Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 18:00

 

Je mets ce post en tête, car j'y ai ajouté

le mariage pour personne

l'humanité unisexe.

ALERTES !

eva

  Sur mon blog officiel, sous mon vrai nom

http://rense.com/1.imagesH/guidestone_dees.jpg

http://rense.com/1.imagesH/guidestone_dees.jpg

 

Lire :

Nouvel Ordre Mondial: Fin de partie eugéniste pour l’oligarchie

 

 

Du mariage pour tous

au Nouvel Ordre Mondial kafkaïen

Par Chantal Dupille


 

Mariage pour tous. Seulement cela ? Comme pour l'Europe, la politique des petits pas. Je voudrais juste ouvrir le débat, le conduire loin,  beaucoup plus loin que ce qu'on lit partout. Les politiciens ne songent jamais au long terme. De toutes façons, ils sont tous plus ou moins vendus à l'Oligarchie au service du Nouvel Ordre Mondial en gestation.

 

Attention : Je ne porte pas de jugement sur le fond. Je lance seulement une alerte.... Nous sommes en train d'ouvrir la boîte de Pandore, le voyons-nous ? 

 

 

De quoi parle-t-on ? PMA, filiation, la théorie du genre (unique, un jour, non ?), sexes interchangeables, plus de père et de mère notion dépassée (mais à la place, un "parent" ?), futur livret de famille, code civil et lois changés, manipulations génétiques de l'être humain, et même mariage à trois ou plus (1) etc, etc.

 

 

Est-on capable de se projeter dans l'avenir ?

 

Alerte ! Egalité des Droits, bravo. Avocats qui se frottent les mains (plus de mariages, donc plus de divorces), c'est autre chose.  Mais derrière tout ça, il y a les apprentis-sorciers du Nouvel Ordre Mondial totalitaire et eugénique - pour l'Oligarchie, nous sommes trop nombreux sur terre, il y a trop de pollution, trop de consommation, et des ressources limitées... et Ceux qui ont vraiment le pouvoir refusent le partage !

 

Ce Nouvel Ordre Mondial, via les Médias collabos, vassaux de gré ou de force, est peu regardant en matière de pédophilie, bien au contraire (on cite les noms de Frédéric Mitterrand, Polanski, Cohn-Bendit, Jack Lang... tous chou-chou de nos médias), il s'arrange pour que les participants aux cérémonies "satanistes" (orgies, viols d'enfants, parfois tortures et meurtres) ne soient jamais poursuivis (mais plutôt ceux qui les traquent), il finance la Recherche... Il semblerait d'ailleurs que 90 % de la Recherche soit aux mains du Pentagone dont on connaît les visées plus mortifères que pour protéger la vie humaine. D'ailleurs, la profession qui aujourd'hui compte le plus de disparitions (inexpliquées), de meurtres (non élucidés), etc, est justement celle des chercheurs. Sont-ils éliminés car ils refusent de collaborer ? Albert Einstein lui-même n'a-t-il pas regretté sa découverte de la formule E=mc2, à l'origine de la bombe atomique ?

 

Quoiqu'il en soit, les faits sont là. La Science détournée par les Maîtres du Monde (qui eux, ont les moyens financiers de parvenir à leurs fins) travaille de moins en moins pour le Bien commun, le progrès, et de plus en plus pour éradiquer l'espèce humaine (comme avec Bill Gates et ses vaccins de dépopulation) : On nous considère comme des êtres superflus, inutiles, et même nuisibles. Et par exemple, on étudie le moyen de raccourcir la vie des retraités (comme le dit si bien Jacques Attali, l'ambassadeur de ce NOM totalitaire et malfaisant) "improductifs, piètres consommateurs, coûteux", etc. La barbarie est à nos portes.

 

Si l'on regarde de plus près le Talmud, on voit qu'il y a des idées fortes : Un peuple élu, une race supérieure, la nécessaire domination du monde, et l'élimination ou l'asservissement des Goys considérés comme des animaux, des porcs, etc. Monstrueux, non ? Le Nouvel Ordre Mondial s'en inspire....

 

Or, à terme, la conjonction de la puissance financière, d'une idéologie abominable, et de la maîtrise des moyens de la Recherche (à des fins de domination pour une minorité, et d'eugénisme pour la masse), ne va-t-elle pas, petit à petit, mesure par mesure, nous conduire à accepter un monde où les couples ne procréent plus, mais où la procréation devient scientifique, avec à terme, l'élimination des "canards boîteux" (dans les milieux populaires sans perspectives, parmi les handicapés, les malades, les vieux...), avec la constitution d'une race "supérieure" comme Hitler en rêvait au niveau de l'Europe, mais dans ce cas, au niveau planétaire ? Déjà, tout a été fait pour favoriser l'avortement. Et le sang contaminé d'un Fabius a fini par atterrir en Afrique, où les réserves de sang invendues ont inondé le continent avec à la clef une énorme dépopulation par la maladie (de l'ordre de 30 à 40 % semble-t-il), au mépris de la vie humaine, donc.

 

Pas à pas, nous voici à la parentalité et à la théorie du genre, au sexe indifférencié, puis à la procréation médicalement (donc scientifiquement) "assistée", et ensuite, lentement, presque "naturellement", à la procréation scientifique pour tous, à la carte, et... en éliminant les "indésirables", les êtres "imparfaits", etc. Jusqu'où tout cela va-t-il aller ? Nul ne le sait. Sauf... les concepteurs du Nouvel Ordre Mondial (annoncé tant par Attali que par les DSK ou par les Sarkozy). Alors oui, préventivement, je tire la sonnette d'alarme : La route est glissante. D'une réforme espérée, attendue, voulue par certains, nous risquons peu à peu de dériver, oui, de dériver, vers un avenir terriblement kafkaïen, en tous cas totalement inhumain. Y avons-nous pensé ? Ou pour certains, dans l'ardeur d'une réforme attendue, voulons-nous gommer les conséquences, ensuite, d'un Plan pour réduire la population ? Car pour les Maîtres du monde, plus y aura de lesbiennes, d'homosexuels, d'avortements, etc, moins il y aura de naissances et donc de consommateurs-pollueurs ! Jusqu'au jour où il sera proposé à tous le bébé scientifique, à la carte, dument programmé, breveté, choisi, sélectionné, parfait....

 

Alors oui, parce que je milite pour la vie et pour qu'elle se perpétue dans un monde viable, humain, je dis non à l'engrenage qu'on ne maîtrisera plus, un jour, bref je dis non aux forces de mort, diaboliques, du Nouvel Ordre Mondial, rebaptisé d'ailleurs "Nouvelle Gouvernance Mondiale" pour mieux ôter la référence à l'Ordre totalitaire et nous la faire accepter plus facilement contre nos intérêts.

 

Alors, peut-on élargir le débat, penser au long terme, et songer au Nouvel Ordre Mondial totalitaire, raciste et eugénique qui se dessine derrière une réforme "moderne" ponctuelle ?

 

Il est temps de faire preuve de clairvoyance, de prévoyance, et au final, de sagesse responsable.

 

C'est juste mon opinion. Mais j'ai le tort d'avoir généralement raison trop tôt. Comme lorsque je tirais la sonnette d'alarme, en vain, voici 4-5 ans, contre les plans d'euthanasie des vieux (aujourd'hui le journal Marianne ou le site LeGrandSoir ouvrent le débat), ou contre "l'Europe tremplin du Nouvel Ordre Mondial".

 

Et à ce propos, les sayanim, de BHL à Cohn-Bendit, nous conditionnent désormais pour penser que nous devons choisir entre "l'Europe ou le chaos".  Moi je dis : l'Europe, c'est le chaos, et le Nouvel Ordre Mondial, c'est bien pire encore !

 

Alors, pensons à nos enfants et au monde que nous voulons leur léguer. Kafkaïen, ou humain ? Le choix est simple. et clair !

 

Chantal Dupille

http://chantaldupille.over-blog.com

 


TAGS : Mariage pour tous, lesbiennes, homosexuels, Frédéric Mitterrand, Polanski, Cohn-Bendit, Jack Lang, Science, Recherche, Pentagone, Bill Gates, vaccin, eugénisme, dépopulation, satanisme, pédophilie, Jacques Attali, DSK, Nouvel Ordre Mondial, handicapés, race supérieure, Europe, avortement, sang contaminé, Fabius, Hitler, Afrique, Sarkozy, Kafka, Talmud, Albert Einstein, bombe atomique, Nouvelle Gouvernance Mondiale, racisme, Marianne, LeGrandSoir, Cohn-Bendit, avocats, médias, PMA, filiation,  théorie du genre, Kafka

 

 

(2)  Le premier mariage à trois officiellement reconnu au Brésil

 

 

A propos du "mariage pour tous" (sauf pour Hollande et sa petite amie), j'ai publié ici cette analyse suivie d'un article sur Albert et Giselle. D'actualité, non ? A l'heure où je sens venir les temps où seuls les plus purs, les meilleurs, les êtres supérieurs... seront tolérés. Chantal Dupille

 

http://storage.canalblog.com/41/26/505176/63111931.jpg

http://storage.canalblog.com/41/26/505176/63111931.jpg

(cette image ne représente pas les couples dont il est question ici)

.

