à la maladie, réprime la lutte naturelle contre les parasites, par exemple, en faisant disparaître les organismes bénéfiques et favorise en même temps la virulence des agents pathogènes du sol. » En fait, souligne-t-il, « Si vous appliquez certaines fongicides sur des mauvaises herbes, ils annulent l'action herbicide du glyphosate ! »


      En affaiblissant les plantes et favorisant la maladie, le glyphosate ouvre la voie à bien des problèmes dans le champ. Selon Don, « Plus de 40 maladies de plantes cultivées sont signalées augmenter avec l'utilisation du glyphosate et, tandis que les gens discernent le lien entre glyphosate et maladie, ce nombre ne cesse de grandir. »



Le Roundup favorise les toxines humaines et animales



Photo de Robert Kremer


      Certaines moisissures favorisées par le glyphosate produisent des toxines dangereuses qui peuvent se retrouver dans l'alimentation humaine et animale. Le syndrome de mort subite, par exemple, est dû à la moisissure Fusarium. Robert Kremer, scientifique de l’USDA, a trouvé une augmentation de 500% des infections de Fusarium dans les racines du soja Roundup Ready au moment où le glyphosate est appliqué (photos et graphique ci-dessus). Maïs, blé, et beaucoup d'autres plantes peuvent aussi souffrir de graves maladies à base de Fusarium.


      Mais l’agressivité du Fusarium ne se limite pas aux plantes. Selon un rapport de la FAO, les toxines de Fusarium sur différents types de cultures vivrières ont été associées à des flambées de maladies dans toute l'histoire. Elles ont « été liées à l'épidémie de peste » du Moyen Age en Europe, à une « toxicose humaine de grande ampleur en Europe de l'Est, » au cancer de l'œsophage dans le sud de l'Afrique et certaines parties de la Chine, à des maladies articulaires en Asie et Afrique australe, et à un désordre sanguin en Russie. Il a aussi été montré que les toxines de Fusarium provoquent des maladies animales et induisent la stérilité.



L’usage du Roundup déchaîne les maladies végétales


      En 1996, présentant ses cultures Roundup Ready, Monsanto affirma avec assurance que leur fruit serait moins de recours aux herbicides. Cela fut légèrement le cas pendant trois ans, mais il augmenta considérablement les 10 années suivantes. La quantité totale d'herbicides utilisée en Zunie a bondi de pas moins de 383 millions de livres (173.726 tonnes) dans les 13 ans qui suivirent l’introduction des OGM dans la nature. La part d’herbicide la plus grande est du Roundup.


      Au fil du temps, de nombreuses sortes de mauvaises herbes qui tombaient autrefois raides mortes avec à peine une petite dose de Roundup, exigent désormais des applications de plus en plus lourdes. Certaines sont quasiment indestructibles. En réalité, ces super-mauvaises herbes ne sont pas résistantes au glyphosate lui-même, mais aux agents pathogènes du sol qui normalement font un massacre dans les champs pulvérisés de Roundup.


      Avoir des centaines de milliers d'hectares infestés de mauvaises herbes résistantes aux maladies et aux herbicides fut dévastateur pour de nombreux agriculteurs zuniens, dont la première réaction fut de déverser de plus en plus de Roundup. Son usage est désormais en train de se précipiter. Près de la moitié du formidable accroissement de l’usage des herbicides sur 13 ans, s’est fait juste dans les 2 dernières années. Cela a de graves conséquences.


      Comme les agriculteurs zuniens arrosent abondamment de Roundup plus de 135 millions d'acres (54 millions d’hectares) de cultures Roundup Ready, une explosion sans précédent des maladies végétales sévit dans les terres de cultures les plus fertiles d'Amérique. Don cite une longue liste de maladies, gérées et contrôlées autrefois efficacement, mais qui créent désormais de graves problèmes. (On trouve dans la liste : syndrome de mort subite ; pourriture des racines de soja due au Corynespora ; chlorose bigarrée des agrumes ; pourriture sèche du coton ; verticilliose de la pomme de terre ; piétin-échaudage des racines, du faîte, et dépérissement de la tige des céréales ; Fusarium des racines et pourriture du faîte ; dépérissement bactérien de l'épi ; pourriture racinaire du Pythium et fonte des semis... et beaucoup d’autres.)


      Au Brésil, la nouvelle « maladie du soja fou » fait des ravages sur d’immenses étendues plantées de soja. Bien que les scientifiques n'aient pas encore déterminé la cause, Don relève que les divers symptômes ressemblent à une maladie du riz (maladie de Bakanie) causée par le Fusarium.



Le maïs meurt immature


      Ces dernières années, dans le Midwest, des plants et des champs entiers de maïs sont morts prématurément de diverses maladies. Les agriculteurs chevronnés et les observateurs disent n’avoir jamais vu chose pareille.


      Selon Bob Streit, un agronome de l'Iowa, « Il y a dix ans, les plants de maïs restaient verts et en bonne santé en septembre. Mais ces trois dernières années, à chaque saison, des maladies ont jauni puis bruni les plants environ 8 à 10 jours plus tôt. En 2010, le jaunissement a commencé autour du 7 juillet et les pertes de rendement ont été dévastatrices pour de nombreux producteurs. »


      Bob et d’autres experts en cultures croient que le recours accru au glyphosate est la première cause de cette tendance délétère. Le rendement du maïs a été déjà réduit de façon significative. « Si le maïs meurt beaucoup plus tôt, » dit Bob, « cela peut réduire la récolte de maïs en Zunie, et menacer la chaîne alimentaire dont il est la base. »