L'amour "différent",

par Chantal Dupille

.

Un fait de société scandaleux vient de m'interpeller. Un couple de personnes handicapées "mentales" a vu au dernier moment son mariage empêché par un parent. Mais la jeune femme a tenu à revêtir malgré tout sa robe de mariée, et le couple a manifesté devant les photographes son amour.
Voilà deux personnes qui s'aiment, et qui  du fait de leur handicap "mental", ne peuvent se marier comme tout le monde. Lorsque j'étais à FR3 Alsace, j'avais proposé plusieurs sujets de documentaires au Directeur des Productions de l'époque, M. Alheillig. Il en avait retenu quelques-uns, qui ont été tournés sous ma direction, dont un reportage sur Mulhouse, cité particulièrement accessible aux personnes handicapées, intitulé "Mulhouse, ville en pentes douces".
J'ai toujours été sensible à la question de l'aménagement des équipements au moins publics, afin qu'ils soient accessibles à tous. Pour moi, c'est une priorité nationale, un devoir citoyen de soulager la souffrance des plus handicapés. Or, durant le tournage, j'ai visité des Centres d'Aide par le Travail, des CAT permettant l'insertion professionnelle des personnes handicapées. Et dans l'un d'entre eux, j'ai fait la connaissance d'un jeune couple d'handicapés mentaux légers, accompagnés chacun de leur côté dans leur vie courante autonome, dans un studio (système de tutorat, si mes souvenirs sont bons). Et là, j'ai été confrontée de plein fouet à la question de la reconnaissance de leur amour par la société.
Je dois dire que j'ai été à la fois profondément choquée par l'intransigeance de la société, et émue par leur amour touchant, si sincère, si pur, si beau. Je voulais absolument tourner l'histoire de cette tendresse contrariée, si pudique, et ne pouvant se concrétiser ni par la liberté sexuelle ni par le mariage, mais le sujet a été trouvé trop "sensible". Je me voyais faire un documentaire tout en délicatesse, tout en demi-teintes, dans le respect de leur détresse commune.
Alors, en découvrant dans un Journal télévisé un sujet sur le mariage empêché d'Albert et de Giselle, tout m'est remonté. Jusqu'à quand cette question sera-t-elle taboue ? Jusqu'à quand deux personnes dites "handicapées" ne pourront-elles pas vivre "librement" leur histoire d'amour à elles ? Jusqu'à quand la "différence" sera-t-elle contrariée ? Je tiens à soulever ce sujet, car il pose toutes sortes de questions d'abord sur notre esprit de tolérance, ensuite sur notre humanité.
Et ce que j'ai appris au contact du jeune couple de Mulhouse, c'est que les personnes handicapées vivent aussi l'amour, comme tout un chacun, certes à leur façon, mais finalement d'une manière si tendre, si pudique, si touchante, qu'elle ne peut laisser indifférent. Il est temps de reconnaître la différence, et de tout faire, absolument tout, pour que les personnes handicapées puissent elles aussi s'épanouir dans tous les domaines. Avec cet article, le seul apparemment, je tiens à sensibiliser le public le plus vaste à la question de l'amour différent.
Moi qui suis si sensible, je n'ai jamais autant ressenti d'émotion qu'en voyant le jeune couple de Mulhouse manifester son amour l'un pour l'autre, si pudiquement et avec autant de dignité.
Et si, en définitive, nous avions à apprendre beaucoup des personnes dites "différentes" ? Au moins en matière d'humanité !
Chantal Dupille


Albert et Giselle ou le mariage empêché :
un couple de personnes handicapées

 

suite ici

 

Samedi 16 juillet 2011

Albert et Giselle, un mariage contrarié : "Affectivité, sexualité et handicap"

 

Député PS pour la famille

Bruno Nestor Azérot

:

http://www.youtube.com/watch?v=y44QIUL_Psc

 

.

Reçu à l'instant, malheureusement cela confirme

ce que je craignais, ce que je pressentais ! (Chantal)

Vers le mariage pour... personne,

vers l'humanité unisexe !

 

 

(DR)
Vers l’humanité unisexe :
Quand Jacques Attali se prend
pour le grand architecte de la matrice


Le porte parole du NOM en France surfe sur le débat autour du mariage gay qu'il estime être " une évolution naturelle " pour donner sa vision de l'avenir où les êtres humains seraient ravalés au rang d'objets clonés dans des matrices artificielles, ce qui serait selon lui, le prix à payer pour connaître l'immortalité et des capacités cérébrales accrues. Par conséquent, la procréation artificielle étant vouée à effacer la distinction entre les sexes, on se dirige donc vers une humanité unisexe ce qui rend caduc le débat autour du mariage gay.

 

Comme toujours, quand s’annonce une réforme majeure, il faut comprendre dans quelle évolution de long terme elle s’inscrit.

Et la légalisation, en France après d’autres pays, du mariage entre deux adultes homosexuels, s’inscrit comme une anecdote sans importance, dans une évolution commencée depuis très longtemps, et dont on débat trop peu: après avoir connu d’innombrables formes d’organisations sociales, dont la famille nucléaire n’est qu’un des avatars les plus récents, et tout aussi provisoire que ceux qui l’ont précédé, nous allons lentement vers une humanité unisexe, où les hommes et les femmes seront égaux sur tous les plans, y compris celui de la procréation, qui ne sera plus le privilège, ou le fardeau, des femmes.
Bien des forces y conduisent, issues de demandes parfois contradictoires.

1. La demande d’égalité. D’abord entre les hommes et les femmes. Puis entre les hétérosexuels et les homosexuels.

Chacun veut, et c’est naturel, avoir les mêmes droits: travailler, voter, se marier, avoir des enfants. Et rien ne résistera, à juste titre, à cette tendance multiséculaire. Mais cette égalité ne conduit pas nécessairement à l’uniformité: les hommes et les femmes restent différents, quelles que soient leurs préférences sexuelles.

2. La demande de liberté. Elle a conduit à l’émergence des droits de l’homme et de la démocratie. Elle pousse à refuser toute contrainte; elle implique, au-delà du droit au mariage, les mêmes droits au divorce. Et au-delà, elle conduira les hommes et les femmes, quelles que soient leurs orientations sexuelles, à vouloir vivre leurs relations amoureuses et sexuelles libres de toute contrainte, de tout engagement.

La sexualité se séparera de plus en plus de la procréation et sera de plus en plus un plaisir en soi, une source de découverte de soi, et de l’autre. Plus généralement, l’apologie de la liberté individuelle conduira inévitablement à celle de la précarité; y compris celle des contrats. Et donc à l’apologie de la déloyauté, au nom même de la loyauté: rompre pour ne pas tromper l’autre.

Telle est l’ironie des temps présents: pendant qu’on glorifie le devoir de fidélité, on généralise le droit à la déloyauté. Pendant qu’on se bat pour le mariage pour tous, c’est en fait le mariage de personne qui se généralise.

3. La demande d’immortalité, qui pousse à accepter toutes mutations sociales ou scientifiques permettant de lutter contre la mort, ou au moins de la retarder.



4. Les progrès techniques découlent en effet de ces valeurs et s’orientent dans le sens qu’elles exigent: en matière de sexualité, cela a commencé par la pilule, puis la procréation médicalement assistée, puis la gestation pour autrui. Ces questions de bioéthique ne découlent évidemment pas des demandes d'égalité venant des couples homosexuels et concernent toutes les formes de reproduction, y compris -et surtout- «hétérosexuelles». Le vrai danger viendra si l’on n’y prend garde, du clonage et de la matrice artificielle, qui permettra de concevoir et de faire naître des enfants hors de toute matrice maternelle. Et il sera très difficile de l’empêcher, puisque cela sera toujours au service de l’égalité, de la liberté, ou de l’immortalité.