Une question d’insectes


      En plus de favoriser les maladies végétales, ce qui est bien établi, il se pourrait aussi que la pulvérisation de Roundup serve les insectes. Cela, parce que de nombreux insectes recherchent les plantes malades. Les scientifiques remarquent que les plantes saines produisent des nutriments sous une forme que beaucoup d'insectes sont incapables d’assimiler. Ainsi, dans le monde entier, des agriculteurs signalent moins de problèmes d'insectes dans les cultures de haute qualité, riches en éléments nutritifs. D’autre part, les plantes plus faibles suscitent des collections variées d’insectes. Ceci suggère que les plantes ravagées par les maladies favorisées par le glyphosate peuvent aussi attirer davantage d'insectes, qui à leur tour augmenteront l'usage des pesticides toxiques. Une étude plus poussée est nécessaire pour confirmer cette hypothèse. [2]



Le Roundup persiste dans l'environnement


      Vantant la biodégradabilité du Roundup, Monsanto affirme qu'il se décompose rapidement dans le sol. Or, des tribunaux de Zunie et d'Europe pas d'accords ont reconnu la compagnie coupable de publicité mensongère. En fait, les propres données de test de Monsanto ont révélé que seulement 2% du produit se dégrade après 28 jours. [3]


      La durée de dégradation du glyphosate varie en semaines, mois ou années. Sa variabilité est due à des facteurs du sol, notamment au pH, à l'argile, aux types de minéraux, aux résidus de cultures Roundup Ready, et à la présence d’enzymes spécialisées nécessaires pour briser la molécule herbicide. Dans certaines conditions, le glyphosate peut s'attacher à des éléments nutritifs du sol et rester stable pendant de longues périodes. Une étude a montré qu'il faut compter jusqu'à 22 ans pour que le glyphosate se dégrader seulement de la moitié de son volume ! Voilà pour la fiabilité des affirmations de Monsanto.



      Le glyphosate peut attaquer d'en haut et d’en bas. Il peut dériver dans les fermes voisines et y faire des ravages. Et il peut même être libéré par les mauvaises herbes détruites, voyager dans le sol, et être absorbé ensuite par des cultures saines.


      La quantité de glyphosate nécessaire pour créer des dommages est minuscule. Des scientifiques européens ont montré que moins d'une demi-once (14,18 grammes) par acre (0,4 hectare) inhibe la capacité des plantes à absorber et véhiculer les micronutriments essentiels (voir tableau).


      Il en résulte que de plus en plus d’agriculteurs découvrent que les cultures plantées dans les années après les applications de Roundup souffrent d’un affaiblissement des défenses et d’une poussée des maladies transmises par le sol. La situation empire pour de nombreuses raisons.


      La concentration de glyphosate dans le sol augmente saison après saison à la suite de chaque application. Le glyphosate peut aussi s'accumuler pendant 6 à 8 ans dans les plantes vivaces comme la luzerne, qui en seront encore aspergées.



À gauche, blé affecté après 1 an d’application de glyphosate sur le champ. À droite, blé affecté après 10 ans d'application.


      Dans le sol, les résidus de glyphosate liés et immobilisés peuvent être réactivés par l'application d'engrais phosphatés ou par d'autres méthodes. Dans l'Ouest et le Midwest, les producteurs de pommes de terre, par exemple, ont subi de lourdes pertes à cause de la réactivation du glyphosate.


      Le glyphosate peut se propager accidentellement dans les terres agricoles du fait des pulvérisations entraînées par le vent, par l'eau contaminée et même par le fumier de poulets !


      Imaginez le choc des agriculteurs qui répandent du fumier de poulets dans leurs champs pour y ajouter des éléments nutritifs, mais découvrent à la place, qu’en s’attachant aux éléments nutritifs du sol, le glyphosate présent dans le fumier favorise des maladies végétales et tue les mauvaises herbes ou les cultures. Des résultats de tests du fumier montrent d’énormes concentrations de glyphosate et AMPA, entre 0,36 et 0,75 parties par million (ppm). Le taux normal d'herbicide à base de glyphosate est d'environ 0,5 ppm par acre [l’acre anglaise fait 0,4 hectare, ndt].


      Le fumier des autres animaux peut aussi libérer de l'herbicide, car le bétail absorbe de grandes quantités de glyphosate accumulées dans le maïs et le soja. S’il ne se trouve pas dans le fumier (ou le purin) du bétail, ça pourrait même être pire. Si le glyphosate n'est pas évacué par l'animal, s’accumulant à chaque repas, il finit dans notre steak et peut-être notre lait.


      Si nous ajoutons ce péril aux gros résidus de glyphosate dans notre régime alimentaire, dus au maïs et au soja, nous voilà avec un nouveau grave problème qui menace notre santé. Pour ne citer que quelques anomalies dues au glyphosate, il a été associé à la stérilité, à des troubles hormonaux, à de faibles et anormales numérations des spermatozoïdes, à des fausses couches, à la mort des cellules placentaires, à des malformations congénitales, et au cancer. (Voir la liste des effets sur la santé du glyphosate.)



La déperdition de nutriments


      Les éléments nutritifs que le glyphosate chélate et prend aux plantes sont aussi vitaux pour la santé humaine et animale. Cela concerne notamment le fer, zinc, cuivre, manganèse, magnésium, calcium, bore, et d'autres. Dans notre alimentation, toute carence de ces éléments, seul ou en association, est connue pour interférer avec les systèmes d'enzymes vitaux et provoquer une longue litanie de désordres et maladies.


      La maladie d'Alzheimer, par exemple, est associée à un manque de cuivre et magnésium. Don Huber fait remarquer que cette maladie a bondi de 9000% depuis 1990.


      Manganèse, zinc et cuivre sont également vitaux pour le bon fonctionnement du cycle superoxyde dismustase [inhibition des radicaux libres, ndt]. Essentiel pour enrayer les inflammations, c’est un élément important dans la détoxification des composés chimiques indésirables chez l’homme et l’animal.


      Le glyphosate induit des carences en minéraux pouvant facilement passer inaperçues, et qui ne sont donc pas traitées. Les taux de minéraux peuvent parfois être détectés adéquats, même en effectuant même des tests de laboratoire. Seulement, les tests ne détectent pas que le glyphosate a déjà rendu les minéraux inutilisables.


      Le glyphosate peut se lier à des minéraux pendant des années et des années, en les retirant pour l’essentiel de la réserve de nutriments disponibles pour les plantes, les animaux et les humains. Si nous comptons les plus de 135 millions de livres d’herbicides à base de glyphosate appliquées en Zunie en 2010 avec la totalité des applications des 30 dernières années, nous avons déjà éliminé de notre alimentation des millions de livres de nutriments.


      Cette perte est une chose que nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre. Même sans Roundup, nous souffrons déjà d'un manque progressif de nutriments. Par exemple, une étude britannique a constaté que, dans les mêmes aliments, les taux d’éléments nutritifs étaient en 1991 entre 16 et 76% inférieurs à ceux de 1940.



Maladies du bétail et carences minérales


      En Zunie, les cultures Roundup Ready prédominent dans l'alimentation du bétail. Soja et maïs sont les plus répandues : 93% du soja et près de 70% du maïs sont Roundup Ready. Les animaux sont aussi nourris de dérivés de trois autres cultures Roundup Ready : colza , betteraves à sucre et coton. La perte d’éléments nutritifs due au glyphosate peut donc être grave.



      C’est particulièrement vrai pour le manganèse (Mn), qui, non seulement est chélaté par le glyphosate, mais est aussi réduit dans les plantes Roundup Ready (voir photo). Un vétérinaire a trouvé un faible tau de manganèse dans le foie de tous les animaux qu’il a contrôlés. Un autre vétérinaire a envoyé le foie d'un veau mort-né pour analyse. Le rapport du laboratoire a déclaré : Niveau de manganèse indétectable, en dépit du fait que ce minéral était en concentration suffisante dans sa région. Quand ce vétérinaire a commencé à rajouter du manganèse à l'alimentation d'un troupeau, l’incroyable taux de 20% de maladies est devenu insignifiant (?%).


      Les vétérinaires qui ont commencé à exercer après l’introduction des OGM en 1996 peuvent s’attendre à découvrir communément de nombreux troubles chroniques ou aigus chez les animaux. Mais plusieurs anciens vétérinaires surchargés déclarent que les animaux attrapent beaucoup plus malade depuis l’arrivée des OGM. Et en passant des OGM à nourriture naturelle, l'amélioration de la santé du bétail est spectaculaire. Malheureusement, personne ne suit cela ni ne recherche l’impact de la consommation du lait et de la viande d'animaux nourris d’OGM.



La luzerne infernale que vous proposent Monsanto et l'USDA


      Pendant que nous continuons à asperger nos sillons de Roundup, le désastre absolu se déploie de plus en plus. Don pose la question qui tue : « Combien de centaines de millions de livres de glyphosate aspergées sur nos terres agricoles les plus fertiles ces 30 dernières années sont toujours là prêtes à endommager les futures cultures par leurs effets sur la disponibilité des nutriments, l'augmentation des maladies ou la réduction des éléments nutritifs dans l’alimentation humaine et animale ? »


      Au lieu de prendre des mesures urgentes pour protéger notre terre et la nourriture, l'USDA dresse juste des plans pour aggraver les choses. En décembre, elle rendra publique sa Déclaration d’impact environnemental sur la luzerne Roundup Ready, que Monsanto espère réintroduire sur le marché.


      Cultivée sur 22 millions d'acres (308.000 kilomètres carrés), la luzerne est la quatrième plus grande culture en Zunie. Elle sert surtout en tant que source de protéines élevée pour nourrir les bovins laitiers et les autres ruminants. À l'heure actuelle, les mauvaises herbes ne sont pas un gros problème pour la luzerne. À peine 7% des surfaces de luzerne sont déjà pulvérisées avec un herbicide de quelque nature. Mais, si la luzerne Roundup Ready est homologuée, l'usage d'herbicides passera à une échelle sans précédent, et l'herbicide choisi sera naturellement le Roundup.


      Même sans application de glyphosate, la qualité nutritionnelle de la luzerne Roundup Ready sera moindre, car, de par leur nature, les cultures Roundup Ready sont réduites en minéraux. Quand du glyphosate est appliqué, la qualité nutritive se dégrade encore plus (voir tableau).



      Il est quasi-certain que le Roundup augmentera les maladies transmises par le sol dans les champs de luzerne. En fait, la luzerne pourrait être plus perturbée que d'autres cultures Roundup Ready. En tant que plante vivace, elle est capable d'accumuler le Roundup année après année. C'est une plante à racines profondes, et le glyphosate épuise le sous-sol. Et « le Fusarium est un agent pathogène très graves de la luzerne, » explique Don. « C'est aussi le cas du Phytophthora et du Pythium, » qui sont les deux favorisés par le glyphosate. « Pourquoi envisagerions-nous de mettre en péril la productivité et la qualité nutritive de la troisième culture la plus précieuse de Zunie ? » demande-t-il désappointé, « d'autant plus que nous n'avons aucun moyen d'éliminer le gène quand qu'il se sera propagé dans le groupe de gènes de la luzerne. »


      Il se propage déjà. Monsanto a commercialisé la luzerne Roundup Ready pendant un an, jusqu'à ce qu'un tribunal fédéral déclare son homologation illégale en 2007. Il a exigé que l'USDA produise une étude d'impact environnemental afin d’évaluer les dommages environnementaux possibles. Mais, même retirée du marché, la luzerne Roundup Ready qui a déjà été plantée a contaminé les variétés naturelles. En 2009, Cal/West Seeds, par exemple, a découvert que plus de 12% de ses lots de semences étaient testées positives à la contamination, en hausse de 3% par rapport à 2008.