5. La convergence de ces trois tendances est claire : nous allons inexorablement vers une humanité unisexe, sinon qu’une moitié aura des ovocytes et l’autre des spermatozoïdes, qu’ils mettront en commun pour faire naître des enfants, seul ou à plusieurs, sans relation physique, et sans même que nul ne les porte. Sans même que nul ne les conçoive si on se laisse aller au vertige du clonage.

6. Accessoirement, cela résoudrait un problème majeur qui freine l’évolution de l’humanité : l’accumulation de connaissances et des capacités cognitives est limitée par la taille du cerveau, elle-même limitée par le mode de naissance: si l’enfant naissait d’une matrice artificielle, la taille de son cerveau n’aurait plus de limite. Après le passage à la station verticale, qui a permis à l’humanité de surgir, ce serait une autre évolution radicale, à laquelle tout ce qui se passe aujourd’hui nous prépare. Telle est l’humanité que nous préparons, indépendamment de notre sexualité, par l’addition implicite de nos désirs individuels.

Alors, au lieu de s’opposer à une évolution banale et naturelle du mariage laïc, qui ne les concerne pas, les Eglises devraient plutôt se préoccuper de réfléchir, avec les laïcs, à ces sujets bien plus importants : comment permettre à l’humanité de définir et de protéger le sanctuaire de son identité ? Comment poser les barrières qui lui permettront de ne pas se transformer en une collection d’artefacts producteurs d’artefacts? Comment faire de l’amour et de l’altruisme le vrai moteur de l’Histoire ?


Jacques Attali

http://www.slate.fr/story/67709/humanite-unisexe-biologie-immortalite

 Jacques Attali est un des fondateurs de Slate.fr. Il en préside le conseil de surveillance. Economiste, écrivain, éditorialiste à l'Express, Président de PlaNet Finance. Il est l'auteur de nombreux essais, biographies, pièces de théâtre et romans où il tente de convertir les goys aux préceptes du talmud qui font d'eux des animaux à forme humaine voués à servir le peuple juif.

 

 

mariage pour tous ou pour personne ?

 

http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/01/vers-lhumanite-unisexe-quand-jacques.html

 

 

Voir ici :
Le Talmud est le vrai bréviaire de l'intolérance, de la haine et du racisme

 

.

 

Portrait-robot de l'homme de l'an 3000, selon les prévisions fantaisistes du Sun. DR
Portrait-robot de l'homme de l'an 3000, selon les prévisions fantaisistes du Sun. DR
http://www.lefigaro.fr/sciences/2012/10/12/01008-20121012ARTFIG00487--quoi-ressemblera-l-homme-dans-1000-ans.php

.

 

Et j'ajoute, en pensant à la notion de "mariage pour personne"  : Personne. Une personne ? Non, personne ! Nous sommes déjà JUSTE des consommateurs, des producteurs, de la chair à canons, des numéros, etc...

Je vois venir une société où nous ne serons même plus une personne (humaine), rien... au moment de la naissance, élimination des imparfaits; puis  vieux, pauvres, faibles, malades, chômeurs, handicapés, inutiles et coûteux donc... éliminés. Nous sommes aux yeux de l'Oligarchie des inutiles, des superflus, dont il faut se débarrasser le plus vite possible (OGM, Nourriture chimique, Médicaments ruinant la santé, nucléaire, chômage donc désespoir et suicide,  etc etc)

C'est une société sans personne, une société déshumanisée, une société barbare, que les apprentis-sorciers nous préparent !

Ce que je dis là va bien au-delà du débat du mariage pour tous, proposé par un non marié d'ailleurs,

ce qui nous est proposé c'est d'avancer vers le NOM totalitaire, technique, raciste, eugénique, inhumain, barbare, monstrueux etc.

je voudrais tant me tromper !

Chantal Dupille

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 06:04

 

Hollywood au service du Nouvel Ordre Mondial

(Plusieurs vidéos sur le site)

595358714_5c40cade1c.jpg

Hollywood au service du Nouvel Ordre Mondial

Merci Jacques de m'avoir envoyé ces 3 premiers liens mais je ne veux plus répondre aux mails depuis que ma boîte a été piratée, voire en ouvrir certains. J'en profite pour remercier les autres personnes qui m'écrivent.

 


 

Nous savions que le Pentagone avait engagé les meilleurs techniciens d'Hollywood pour mettre en scène sa propagande de guerre afin de manipuler l'opinion. Toutefois la manipulation est partout et le subliminal en est un des moyens. 

 

Il faut savoir qu’Hollywood est une firme 100% juive. Ce n’est pas moi qui le dit puisque l’autre jour sur une chaîne satellitaire j’ai regardé une émission qui s’intitulait « Un siècle d’Hollywood » dans laquelle ce fait était démontré avec en bonus des biographes, producteurs, réalisateurs, journalistes, historiens et acteurs juifs pour en parler. (Cherchez à trouver aussi ce qui a été dit à ce sujet par Travolta et censuré par nos médias dominés).

Depuis Hollywood règne en Maître absolu sur l’art cinématographique mondial et la télévision et nous lui devons le gore, le trash, l’hyper-violence, l’horreur et l’épouvante, le porno et tout ce qui construira notre culture en nous nourrissant de cette violence de plus en plus extrême avec ces flots de meurtres horribles, de sang et de sexe à outrance tout en finissant par les banaliser.

 

Un film de 1996 prédit les attentats du 11 septembre 2001 "Au Revoir à Jamais"

   

Vidéo, passage du film Terminator 2 "Le Jugement dernier" sorti en 1991. Le camion percute le pilier en forme de Tour "Caution (Prudence) 9'11" et provoque une énorme explosion    

terminator

Les Simpson (1997).. annonce le 11 septembre Capturez.JPG

Dans presque tous les films, les séries ou les dessins animés produits par Hollywood il y a des messages cryptés, des symboles maçonniques, satanistes et occultes, et des images de porno ou de sexe dissimulées ou subliminales.
Cette courte vidéo, ci-dessous, nous montre très bien le procédé employé et reste très instructive pour comprendre comment un simple dessin pour enfants ou comment un dessin animé peut être le moyen de conditionner et de sensibiliser inconsciemment les esprits les plus jeunes au sexe ; sinon quel intérêt y aurait-il à en dissimuler autre que celui d'y laisser une signature, ou, pourrions-nous dire, la marque de la Bête infâme  ?
Et cela ne date pas d'hier même ailleurs.
Capture écran source 
1.JPG2.JPG3.JPG
Dans Mac Donald's vous avez d'ailleurs les mots sado et maso
4.JPG7.JPG
↑Voici une affiche publicitaire que Coca-Cola a publié en Australie du Sud et qui montre dans le glaçon un enfant la bouche ouverte devant un pénis en érection. 
↓Dans le glaçon se trouve une femme brune en robe noire et ?....
CapturerY.JPG
Une société qui est décadente ou dépravée, sous addiction, surtout sous de multiples addictions, est plus facilement contrôlable et manipulable ; la dépravation par le sexe permet surtout de générer des milliards de dollars de bénéfices chaque année grâce à la machine industrielle mafieuse du sexe, celle de la pornographie, celle de la prostitution, celle l'esclavagisme sexuel, celle la pédo-pornographie, celle de la prostitution des enfants et bien évidemment celle de la drogue et de la Coke. Ces enfers doivent donc entrer dans les mœurs ou être tolérés pour facilter le travail de cette mafia. Pour ce faire de nombreux moyens sont utilisés.  
La plupart des vidéos qui démontraient des messages cryptés, qui étaient gênants, ont été supprimées mais les plus softs restent. Voici un exemple  de "La Petite Sirène" qui n'est pas très probant puisque ce n'est pas une image surnuméraire, que la conscience ne perçoit pas, et que le subconscient enregistre, mais une incrustation suggestive en forme de phallus en érection. 
 Capturerphal
cap1On peut également se demander ce qu'est cette forme phallique incongrue à sa gauche. 
Nous trouvons la même symbolique et perversité dans les pubs, les chansons, les clips, les logos, les décors de plateaux, les tracts, les pochettes d'albums, les magazines etc. Mais à mon avis, sur cette photo ci-dessous, un corps est suggéré les jambes écartées dans la robe de Gwen Stefani ainsi que d'autres corps et des organes sexuels et non une tête de démon comme le site - ici - très intéressant sur le subliminal le pense.  
Captures-copie-1.JPG

1976 - La pochette de Virgin Killer, de Scorpions qui sera retirée

«Klara et Edda faisant la danse du ventre», de Nan Goldin

Cette photo de Nan Goldin a été considérée comme pédo-pornographique. Elle sera saisie par la police avant l’ouverture de l’exposition au Centre Baltic d’art contemporain de Gateshead, en Angleterre  

pan.JPGDes films que l'on pense être pour enfants ne sont en réalité que des films pour crypto-pédo-satanistes comme " Le Monde de Narnia" et "Le Labyrinthe de Pan"et bien d'autres. 
 
Bernard et Bianca : dans la fenêtre se trouve une femme nue 
Capturer-copie-10
Alice Liddell  

Le film "Alice au pays des merveilles" sera l’adaptation à l’écran du livre de Lewis Carroll, désigné comme pédophile notoire, et de son héroïne réelle Alice Liddell qui avait six ans quand lui en avait 30. Ici Caroll a déchiré les vêtements de la petite Alice pour l'illustrer officiellement en bohémienne. De nombreux autres films seront pour crypto-pédophiles.

 donald.JPG
Stupéfiant de perversité pédophile ce Donald vibrant !
Mais comme beaucoup de choses, ont été dites sur Walt Disney, certaines doivent être fondées hormis le fait connu depuis longtemps qu'il aurait été un Franc-maçon du 33 degré. 

Disney a collaboré aussi avec le département d'État, supervisé par Nelson Rockefeller, il a travaillé également pour Lockheed Martin, la NASA, les J.O, Coca-Cola et l’Armée américaine en créant des films militaires.

(Michael Eisner, juif sioniste, fut le PDG de Disney de 1984 à 2005  Depuis 2005,  c'est Robert Iger,  juif sioniste aussi, qui lui succédera . Sa femme elle travaille  pour CNN. La Eisner Foundation qui est dirigée par elle est aussi très active et engagée pour défendre la cause homosexuelle.

Aujourd'hui, les studios d'animation et production ainsi que les parcs à thèmes de Walt Disney se sont développés en une société multinationale, multimilliardaire, de télévision, cinéma, destination de vacances et autres médias qui porte son nom. La Walt Disney Company possède aujourd'hui entre autres, quatre complexes de vacances, onze parcs à thèmes, deux parcs aquatiques, trente-deux hôtels, huit studios de cinéma, six labels de disques, onze réseaux de télévision par câble et un réseau de télévision terrestre. source

 
 
Produits dérivés : Tee-shirt vendu par la Firme dédiée aux enfants de Disney - source
 

photo source

Suite à cette vidéo je ne donne pas la même signification que l'auteur sur la position de l'annulaire et du majeur collés. Cependant chacun peut avoir sa propre idée.

Bouguereau(1825-1905), La vierge et les anges

au_lys_bouguereau_de_vierge_de_la_ornement-p175639279575872.jpg

Le majeur ou le médius est depuis l'antiquité considéré dans les arts divinatoires et occultes comme étant le doigt de Saturne (Satan). Mais sa nature peut avoir été détournée et inversée comme tout le reste. Il faut en tenir compte. L'annulaire a été en premier dédié lui à l'Appolon hermaphrodite ( son côté féminin était sa soeur Artémis) avant de devenir au Moyen-âge un dieu solaire qu'il n'était pas. Appolon était ignoré, ou inconnu, quand déjà la déesse Artémis était célébrée depuis très longtemps en Grèce. 

Le Jugement dernier (Michel-Ange)

Personne ne peut nier que dans cette vidéo l'auteur a démontré de manière certaine que l'art pictural, principalement religieux, cachait des symboles occultes ou ésotériques qui n'étaient réservés qu'à la compréhension de ces "Initiés", et qu'aujourd'hui il en est de même.

Le véritable Initié pourtant n'a pas de Maître et sa Connaissance est gnostique par succession d'apocalypses (Révélations). Ce qui fait taire le doute, le questionnement et la certitude.

 

Bronzino portrait d'un jeune homme (efféminé). Renaissance italienne

Une main diabolique

Capmain.JPGMais il est possible que, comme tout ce qui était sacré, a été diabolisé et inversé depuis la chute de Babylone, mais principalement récemment par les satanistes et les néo-maçons (depuis 1777), ce signe des deux doigts appelé  - Pseudo-zygodactyleait perdu sa signification première pour devenir le signe de ces nouveaux "initiés" et qu'il soit sans doute lié à la sexualité en formant parfois un V de victoire avec l'auriculaire ? C'est peut-être aussi un signe de reconnaissance ou d'appartenance de l'artiste à une société secrète.

Bas relief de Jean Goujon (XVIe siècle)représentant un triton et une nymphe/ Musée du Louvre/ Photo personnelle d'Urban, décembre 2004/ GFDL.

 

Même l'ange à droite de cette fresque à ces deux doigts qui sont liés, de même que la nymphe et le triton. L'ange de gauche lui a été sexué mâle alors que les anges sont asexués et cette scène est sexualisée. 

 

De plus si vous observez ces deux doigts, ils sont les seuls doigts à n'avoir que très peu d'espace entre eux. D'ailleurs quand vous essayez de les coller, cela ne se fait pas naturellement. 

photo 

Ils sont décrits sur cette photo comme un - Super doigt d'honneur - ou, va te faire doublement ....... C'est une interprétation à laquelle je ne souscris pas ; essayez de le faire, c'est quasiment impossible. De plus  quand vous y arrivez cela donne soit un pistolet, soit un diable.

 

L'annulaire lui a une veine qui va directement au cœur et il est celui qui porte l'anneau d'union, d'appartenance à l'autre, mais le cœur est surtout le siège des émotions et des illusions du monde (anagramme de demon).

Les artistes européens, apparemment depuis la Renaissance, pouvaient les peindre ainsi pour diverses raisons occultes mais peut-être pour symboliser la procréation sexuée.

 

Adam et Ève, par Albrecht Dürer.  1471 / 1528

 

adam.JPG

Ève n'a pas les doigts collés. Doit-on y voir le fait qu'au départ la vraie Ève - Lillith - ou la première Isis, Astarté ou encore Marie (race) ne copulait pas encore car elle était dépourvue d'attributs sexuels ? C'était la Race divine de l'Arbre de la vie éternelle avant la Chute ou la séparation des corps. La femme sera ensuite condamnée à l'enfantement dans les douleurs.

D'ailleurs Adam (Race) sur cette toile à vraiment une tête de fille et si vous zoomez nous voyons qu'il n'est pas sexué mâle et que son côté droit sur la photo, soit le gauche, est beaucoup plus musclé. Adam doit donc représenter ici le premier Adam Kadmon qui était hermaphrodite et qui est représenté par Dürer sur cette toile en pleine mutagénèse pour devenir un homme. Les grands artistes étaient des Initiés qui le savaient.

OEIL G EVE

Dürer a également volontairement affaissé, et de manière très inharmonieuse, le côté droit d'Ève, donc le gauche sur la photo, en lui faisant de surcroît un index très long. Son côté gauche s'impose, sa taille s'estompe et son œil est masculin. Adam et Ève ne font qu'un avant la séparation des corps. C'est ce que ces deux personnages illustrent de manière occulte. Ève donne naissance à des énergies masculines qui deviennent duales mais aussi complémentaires pour la future procréation sexuée. Une œuvre passionnante à étudier dans le moindre détail... et ils sont nombreux. 

adam-flanc-gauche.JPGDürer a même illustré la percée (à la lance)du flanc gauche de Jésus (hermaphrodite) sur le Golgotha (Crâne en araméen) qui fera jaillir son côté masculin, et non le flanc droit comme le dit malhonnêtement Wikipédia. Le côté droit est Divin (féminin) pour l'Église.  

 

Le majeur lui est un doigt dit honteux, sexuel ou obscène, c'est lui qui est désigné comme le doigt de Satan.

Wikipédia : Dans la médecine traditionnelle chinoise, le majeur contient le début du méridien énergétique du maître-cœur ou péricarde. Ce méridien est en lien avec le cœur, la circulation sanguine, l'égalité d'humeur et la sexualité.

source

Alors parions qu'à ce jour ce signe a une connotation sexuelle et sataniste puisque du sexe est incrusté partout en subliminal ? 


Tuerie Connecticut : Le nom de Sandy Hook est cité sur une carte dans le dernier Batman The Dark Night Risers -  ici -  idem pour la scène de la tuerie qui se passe lors du massacre dans le cinéma d'Aurora. Le dit tueur est déguisé en Joker à son premier procès et est de toutes évidences il est sous drogue et contrôle


 

Capture écran vidéo attentat Tour Sud - ici -

MISSILE 

 

clic : En 1994 un film évoque Benghazi en 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

La grande cérémonie sataniste des JO de Londres

clic image

 
Le film Matrix et le 11 septembre 2001 - ici -  
Partager cet article
Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 04:42
Dimanche 20 janvier 2013

 

Carte des régions éditée en 2002 par l’Assemblée des Régions d’Europe

Depuis plusieurs années, le PRCF, son journal Initiative communiste et sa revue théorique Etincelles, mettent en garde les communistes, les syndicalistes, les patriotes républicains, les véritables internatio-nalistes, contre l’existence et la mise en œuvre méthodique d’un plan européen de l’oligarchie capitaliste visant à asservir et/ou à démanteler les États historiquement constitués, qu’ils soient déjà membres de l’UE ou qu’ils demandent à y adhérer. 