      Dans leur étude d'impact environnemental, ils reconnaissent à l’USDA que la luzerne génétiquement monstrueuse peut contaminer la luzerne naturelle, et qu’il est possible que cela crée des difficultés économiques. Ils envisagent même l'initiative sans précédent d'imposer des restrictions sur les champs de luzerne Roundup Ready, en exigeant des distances d'isolement. L'expérience montre que cela ralentira sans arrêter la contamination des OGM. En outre, des études confirment que les gènes passent des cultures génétiquement monstrueuses dans le sol et les organismes qui l’habitent, et peuvent se propager dans les champignons par les coupures à la surface des plants d’OGM. Mais l'étude d'impact n’aborde pas adéquatement ces menaces et leurs conséquences.


      Au lieu de cela, l'USDA marche pour l’essentiel la main dans la main avec l'industrie biotechnologique et ferme les yeux sur les dommages importants déjà infligés par le Roundup. S'il décide d'homologuer la luzerne Monsanto, le ministère pourra au final être accusé d’une catastrophe de proportion dantesque. [4]



      Auteur international à succès et cinéaste, Jeffrey M. Smith est le directeur exécutif de l'Institute for Responsible Technology. Son premier livre, traduit en français, Semences de tromperies : Dénoncer les mensonges de l'industrie agrochimique et des autorités sur la sécurité des aliments génétiquement modifiés, est un best-seller mondial et nominé numéro 1 des livres sur les OGM.



Original : www.naturalnews.com/031138_Monsanto_Roundup.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard


Notes du traducteur

1) Si l’on se réfère à leur mode de fabrication décrit dans Semences de tromperies, au lieu de plantes génétiquement modifiées, elles devraient être appelées plantes survivantes au mitraillage de gènes étrangers. Mais, j’ai adopté définitivement l’expression plantes génétiquement monstrueuses du biologiste Christian Vélot. Dans cette conférence, Christian Vélot explique la confusion savamment entretenue dans le public par les savants de Marseille qui vantent l’utopie OGM à la radio et à la télévision. Élevés hors-sol et pensant être des machines, ces charlatans célèbres ne savent pas que Mère Nature s’optimise spontanément selon ses besoins. C’est pourquoi ils croient qu’elle a besoin de coups de pouce et se pensent capables d’améliorer les plantes à coup de 22 Long Rifle !


2) Une fonction des insectes est de rétablir l’ordre naturel en bouffant par exemple les végétaux non viables. Ce fait explique le problème des ravageurs dans la monstrueuse agriculture moderne, qui n’existe pas à cette échelle dans le bio ou le traditionnel ancien.
      En effet, depuis que des intermédiaires malins se sont accaparés le travail peu salissant et fatiguant du marché semencier, afin de maintenir en vie leur commerce fondamentalement inutile, ils ne vendent que des semences bricolées, dites hybrides (Kokopelli est un cas à part). Ces semences sont croisées de manière à produire des plantes diminuées, dotées de qualités amoindries, de moins de vitamines et nutriments, et surtout qui produisent des semences stériles, en principe. De ce fait, bien qu’on ne le raconte pas trop, les agriculteurs conventionnels cultivent des plantes de type terminator.
      Cette scandaleuse activité inutile de semencier, qu’il faudrait abolir d’urgence, ne semble guère préoccuper les dirigeants attentionnés du bétail qui les élit. Sans doute que, contre des pots-de-vin, ils favorisent ce trafic qui assure la malbouffe d’un public qu’ils vendent de surcroît au marché des dangereux remèdes et vaccins bidons.
      Je soupçonne sérieusement cette trahison des soi-disant élites car, incidemment, elle ressort d’une commentaire de l’ingénieur Marcel Violet,
fait lors d’une conférence expliquant son travail pour le moins extraordinaire. En bref, ayant réussi a faire pousser des pommes de terre d’un semencier et à les faire se reproduire indéfiniment en les améliorant constamment jusqu’à leur donner des qualités nutritives jamais vues, il y a eu des interférences politiques suscitées par les craintes du semencier. Ce fait n’est qu’un tout petit incident évoqué dans la conférence. La découverte de Marcel Violet est un procédé qui donne à l’eau des qualités vivifiantes insoupçonnées, hormis peut-être par certains travaux de Wilhelm Reich. J’invite ceux qui ne connaissent pas son œuvre à prendre le temps d’écouter sa longue conférence. Elle leur ouvrira des horizons. Il existe aussi un livre : Le secret des patriarches.


3) Dans certaines grandes surfaces spécialisées bricolage, si vous demandez de l’herbicide, on vous propose toujours du Roundup en vous assurant que c’est biodégradable. Il m’est même arrivé un jour d’expliquer à un vendeur que Monsanto avait été condamnée parce que ce n’est pas vrai. Ce mensonge et la confusion persisteront dans le public tant que la condamnation ne sera pas convenablement divulguée par les grands médias.


(..)

 
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 23:10

 

 

 

Site web :
http://www.socialisme-et-souverainete.fr/
:
Le ministre de l'éducation "nationale" Luc Chatel vient d'annoncer vouloir imposer l'apprentissage de l'anglais dès l'âge de 3 ans.