Le but de ce plan, dont l’application subit aujourd’hui une sensible accélération, est de constituer un Empire européen du grand capital.Centré sur Berlin (avant-poste : Bruxelles) et largement téléguidé par Washington au moyen de l’OTAN et du FMI, cet Empire dont le nom de code est « Europe fédérale », aurait pour mission d’araser les ultimes obstacles nationaux qui freinent encore la concentration monopoliste et la chasse au profit maximal sur le sous-continent européen.


La suite  ( C'est long mais ne ratez pas la lecture de cet article  ) ici >>>     

  

REFUSER L’EURO-BALKANISATION DES NATIONS D’EUROPE

 

http://comite-pour-une-nouvelle-resistance.over-blog.com/article-refuser-l-euro-balkanisation-des-nations-d-europe-par-georges-gastaud-114570229.html

 

.

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 15:27
 

egaliteetreconciliation.fr

 

Depuis cet article (plus bas) que j'ai publié sur mon blog no-war, une prise d'otages est intervenue en Algérie qui a tout fait pour éradiquer sur son sol le terrorisme. Notre pays a lancé sa sale guerre contre le Mali au risque de déstabiliser encore davantage toute la région déjà déstabilisée par la folie de la guerre libyenne déclenchée par la France de Sarkozy. Le but est aussi, bien évidemment, de provoquer par ricochet le chaos en Algérie pour ensuite intervenir et remplacer l'Algérie libre, indépendante, par une Algérie à nouveau colonisée, avec à sa tête une marionnette estampillée Nouvel Ordre Mondial. L'Algérie figure sur l'agenda mondialiste en tant que puissance non-alignée; Tout est donc entrepris pour la soumettre. En arrière plan, israël et ses amis anglo-saxons, encore et toujours, divisant pour mieux régner.  La stratégie du chaos, signée... comme d'habitude ! Et médiamensonges honteux...

 

La France des Sarkozy-Hollande est aujourd'hui supplétive des guerres impériales impérialistes, elle exécute les basses besognes. Voilà ce que devient notre pays occupé par les Usraéliens ! 

 

Quant à l'Algérie, elle a bien fait de donner l'assaut avant que les Occidentaux ne s'implantent sur son sol pour agir à sa place. Il y a des morts ? Hélas ! Mais ils sont dus à l'impérialisme usraélien (servi par le toutou français), qui sème partout chaos, désastres, ruines, morts. L'Algérie doit agir énergiquement si elle veut garder son autonomie et ne pas laisser la guerre de la France au Mali s'étendre chez elle, la contagion du chaos gagner son territoire décolonisé, et le terrorisme refaire surface.

 

"Les grandes puissances internationales vont demander des comptes à l'Algérie" (entendu sur 1télé). C'est parti contre l'Algérie ! L'Occident usraélien (USA-GB-Israël, expression employée par les blogueurs avertis) est la plaie de l'humanité...

eva R-sistons

Algérie Mali carte

 

Le Mali en miettes : A qui le tour ?

« Il faut que tout change pour que tout redevienne comme avant »

Tancrède dans le film : Le Guépard de Luchino Visconti

 Ça y est ! Comme nous l'avons prédit dans un article précédent, l'Afganisation du Mali est en marche ! Pourquoi l'engouement des redresseurs de tort de l'Empire et de ses vassaux pour un pays qui, en théorie, est un désert au sens qu'il ne contient rien de comestible à moins que nous n'ayons pas toute l'information sur les réelles potentialités de ce pays voisin. (1)

 Petit rappel : le Mali est devenu indépendant le 22 septembre 1960. Avec 14 517 176 habitants en 2009, la population malienne est constituée de différentes ethnies. Avec une économie encore essentiellement rurale, le Mali, pays enclavé, fait partie des 49 pays les moins avancés (PMA). La République du Mali tient son nom de l'ancien Empire du Mali fondé par Soundiata Keïta au XIIIe siècle et qui a connu son apogée au XIXe siècle. Le Mali, avec ses 1 241 238 kilomètres carrés, est le plus vaste État d'Afrique de l'Ouest après le Niger.

 Le Mali est un pays en développement, avec 65% de son territoire en région désertique ou semi-désertique. L'activité économique est surtout limitée autour de la région fluviale irriguée par le fleuve Niger. Des entreprises multinationales ont développé les opérations de prospection de l'or en 1996-1998, et le gouvernement prévoit que le Mali deviendra un exportateur majeur d'or dans la région subsaharienne. En plus du coton (12e producteur mondial en 2004) et de ses dérivés (graine de coton), le Mali est un important producteur de mangues (200.000 tonnes). (2)

 Le produit intérieur brut par habitant était estimé à 380 dollars en 2005 (selon World Development Indicators (WDI) database). Un important pourcentage de la population vit sous le seuil de pauvreté soit 36,1% (2005) avec un taux de chômage qui est très élevé soit de 30%. L'Indice de développement humain (IDH) est de 0,371 en 2007, 173e sur 177. L'Indicateur de pauvreté humaine place le Mali à la 107e sur 177. Avec 6,54 enfants par femme, le Mali possède l'un des taux de fécondité les plus élevés au monde. Le taux d'alphabétisation se situe entre 23 et 46% selon les sources. (2)

Ce n'est, donc, pas le Pérou bien que l’on parle de découvertes d’hydrocarbures et d’un gisement d’hydrogène unique au monde. Pourtant l'Empire veut le sauver malgré lui de ses démons islamistes, alors que le vrai problème est, comme nous le voyons, un problème de développement, la manipulation des foules au nom du Divin est plus facile quand les ventres sont vides, quand il n'y a plus de perspectives terrestres il reste l'Au-delà.

L'accélération des événements

Autre petit rappel du feuilleton tragique malien : le 30 mars 2012, la rébellion touarègue et les groupes islamistes armés alliés à Aqmi prennent le contrôle des capitales des trois régions du nord du Mali : Kidal, Gao puis Tombouctou. Le 1er avril, un coup d'Etat militaire à Bamako a renversé, le 22 mars, le régime du président Amadou Toumani Touré, la junte a invoqué l'échec du régime contre la rébellion. Le 13 avril, Dioncounda Traoré est investi président par intérim, en vertu d'un accord entre la junte et la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) prévoyant le retour du pouvoir aux civils. Il menace d'une « guerre totale et implacable » les rebelles touareg et les groupes islamistes dans le Nord. Le 27 juin, Aqmi et ses alliés du Mouvement pour l'unicité du djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) et d'Ansar Eddine écrasent les rebelles du Mnla, puis les chassent de Tombouctou et ses environs. Le Mnla, allié au début de son offensive aux groupes islamistes, puis marginalisé, ne contrôle plus aucune place forte dans la région. Le 28 juin, dès le lendemain, les islamistes armés, devenus les maîtres absolus du Nord, entament la destruction de mausolées de saints musulmans de Tombouctou. Le 12 octobre, l'ONU adopte une résolution préparant le déploiement d'une force militaire et donnant quarante-cinq jours aux pays ouest-africains, qui en constitueront le noyau, pour préciser leurs plans. Le 11 novembre, des dirigeants de la Cédéao et d'autres pays africains décident d'envoyer 3300 militaires pour un an afin d'aider l'armée malienne à chasser les groupes islamistes du Nord. Le 11 décembre, démission forcée de Cheick Modibo Diarra du poste de Premier ministre. Son successeur, Diango Cissoko, est nommé le lendemain. Le 20 décembre, le Conseil de sécurité de l'ONU donne son feu vert au déploiement d'une force internationale au Mali, sans fixer de calendrier précis. Le 10 janvier 2013, les islamistes s'emparent de la localité de Konna à 70 km de Mopti. Le 11 janvier, en fin d'après-midi, Francois Hollande confirme l'engagement des forces armées françaises au Mali, « le temps nécessaire ».(3)

Curieusement, ces dernières semaines notamment avec les accords de Ansar Eddine et du Mnla à Alger, qui devaient ensuite être reçus par les responsables de la Cédéao pour une solution négociée, avaient fait miroiter une possible paix sans intervention militaire. Tout s'est précipité. Une résolution fut arrachée aux Nations unies le 20 décembre 2012, elle autorise une intervention en cas d'échec de la diplomatie. Cette diplomatie qui n'a pas eu à faire ses preuves puisque trois semaines après, la France intervenait pour stopper les mouvements se revendiquant d'un Islam fondamentaliste, sans accord du Conseil de sécurité.