Sous couvert d'arguments fallacieux prétendant incarner
la modernité et l'ouverture, cette mesure vise à terme à faire de l'anglais la langue officielle de la France et à transformer la langue française, ciment de notre identité nationale, en un vulgaire patois régional.
..
__________________________________________________________________________________
http://www.socialisme-et-souverainete.fr/


Le ministre de l'éducation "nationale" Luc Chatel vient d'annoncer vouloir imposer l'apprentissage de l'anglais dès l'âge de 3 ans.

Sous couvert d'arguments fallacieux prétendant incarner
la modernité et l'ouverture, cette mesure vise à terme à faire de l'anglais la langue officielle de la France et à transformer la langue française, ciment de notre identité nationale, en un vulgaire patois régional.

Du reste, de nombreux responsables politiques, de gauche comme de droite, ont fait des déclarations allant en ce sens. Citons le "french doctor" Bernard Kouchner qui a déclaré que "l'avenir de la francophonie est l'anglais" ou encore le dégraisseur de mammouth Claude Allègre pour qui "nos enfants dans le futur parleront en anglais et apprendront le français".

Face à ce grave danger de civilisation qui pèse sur notre pays, face à ces politiciens du système qui se couchent telles de vulgaires carpettes devant l'impérialisme anglo-américain (allant jusqu'à préconiser l'abandon de notre langue !), il est nécessaire de résister.

S'il est utile que les enfants apprennent des langues étrangères, il faut en revanche à tout prix sortir la langue française d'un face à face perdu d'avance avec l'anglais. C'est pourquoi au lieu d'imposer totalitairement l'apprentissage de l'anglais pour tous, nous sommes partisans de laisser le libre choix d'apprentissage d'une langue étrangère, ce qui pourra être facilité par l'utilisation de l'outil informatique comme le préconise Chatel.

L'Allemagne étant notre premier partenaire commercial, la population hispanophone native étant sans cesse plus importante, la Chine étant en essor permanent, il parait beaucoup plus judicieux de laisser le libre choix d'apprentissage parmi un large panel de grandes langues internationales (anglais, espagnol, allemand, italien, portugais, chinois, russe, arabe,....) plutot que de vouloir en imposer une au détriment de toutes les autres, et ceci non seulement pour des raisons de libre choix démocratique mais aussi pour des raisons d'enrichissement culturel et de stratégie politique (la France aurait beaucoup à gagner à avoir des citoyens qui maitrisent individuellement des langues différentes plutot qu'uniquement des champions en globish).

Vouloir imposer l'apprentissage de l'anglais (ou plutot du globish) au détriment des autres langues conduit également à se placer de fait en position d'infériorité linguistique par rapport aux natifs anglophones, qui ne représentent pourtant qu'à peine 8% de la population mondiale. Il s’avère en effet que des organisations européennes donnent la préférence à des English native speakers (natifs anglophones) dans leurs annonces de recrutement. De plus, le fait d'accepter servilement et sans combattre la domination de l'anglais dispense les natifs anglophones de sacrifices énormes en temps, argent et efforts pour apprendre d’autres langues, ce qui introduit de fait une grave entorse au principe d'égalité auquel tout être bon et juste ne peut qu'être attaché.....

En adhérant à ce groupe, nous refusons donc de nous coucher devant l'impérialisme anglo-américain et nous refusons que soit imposé l'apprentissage de l'anglais à nos enfants dès l'âge de 3 ans sans que ne leur soit demandé leur avis.

Ne nous y trompons pas : c'est un combat pour la survie de la civilisation française qui est en jeu. Ni plus ni moins. (lire moins)
http://www.facebook.com/pages/Contre-Luc-Chatel-qui-veut-imposer-lapprentissage-de-langlais-a-3-ans/185537794800353?v=info
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 01:47

Le Yellowstone présente une activité thermique spectaculaire avec près de 200 geysers. Depuis juillet 2004, les scientifiques ont constaté que la gigantesque caldeira s’est élevée de 18 cm.

 

.

.

Le super-volcan de Yellowstone serait-il en train de se réveiller ? Concernant une éventuelle éruption imminente du Yellowstone, les scientifiques sont partagés.

Cependant, nul ne peut nier que le danger est bien réel. En effet, la dernière éruption du Yellowstone qui s’est produite il y a 642 000 ans a également été l’une des plus grosses éruptions volcaniques explosives de l’histoire récente.

Robert Smith, professeur de géophysique à l’Université de L’Utah, tempère les inquiétudes en déclarant : »Il n’y a aucun signe annonçant une éruption volcanique imminente ».

Des éruptions volcaniques cycliques

La dernière éruption a entraîné l’effondrement d’un ancien volcan et formé une gigantesque caldeira. La chambre magmatique qui alimentait l’ancien volcan est toujours là, entre 8 km et 16 km de profondeur.
Cette chambre magmatique est alimentée en magma par un "point chaud", à plus de 600 km sous terre.
Elle favorise l’activité à la surface sous forme de geysers.

.

.

L’activité sismique du parc de Yellowstone est régulière bien que modérée. En 1959, une secousse d’une magnitude de 7,5 a été enregistrée.

Yellowstone a connu plusieurs crises éruptives importantes il y a 2 millions d’années, 1,3 millions d’années et 642 000 années.
Apparemment, les plus grosses éruptions se produisent tous les 600 000 ans environ.

Nous approchons donc de la période fatidique. Cependant, quelques chiffres ne suffisent pas à annoncer une catastrophe.

Observations de l’activité du Yellowstone

Le super-volcan de Yellowstone est sous surveillance permanente. Le gonflement de la caldeira a d’ailleurs été détecté grâce aux douze stations GPS qui équipent le volcan et par le radar spécialisé du satellite Envisat de l'Agence spatiale européenne.