 La France, craignant, dit-on, que le nord du Mali ne devienne, au coeur de sa sphère d'influence en Afrique, un sanctuaire de groupes terroristes, a décidé d'intervenir militairement, déployant vendredi 11 janvier des Mirages et des hélicoptères de combat pour stopper une colonne de combattants avançant vers le Sud. Il s'agit, selon le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, de « stopper la menace terroriste ». Cette menace, a-t-il déclaré lors d'une courte intervention télévisée samedi matin, porte non seulement sur les pays africains, mais aussi « sur la France et l'Europe ». L'intervention au Mali a été engagée après le forcing français pour l'adoption, le 20 décembre 2012, de la résolution 2085 par le Conseil de sécurité de l'ONU. Pour autant, aucune résolution de l'ONU n'autorise (ni n'interdit du reste) l'intervention française. Lorsque Assad invoque la présence terroriste représentée par Al Qaîda (pourtant apparemment bien avérée, notamment dans le cas de la prise de la base militaire de Taftanaz), les intérêts de la France, ne l'oublions pas, résident aussi dans les ressources en uranium dont dépendent ses centrales, principalement situées au Niger. Il y a des intérêts stratégiques à protéger. Invité du journal de 20h de France 2 samedi soir, Jean-Yves le Drian n'a pas exclu que les troupes françaises remontent jusqu'à Tombouctou, une ville située dans le nord du Mali et contrôlée par les rebelles islamistes. « Il n'y a pas de blocage dans les plans d'action de nos forces, donc pourquoi pas, un jour. Toutes les hypothèses sont possibles. » Nous sommes donc partis pour un possible enlisement.

Les réactions

En France, l'unanimisme de la classe politique française est totale. Il y a tout de même des bémols. Marine Le Pen, quant à elle, semble bien plus prudente. Elle légitime l'intervention française tout en émettant ce paradoxe : « Cette intervention légitime révèle, cependant, un cruel paradoxe quand on sait que les gouvernements français ont contribué à faire le lit des islamistes en Libye et en Syrie en apportant aide, assistance et armes aux fondamentalistes de ces pays, utilisées aujourd'hui pour attaquer un allié historique de la France. » 

Autre réaction à l’opposé de l’unanimisme « Umps » celle de Dominique de Villepin qui dans une tribune au Journal du Dimanche reprise par le journal le Monde. Dans ce texte intitulé "Non, la guerre ce n'est pas la France"M. de Villepin s'interroge : "Comment le virus néoconservateur a-t-il pu gagner ainsi tous les esprits ?" "L'unanimisme des va-t-en-guerre, la précipitation apparente, le déjà-vu des arguments de la "guerre contre le terrorisme" m'inquiètent", écrit l'ancien ministre des affaires étrangères, qui avait porté en février 2003 à l'ONU le "non" de la France à la guerre en Irak. Pour lui, "au Mali, aucune des conditions de la réussite n'est réunie""Nous nous battrons à l'aveuglette, faute de but de guerre. Arrêter la progression des djihadistes vers le sud, reconquérir le nord du pays, éradiquer les bases d'AQMI(Al-Qaïda au Maghreb islamique) sont autant de guerres différentes", ajoute-t-il. "Nous nous battrons seuls faute de partenaire malien solide", développe-t-il."Eviction du président en mars et du premier ministre en décembre, effondrement d'une armée malienne divisée, défaillance générale de l'Etat, sur qui nous appuierons-nous ?" Enfin, "nous nous battrons dans le vide, faute d'appui régional solide. La Communauté des Etats de l'Afrique Occidentale reste en arrière de la main et l'Algérie a marqué ses réticences", dit encore celui qui se targue de n'avoir "jamais cessé" depuis 2003 et l'Irak de "(s') engager pour la résolution politique des crises et contre le cercle vicieux de la force". (4)

Pour sa part, la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a jugé hier que la reprise des affrontements au Mali rendait « nécessaire une accélération de l'engagement international » pour restaurer l'intégrité territoriale de ce pays. David Cameron offre ses avions cargos, et Les Etats Unis proposent de surveiller par satellite les mouvements des damnés de la terre. Même le secrétaire général de la Francophonie s'est fendu d'un communiqué sur une « mobilisation urgente » en faveur d'une intervention internationale au Mali.

Naturellement, les médias main stream ne tarissent pas de scoops sur une totale unanimité de la communauté internationale - comprenons les pays occidentaux - applaudissant la mort d'une centaine d'hommes parce que « ce sont des terroristes ».

Jean-François Chalot y voit une ingérence malsaine au nom du grand capital : « Ils sont tous là, droits dans leurs bottes, pour soutenir l'intervention militaire française au Mali. Ils sont bien alignés, au complet : le PS, les deux fractions de l'UMP unies en la circonstance et le FN... Il n'y a pas ici de contraintes budgétaires qui tiennent... L'intérêt supérieur des capitalistes prime avant tout. C'est le retour de la sainte France-Afrique, dénoncée, hier, par une gauche dans l'opposition et acceptée aujourd'hui par une gauche libérale au pouvoir. Il ne manque plus que l'Église pour aller bénir les bombardiers.... C'est comme en 14, vive les marchands de canons ! Le matraquage médiatique a été bien mené : on présente les islamistes aguerris, sanguinaires qui attaquent le Mali en oubliant qu'au moment de la chute de Khadafi des hommes lourdement chargés et bien équipés militairement ont traversé le grand désert pour venir au Mali. Lorsque le Mnla, Mouvement national pour la libération de l'Azawed, a proclamé l'indépendance du nord du pays, il a obtenu le soutien bienveillant et actif financièrement et politiquement de la France.... La lutte contre l'islamisme radical n'est qu'un leurre... Ici, l'impérialisme le combat alors que là-bas, juste à côté, en Libye, le même impérialisme l'a aidé à accéder au pouvoir.... C'est la géopolitique et les intérêts économiques qui priment, c'est ainsi que les États-Unis essayent, de leur côté, de réduire l'influence française et d'assurer une présence politique et économique en Afrique... Voici les vrais enjeux. Le peuple du Mali est sacrifié. » (5)

Les actions décalées de l'Algérie : L'Obsession de la paix

La solution politique à laquelle croit l'Algérie et qu'elle a martelée contre vents et marées, a fait long feu. Pourtant, on pensait que l'accord d'Alger de la semaine dernière entre les différentes factions, Mnla, et Ansar Eddine pour une résolution politique a fait miroiter, un moment, un début de solution. Il n'en fut rien, l'accord fut rapidement dénoncé. Avec un échec sur toute la ligne des tentatives diplomatiques algériennes d'éviter la guerre.

Les vidéos du web
PlayArrow
http://www.eurosport.fr
PlayArrow
www.easyflirt.com
PlayArrow
http://www.eurosport.fr
PlayArrow
http://www.dailymotion.com
PlayArrow
http://www.eurosport.fr
PlayArrow
www.monalbumphoto.fr
Il y a 3 mois - 1 minute

Elie Baup va effectuer plusieurs changements pour affronter Limassol, jeudi. Mendes, Barton et (...)

www.eurosport.fr [?]

Un conflit est à nos portes, et la Télévision algérienne n'en parle pas. La rencontre tripartite Algérie-Tunisie-Libye sur la sécurisation des frontières a conforté la solution politique préconisée par l'Algérie. Même une tentative de mise en oeuvre des méthodes de résolution des conflits « à l'ancienne » a échoué.

Les factions maliennes ont boudé la rencontre d'Adrar. Les représentants des différentes factions maliennes n'ont pas fait le déplacement pour la rencontre prévue à Adrar. Côté algérien, même les personnalités politiques désignées pour ces négociations se sont abstenues de venir - hormis quelques membres de la société civile algérienne, des notables de Tamanrasset, d'Illizi et de Ouargla - à la réunion préparatoire du conclave qui s'est déroulée, au niveau de la zaouïa de cheikh Moulay Touhami.

Laurent Fabius s'est félicité de la collaboration de l'Algérie, qui, en ouvrant son espace aérien, a permis à la France de venir en aide au Mali. L'Algérie « a autorisé le survol de son territoire et je l'en remercie », a déclaré le ministre des Affaires étrangères, à l'émission « Grand Jury LCI-Le Figaro-RTL ». « La France se devait d'intervenir de toute urgence, sinon il n'y aurait plus de Mali, mais un État terroriste…(…) La décision d'Alger d'ouvrir son espace aérien aux appareils français basés sur le territoire national et qui frappent les islamistes dans le nord du Mali est significative compte tenu de la méfiance traditionnelle des autorités algériennes face à toute intervention militaire de Paris dans la région. Une fois que la force africaine aura pris le relais dans le nord du Mali, « il faudra que les Algériens ferment leurs frontières » pour couper les combattants islamistes de leurs bases, a ajouté le ministre. (6)

On le voit nous sommes, à notre corps défendant des « collaborateurs ». Nous sommes impliqués – qu’on le veuille ou non- et tout sera fait par les médias pour présenter cet acte d’autorisation comme un acte majeur dans la lutte que mène la France, d’autant que Laurent Fabius nous conseille de « fermer nos frontières » ce que nous n’arrêtons pas de faire mais qui a une nouvelle connotation celle d’étouffer les combattants d’Aqmi, d’Anser Eddine.. 

Il vient que l'échec de la médiation algérienne qui voulait barrer la route à l'intervention française était prévisible. On ne lutte pas contre l'Empire avec des tire-boulettes. Il est à craindre que l'Algérie ait de moins en moins de poids politique dans le Sahel. Il serait grand temps qu'elle reconsidère la préservation de ses intérêts à la lumière des nouveaux enjeux, de la nouvelle géopolitique des relations internationales. Il est grand temps aussi que l'on explique aux Algériens les vrais défis pour les mobiliser le moment venu pour défendre en connaissance de cause le pays.

Dans un discours célèbre, le grand Aimé Césaire parlant de l'indépendance des pays colonisés, écrivait : « La lutte pour l'indépendance c'est l'épopée, l'indépendance acquise c'est la tragédie ». Cette sentence sans concession s'applique merveilleusement aux pays africains suite à des décolonisations ratées. La France-Afrique - que l'on soit de droite ou de gauche - est un invariant. Elle n'est en fait qu'un post-colonialisme ou mieux encore un néo-colonialisme, où l'ancienne puissance coloniale tente de maintenir d'une façon ou d'une autre son pouvoir en adoubant, ou en éliminant, ceux qui contredisent ses intérêts. Cinquante après, le continent africain francophone est plus atomisé que jamais.

En fait, dans cette affaire, nous avons la pénible impression que les différents acteurs africains jouent une partition écrite ailleurs avec un champ, un rôle à jouer. D'abord, il faut que les médias diabolisent ad nauseam des barbus barbares qui coupent les mains, c'est ensuite la parodie de la Cédéao dont on sait que le mécanisme de fonctionnement est ailleurs. Cette Cédéao ayant reçu comme instruction de pousser à la roue de l'aventure militaire. C'est aussi l'énigme de l'Union africaine devenue aussi boutefeu avec un commissaire à la Sécurité totalement dépassé et une présidente qui en appelle à l'Otan pour la délivrer d'un monstre que ce dernier a créé et alimenté en armes après le lynchage de Kadhafi et l'ouverture de son arsenal à tout vent.

Le partage du monde en sphère d'influence fait que les Etats-Unis laissent la bride sur le cou à la France car traditionnellement l'Afrique lui « appartient ». Cependant, il ne faut pas se leurrer puisque le Mali s'avère comestible, il n'est pas interdit de voir apparaître l'Otan d'autant que l'Union africaine appelle l'Otan à son secours pour déloger des Africains entre eux. Le forcing est fait à travers la Cédéao, club de tyrans sous la botte française pour pousser à la roue, elle va participer à la curée. Il est hors de doute que les islamistes vont être laminés, des troupes étrangères resteront à demeure pour stabiliser le pays qui va plonger dans le chaos et ne se relèvera pas de sitôt. Il faut que tout change dans le sens il faut retracer les nouvelles frontières avec de "nouveaux peuples", pour que tout redevienne comme avant comme au "bon vieux temps des colonies" La néo-colonisation est en marche elle a besoin d’un nouveau découpage des territoires peuples faibles comme cela a été fait il y a un siècle pour l’empire ottoman . Ce charcutage est rendu nécessaire par les besoins grandissants en ressources minières et énergie. Peut importe les espérances des peuples, ils ne comptent pas. Le Mali est en miettes, à qui le tour ?

On peut se demander en définitive, pourquoi soudainement la France décide d’entrer en guerre en prenant tout le monde de cours. Philippe Leymarie du Monde Diplomatique tentait déjà une explication en septembre 2012 . Il série plusieurs causes, notamment la situation intérieure qui oblige à allumer des contre-feux pour faire passer des dossiers brûlants tout ceci sous la houlette du « grand facilitateur ». Ecoutons le : « Le compte à rebours a commencé. La France tient son nouveau hochet d’intervention, dans un conflit à sa mesure, au sein de son ex-« pré-carré » africain – qui, du coup, le redevient – mais où elle n’apparaîtra pas en première ligne : grandeurs et servitude du « facilitateur », pour reprendre le mot du nouveau chef de guerre à la française, le terrible Laurent Fabius. Dans ce conflit, comme à propos de la Syrie, et avant celle-ci de la Libye, le ministre des affaires étrangères a tendance à chausser les basques de l’inénarrable Bernard-Henri Lévy. Quant à l’armée française, elle n’est donc pas vouée entièrement à la « betteravisation » qui la guette depuis la décision d’évacuer l’Afghanistan : il y a aura, avec cette équipée dans les sables sahéliens, un peu de grain à moudre, d’armes à manier et de crédits à consommer.. ».(7)

Dans cette nouvelle aventure coloniale, curieusement, le colonialisme anglais, aussi répréhensible soit-il, a su créer une structure post-décolonisation : le « Commonwealth » qui est accepté plus sereinement. Il est à craindre que la France continue de croire que seule la force lui permettra de protéger son pré carré. Pourtant, la France peut contribuer à faire émerger une vraie alternance si elle veut un jour continuer à apporter son génie dans le cadre d'un partenariat win-win et surtout avec une égale dignité. On fermera alors la parenthèse honteuse d'une colonisation européenne abjecte avec l'élimination de Lumumba au profit d'un Mobutu, d'un Tschombé et autres scories de l'histoire.


1.http://www.lexpressiondz.com/chroniques/analyses_du_professeur_chitour/151628-premier-domino-apres-l-effritement-de-la-libye.html

2. Le Mali : Encyclopédie Wikipédia

3. Mali : De l'occupation du Nord...Le Monde.fr | 11.01.2013

4. D. de Villepin http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/01/13/dominique-de-villepin-s-interroge-sur-l-intervention-au-mali_1816303_3212.html

5. http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/troupes-francaises-hors-du-mali-128837.

6. http://www.lefigaro.fr/international/2013/01/13/01003-20130113ARTFIG00202-mali-fabius-remercie-l-algerie-de-sa-collaboration.php?m_i=MpLMgv0CSfi05d8_6aavwB1XKiVHFKleTYKL1OSHAriVrwCgn

7. http://blog.mondediplo.net/2012-09-25-Laurent-Fabius-le-grand-facilitateur

 

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/le-mali-en-miettes-a-qui-le-tour-129010?debut_forums=0#forum3601149

 

.

 

Algérie Mali carte.
http://www.mondialisation.ca/lalgerie-et-lafghanisation-du-mali-la-curee-neocoloniale-en-marche/5308286

«Il y a des pays qui peuvent être réticents, mais ils ne sont pas ceux qui vont au Conseil de sécurité faire obstacle puisque nul ne fera obstacle».  

Laurent Fabius dans une claire allusion à l’Algérie à propos de l’intervention militaire au Mali. (Sommet 5+5 d’octobre à Malte)

Que se passe-t-il au Mali? On parle de plus en plus d’une intervention comme inéluctable. Quelques repères pour fixer les idées. Le Mali, patrie du grand écrivain Amadou Hampâté Bâ. est un pays d’Afrique de l’Ouest, membre de l’Union africaine, frontalier de sept pays dont l’Algérie, indépendant le 22 septembre 1960. Avec 14.517.176 habitants en 2009, la population malienne est constituée de différentes ethnies. Avec une économie encore essentiellement rurale, le Mali, pays enclavé, fait partie des 49 pays les moins avancés (PMA) (IDH =0,350) Son économie reposait sur l’agriculture, l’élevage et le commerce transsaharien de l’or, le sel. Cinq empires ou royaumes importants se sont succédé: l’empire du Ghana, l’empire du Mali, l’empire songhaï, le royaume bambara de Ségou et l’empire peul du Macina. À son apogée, l’empire s’étend de l’Atlantique au Nigeria et du nord de la Côte d’Ivoire au Sahara. En 1968, Modibo Keïta est renversé par un coup d’État de Moussa Traoré. Le 26 mars 1991, celui-ci est renversé à son tour par le général Amadou Toumani Touré. Après une période de transition, ce dernier restaure la démocratie avec l’élection d’Alpha Oumar Konaré en 1992. Il est réélu en 1997.