.

.

Le soulèvement des trois dernières années est effectivement beaucoup plus important que ce qui avait pu être observé les années antérieures.
En principe, la caldeira s’élevait d’environ 1 à 2 cm par an. Ces études ont été effectuées sur une période allant de 1923 à 2004.


.

Suite aux rapports des scientifiques dont une partie vient d’être publiée dans Science, le volcan de Yellowstone a été doté de nouveaux systèmes d’alerte.

Il est vrai qu’une explosion serait catastrophique. Du moins, c’est ce que pensent beaucoup de scientifiques.
Mais, la prudence s’impose car comme le souligne justement Robert Smith : »D’autres caldeiras dans le monde s’élèvent régulièrement sans provoquer d’éruptions. »

.

.

De plus, les sismologues sont divisés quant à la forme que prendrait une éventuelle éruption. S’agitait-il d’une éruption explosive ou de simples coulées magmatiques ?

Des prévisions difficiles

R.Smith reconnaît qu’il est impossible de savoir si une éruption est imminente. Schématiquement, la chambre magmatique est constituée de roches fondues et de matériaux solides. Cette chambre se remplit et finit par provoquer une éruption. Mais nul ne sait combien de temps il faut au processus pour aboutir à une éruption.
Le soulèvement de la caldeira serait donc dû à la recharge de la chambre magmatique. Mais cela ne signifie pas pour autant que le soulèvement important soit un signe annonciateur d’une éruption.

Ce phénomène s’est déjà produit avec d’autres caldeiras et a été accompagné de secousses sismiques sans qu’une éruption se produise.

.

.

En lisant le dossier du National Science Foundation, on comprend l’inquiétude ressentie par les observateurs.
La dernière éruption du Yellowstone a été 1000 fois plus violente que celle du Mont Saint Helens en 1980.
Les trois dernières éruptions qualifiées de gargantuesques ont recouvert de cendres une superficie équivalente à la moitié des Etats-Unis.

Entre ces énormes éruptions, de nombreuses petites éruptions volcaniques se sont produites.

R.Smith a déclaré que ce soulèvement peut nous sembler très important mais que d’autres soulèvements du même type ont très bien pu se produire dans un passé plus lointain, à une époque où l’homme n’avait pas les moyens de faire des observations.

.

.

Le sismologue décrit le super-volcan comme un être vivant qui respire. Les dernières études ont montré que la caldeira s’est élevée entre 1924 et 1985 puis est retombée pendant une dizaine d’années pour remonter pendant quelques années, puis est retombée encore pour finalement connaître un soulèvement important à partir de 2004.

Il ne faut donc pas sombrer dans le catastrophisme car les supers-volcans restent encore une énigme comme le souligne le volcanologue Robert L. Christiansen d'USGS.

 

Philippe Gilis,

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 19:35


islamophobie

http://justice.skynetblogs.be/archive/2008/04/07/france-islamophobie-crapuleuse.html

 

Islamophobie : Le programme politique de l'UMP pour les presidentielles de 2012

 

Des débats, oui, mais des débats utiles. Tel était le message adressé par Nicolas Sarkozy aux cadres dirigeants de l’UMP, réunis lundi matin à l’Élysée. La première réunion du genre depuis le début de l’année. L’occasion pour le président de revenir longuement sur quinze jours de controverses, devant le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé et le premier ministre, François Fillon.


Nicolas Sarkozy a d’ailleurs invité l’UMP à lancer des débats sur des thèmes «régaliens» (l’autorité de l’État, la sécurité, la justice). Il a notamment insisté sur la réforme de l’ordonnance de 1945 sur les mineurs, qui avait été évoquée par Brice Hortefeux, ou la création des jurys populaires. Il a aussi mentionné la compatibilité entre la République et certaines pratiques religieuses, en faisant allusion à celles de l’Islam. Nicolas Sarkozy souhaite que l’UMP s’impose sur ce sujet sensible, plutôt que de se voir contrainte de courir derrière Marine Le Pen. La nouvelle présidente du Front national avait suscité un tollé en comparant la prière de certains musulmans dans la rue à une «occupation». Mais au-delà des «provocations» de la fille de l’ex-chef frontiste, le président estime que la question de la prière dans l’espace public est un vrai sujet.
www.lefigaro.fr


( … ) Jean François Copé s’en défend. “Ce n’est pas Marine Le pen qui nous impose ce choix, la question de la place de la religion dans l’espace public est omni-présent” et explique que Jean-Marie Le Pen était opposée à la loi sur la burqa, ce qui prouve implicitement que c’est bien sur ce terrain que l’UMP va le disputer au FN.


Contrer Marine Le Pen


La campagne présidentielle cuvée 2012 présente une étrange particularité. Plutôt que de présenter un programme fait de nouvelles propositions, on préfère s’employer à démolir l’adversaire, Martine Aubry à son petit cabinet à cet effet, Copé a Marc-Philippe Daubresse, vice-président de l’UMP,  en charge d’une mission de réflexion sur la stratégie à conduire face au FN et au PS.


Ce dernier explique : “Marine Le Pen, elle est bonne en attaque mais mauvaise en défense”, et de remettre la fameuse loi de 1905 sur le tapis, “L’équilibre de la loi 1905 est parfait mais il faut en vérifier l’applicabilité: comment continue-t-on d’assurer la liberté de culte dans la sphère privée tout en garantissant le devoir de réserve dans l’espace public ?”


Et Jean-François Copé, en mode plus droite décomplexée que jamais,  prévient: “aucun débat ne doit être tabou ni interdit, nous entrons dans une phase de très grande ouverture du parti.”