En 2002, Amadou Toumani Touré est élu président de la République du Mali et réélu en 2007. Cependant, le 22 mars 2012, des soldats mutins dirigés par le capitaine Amadou Haya Sanogo, prennent le contrôle de la présidence et annoncent la dissolution des institutions. De janvier à avril 2012, le Mouvement national pour la libération de l’Azawad attaque les camps militaires maliens et les villes situés dans les régions de Gao, Tombouctou et Kidal. Le 1er avril 2012, la rébellion touarègue, constituée du Mouvement national pour la libération de l’Azawad et d’un mouvement salafiste Ançar Eddine, contrôle les trois régions situées au Nord du Mali. Le Mnla réclame l’indépendance de l’Azawad tandis qu’Ançar Eddine souhaite imposer la charia. Les deux mouvements revendiquent le contrôle des principales villes. Le 4 avril, le Mnla décide unilatéralement la fin des opérations militaires; il proclame l’indépendance de l’Azawad. Il faut y ajouter Aqmi et le Mujao encore plus virulents. Depuis, la Cédéao a décidé d’une intervention militaire.
 

La réalité du terrain: le chaos au Nord Mali

Salima Tlemçani résume l’état d’une population dans la misère et la guerre. Nous l’écoutons: «Située au nord du Mali, plus exactement au sud-est de la région de Gao, la ville de Ménaka est depuis des mois totalement isolée du monde. Des dizaines de personnes fuyant les exactions d’Ançar Eddine, du Mujao et d’Al Qaîda s’y réfugient mais font face à la misère et aux maladies. Tout le monde sait qu’une opération militaire dans le Nord aura de graves conséquences humanitaires, non seulement sur le Mali mais également sur les pays limitrophes. Pour Lamine Ag Billal, la solution réside d’abord dans le dialogue entre les tribus de la région et dont font partie d’Ançar Eddine et le Mnla. En fait, cette position rejoint celle que défend l’Algérie, qui consiste à privilégier une solution politique pour régler la crise et éviter, coûte que coûte, l’option militaire qui, en plus d’être très coûteuse en vies humaines, constitue un saut vers le chaos. (…)» (1)

«Censé être libéré de l’occupation militaire malienne, le nord du Mali est aujourd’hui disputé par Ançar Eddine, un groupe intégriste dirigé par Ayad Ag Ghaly, le Mouvement pour l’unicité du jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) et le Mouvement national pour la libération de l’Azawad (Mnla). Chacune de ces factions occupe un territoire où l’activité de contrebande, de crime organisé, de trafic de cocaïne et d’armes reste la plus fructueuse.(…) Les troupes de l’Aqmi, que dirige Abou Zeïd, contrôlent la région d’Adrar, au nord-est du Mali, ainsi que Tombouctou. A part les membres de la direction, la majorité de ses éléments ne sont pas Algériens. L’Aqmi est le plus organisé et le plus doté en moyens humains et logistiques. Le Mujao occupe, quant à lui, la région de Gao, où il retient en captivité plusieurs otages occidentaux ainsi que les diplomates algériens, enlevés il y a plus de six mois du siège du consulat algérien à Gao. (…) Aujourd’hui, cette région est devenue non seulement une base arrière pour les groupes islamistes armés, mais aussi un repaire des narcotrafiquants et des trafiquants d’armes et de véhicules.» (1)

La détermination de la France à s’ingérer au Mali

Durant le quinquennat de Sarkozy deux guerres ont vu la participation de la France, au nom des «droits de l’homme», une troisième est en cours en Syrie. Pour rappel, écrit Luis Basurto, la France de MM.Chirac et Sarkozy ne trouvait pas insupportable, inadmissible ni inacceptable l’occupation du Nord ivoirien par des rebelles sanguinaires, putschistes ratés, depuis septembre 2002 et cela jusqu’à avril 2011, car ces rebelles soutenaient l’homme adoubé par Paris, l’ancien fonctionnaire du FMI, Alassane Ouattara (ADO), aujourd’hui hissé au pouvoir en Côte d’Ivoire. Et droite et gauche françaises se donnaient la main durant cette période dans une union sacrée assurant cette collusion où J. Chirac et N.Sarkozy assuraient un soutien militaire français aux rebelles pour agresser l’Etat ivoirien. Ici la France soutient des rebelles, là-bas elle fait la guerre pour les combattre. Allez comprendre!» (2)

«Faut rappeler, poursuit Luis Basurto que la déstabilisation du Sahel, de toute la bande sahélo-saharienne, est l’une des conséquences directes de la guerre de l’Otan contre la Libye, dont la France de N. Sarkozy fut l’initiatrice. Ce conflit provoqua la prolifération et le renforcement de bandes armées djihadistes et, à la chute du régime libyen et après l’exécution de Mouammar Kadhafi, la débandade de l’armée libyenne et la dissémination accélérée d’armes de tout genre et d’hommes armés dans le Sahel.(…) Les mouvances islamistes chercheraient, avec les crimes commis au nom de la charia et une lente poussée vers le Sud-Ouest, l’affrontement afin de galvaniser et d’unifier les groupes djihadistes probablement pour internationaliser le conflit dans le but d’«afghaniser» la région». (2)

«L’ingérence française dans le conflit interne malien se concrétise avec le «consentement» de la victime, à savoir le propre Mali. Pour preuve, le journal Le Monde dit dans son article du 25 septembre «Dimanche [24 septembre], le Mali a finalement cédé à la pression de la Cédéao qui, depuis des mois, soutient le principe d’une intervention militaire au nord du Mali». Il est notoire que Paris -le président F. Hollande et le ministre des Affaires étrangères L. Fabius- a pressé Bamako -Dioncounda Traoré et Cheick Modibo Diarra- pour qu’il demande ouvertement une intervention militaire étrangère sur le sol malien. (..) la Cédéao est l’un de pseudonymes de la France en Afrique. Elle est l’instrument de blanchiment et de légitimation, des décisions politiques, économiques et militaires françaises destinées à l’ensemble de la région, de l’Afrique de l’Ouest, (…) L’acceptation sur le sol malien d’une force militaire étrangère, avec des soldats venant des pays frontaliers non exempts d’ambitions vénales et sous l’égide de l’ancienne puissance coloniale, n’est qu’un suicide national par chapitres annoncé. Annonciateur d’une nouvelle mise sous tutelle et même d’une vassalisation par ses voisins immédiats. Le Mali risque ainsi d’échanger la rébellion du Nord par une vassalisation au profit du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire, devenant le hinterland asservi de ces deux pays. (…)»

La position ambiguë des Etats-Unis

On se souvient que début octobre, de passage à Alger, le général Carter Ham commandant de «l’Africom» avait déclaré: «Je ne suis pas ici pour discuter de notre présence militaire au Mali, mais pour encourager le dialogue à l’intérieur de ce pays et avec les pays voisins pour le rétablissement de la stabilité à Bamako. Il n’y aura pas de soldats américains sur le sol.» Pour le général Carter Ham, «l’Algérie et les Etats-Unis d’Amérique sont tout à fait d’accord sur une priorité: le peuple malien doit avoir l’opportunité de choisir librement son gouvernement et de vivre dans la paix et la sécurité.»

Changement de ton trois jours plus tard. Le commandant de l’Africom n’a pas fermé, nous dit Hassan Moali, la porte à l’intervention armée au Mali. Les déclarations du général commandant l’Africom, Carter Ham, à Alger, à propos de la conduite à tenir au Mali et la possibilité d’une attaque militaire, viennent d’être appuyées par le conseiller du président Obama pour l’antiterrorisme, John Brennan. On sait désormais qu’une intervention militaire, dont le «format» reste à définir, est bel et bien dans les plans US au Mali. L’usage des drones confirme également les propos du commandant de l’Africom «qu’il n’y aura pas présence de soldats américains» sur le sol au Mali. En d’autres termes, il s’agira de frappes ciblées menées par des drones contre les bastions des groupes terroristes. Un massacre de civils est donc à craindre comme ce fut le cas en Afghanistan, mais surtout en Irak