Nous voilà prévenu, la boite de Pandore est ouverte, il ne reste plus qu’à fixer une date pour une nouvelle Saint Barthélemy …
LePost.fr

  • Aie aie … 2012 s’annonce comme une année de polémiques et de propos islamophobes ….

Marine Le Pen, l’UMP, les laicards de l’extrême gauche, les islamophobes du PS, …que du beau monde en perspective !

 

http://www.alterinfo.net/Islamophobie-Le-programme-politique-de-l-UMP-pour-les-presidentielles-de-2012_a54279.html

 

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 15:11

nwo

http://sos-crise.over-blog.com/article-36003444.html

 

Attention: Article déjà publié sur ce site, mais sous la rubrique

"campagne planétaire pour poursuivre l'Elite criminelle".

Vu son succès notamment sur un site comme Alterinfo,

je le reproduis ici sous ce titre, tellement explicite...

Cordialement, votre eva

.

 

Citoyens,

nous sommes tous en danger !

Par eva R-sistons

 

Citoyens, nous sommes tous en danger !

 

Une puissance totalitaire à trois faces

(G.B., Etats-Unis, Israël

- sans parler du toutou français),

menace l'ensemble de l'humanité.

 

Cette puissance maléfique

est en train de prendre le contrôle absolu

de tous les aspects de notre vie,

de manière complètement démente,

 

et pour ne citer que ces derniers exemples :


- environnement :

bientôt des centrales nucléaires sous-marines,

- mental :

avec Total recall par exemple,

ou les manipulations quotidiennes

pour inciter à la haine, au racisme,

au conflit, à la compétition,

au choc de civilisations..

- vie personnelle :

bientôt interdiction de l'alimentation

et de la médecine naturelles,

obligation de recourir aux produits chimiques..

- économique :

disparition de nos emplois,

précarité, flexibilité, salaires réduits,

conditions de travail stressantes,

endettement fou gangrénant toute la société ...

- policier :

vidéo-surveillance, puces électroniques,

contrôles permanents, multiplication de gardes à vue...

- logements :

Inaccessibles par le prix, éloignés,

concentrationnaires,

et les modes de vie modestes ou nomades

seront bientôt interdits

- libertés :

elles sont toutes amputées, jour après jour,

LOPPSI2, lois liberticides...

- médias :

conditionnement total,

parole officielle, communautariste et unique

- social :

toutes les protections

sautent les unes après les autres,

le Droit du Travail est réduit à la peau de chagrin,

le nivellement se fait par le bas,

et les services publics sont appelés à disparaître..

- politique :

confiscation du pouvoir par une oligarchie,

par les lobbies

et par des partis représentant les Grands intérêts

coupés du réel,

des besoins, des souhaits des populations,

absence de concertation pour les grandes décisions..

- militaire :

guerres préventives, permanentes,

totales et bientôt nucléaires..

 

Et l'Occident ose se dire démocratique,

alors qu'il programme

en coulisses crises,

(pour pénaliser les peuples au profit des banksters

soucieux de se construire des bases de survie,

et de financer les guerres juteuses),

pandémies réductrices de population,

et guerres permanentes

déguisées en choc de civilisations ?

 

Alors je pose solennellement la question

à tous les citoyens de la planète

et aux juristes internationaux

attachés au Bien public

et à la survie de l'espèce humaine

dans des conditions satisfaisantes :

 

Qu'attend-on pour lancer une campagne planétaire

pour mettre hors d'état de nuire

les psychopathes qui menacent la vie et les vivants,

en d'autres termes,

qu'attend-on pour traduire en justice

dans un Tribunal Planétaire Populaire

tous les grands criminels

comme Blair, par exemple

(qui appelle aujourd'hui à la guerre contre l'Iran),

comme Bush, Rumsfield,

Cheney, Wolkowitz, Netanyahou,

Rockfeller, Rothschild, Kissinger...

et tant de traîtres à l'humanité ?

 

Il y va de notre avenir,

le voulons-nous appauvri, asservi, misérable ?

Il y va de l'avenir de nos enfants,

il y va de l'avenir de nos animaux et de nos plantes,

il y va de l'avenir de l'humanité,

il y va de l'avenir de la vie sur terre ! 

 

Tous unis en même temps, et déterminés,

nous mettrons hors d'état de nuire

tous les bourreaux de l'humanité !

Ce qui s'est produit à l'échelle d'un pays, la Tunisie,

peut et doit se produire à l'échelle planétaire !

Mondialisons les luttes pour la vie,

pour la liberté, pour la paix !

 

Si nous ne faisons rien,

la vie sera bientôt irrespirable sur terre,

c'est un devoir éthique,

c'est un devoir vital,

de dire non à l'intolérable !

Eux (une poignée de fous au sommet),

ou nous tous !

 

Alors, agissons avant que

les malfaiteurs de l'humanité

ne fassent de nos vies un enfer,

agissons pour que triomphe l'humain

et l'espérance !

 

eva R-sistons 

 http://r-sistons.over-blog.com


un gouvernement mondial? ...Jacques Attali ne nous a-t-il pas parlé d'un gouvernement mondial..."fantasmes intimes du monde oligarchique d'un gouvernement mondial...là ou le krach financier a jusqu’ici échoué, une bonne petite pandémie pourrait précipiter nos dirigeants à accepter la mise en place d’un gouvernement mondial" !
 
http://www.communisme-bolchevisme.net/images/Bush_nato.jpg
 
 
La bête immonde du fascisme de l'oligarchie financiere mondiale qui se terre a Londres depuis des siecles...montre enfin son visage hideux! :
 

La City de Londres appelle à une dictature mondiale  
 
A lire sur:  
http://www.solidariteetprogres.org/article4912.html  
 
– Dans un éditorial publié hier dans le Financial Times,  
Gideon Rachman, chef du secteur politique étrangère du quotidien de la City de Londres, appelle à la création immédiate d’un gouvernement mondial, à condition que la démocratie soit abolie.  
 
Sous le titre « Et maintenant, un gouvernement mondial » annoncé en première page, Rachman confie : « Pour la première fois de ma vie je pense que la formation d’une sorte de gouvernement mondial devient plausible ».  
 
 
Puis il nous détaille le concept : « Un gouvernement mondial serait bien plus qu’une coopération entre nations  
. Ce serait une entité ayant les caractéristiques d’un Etat et soutenu par un code de loi.  
 
L’Union Européenne a déjà mis en place un gouvernement pour 27 pays et peut servir de modèle ».  
 
Puis il évoque le concept sophiste de « souveraineté partagée » ou « souveraineté responsable ».  
Il justifie ensuite l’urgence de sa proposition par les situations de crises financières, climatiques et terroristes.  
 
 
Rachman relève cependant un petit problème dans la réalisation de ce beau projet : un gouvernement mondial n’est pas une idée très populaire ; preuve en est, dit-il, le rejet de l’UE dans les derniers référendums en Europe.  
 
« La gouvernance internationale ne tend à être efficace que lorsqu’elle est anti-démocratique », dit-il avant de  
conclure « Tant que personne ne cassera ce problème, ce plan de gouvernement mondial restera sous clé aux Nations Unies ».  
 
Faute de définir un nouvel horizon pour l’humanité et d’en finir avec le monétarisme et la prédominance des intérêts financiers sur les nations, l’effondrement des économies et le chaos social qu’il engendre pourraient bien être le terreau anti-démocratique de cette utopie

  ...

 

suite de ce post ici :

 

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 23:22

 

   

http://www.francophonie-avenir.com/Index%20RR%20Sarkozy%202%20poids,%202%20mesures.htm

 

 

  Chatel prône l'apprentissage

de l'Anglais dès trois ans

 

Il s'agit de détruire les identités nationales

et de préparer les Français

à une identité unique, imposée :

anglo-saxonne !

eva R-sistons

 

(Extraits) "Je veux réinventer l'apprentissage de l'anglais dans notre pays", a-t-il affirmé lors du "Grand Rendez-Vous" Europe1/Le Parisien-Aujourd'hui en France. "

 

Autre "levier" dans cet apprentissage : "la mobilité" dans les collèges et les lycées. Le ministre a souhaité que "dans chaque lycée et chaque collège il y ait un autre lycée, collège partenaire, en Allemagne, en Angleterre, aux Etats-Unis" pour qu'à 18 ans "tout enfant ait fait au moins une fois dans sa vie un séjour à l'étranger".

 

Troisième volet : Luc Chatel entend que le Cned (enseignement à distance) mette en place un "outil pour permettre un apprentissage à distance de l'anglais".

 

http://tempsreel.nouvelobs.com//actualite/politique/20110123.OBS6759/chatel-prone-l-apprentissage-de-l-anglais-des-3-ans.html


 

Autre alerte Ecoles :

 

 

Le décret qui permet de suspendre ou de supprimer les allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire entrera en vigueur lundi. Ce projet de loi initié par Eric Ciotti (UMP) est vivement dénoncé à gauche.

 

 

.___________________________________________________________________________________________

 

 

 

Ses ministres, notamment Darcos et Pécresse, lancent des plans d'ANGLICISATION MASSIVE :

 

    

Source :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/09/xavier-darcos-veut-des-ecoliers-bilingues-.php

 

 

 

Source : http://www.studyrama.com/article.php3?id_article=34688

 

Que penser de son discours électoral du 20 mars 2007, où il dit que la diplomatie française doit s'exprimer en français,

 

Source :

Discours de Caen le 9 mars 2007 : http://www.u-m-p.org/site/index.php/s_informer/discours/nicolas_sarkozy_a_caen

 

alors que plusieurs de ses ministres, notamment Kouchner et Lagarde, n'hésitent pas à s'exprimer en anglais à l'étranger et même en France :

 

 

Mme Christine Lagarde, Ministre des Finances,  s'est exprimée en anglais à Nice (France !) le 12 septembre 2008,

lors de la réunion des ministres des Finances européens qui avait lieu dans cette ville.

Source : http://www.revue-republicaine.fr/spip.php?breve696


M. Bernard Kouchner a donné une entrevue en anglais à des journalistes israéliens lors de sa visite en Israël le 5 octobre 2008

Source : http://www.lepoint.fr/actualites-insolites/confusion-en-israel-autour-de-propos-de-kouchner-sur-l-iran-hit/

 

Oui, que penser de tout cela ? N'est-on pas en train de remplacer la politique de la langue française et de la Francophonie par la politique de la Cacophonie ?

 

Dans l'espoir d'une réaction de votre part, nous vous prions, Madame, Monsieur le Député, de bien vouloir agréer l'expression de notre plus haute considération.

 

Régis Ravat

Président de l’A.FR.AV (www.francophonie-avenir.com)

 

Merci de signer, pour ceux qui ne l'auraient pas encore fait,  notre pétition en ligne : Pétition pour demander au président de la République, Nicolas Sarkozy, de respecter ses engagements électoraux en matière de langue française, de Francophonie et de lutte contre le tout anglais.

 

(Reproduction et diffusion, hautement recommandées)

 

http://www.francophonie-avenir.com/Index%20RR%20Sarkozy%202%20poids,%202%20mesures.htm

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche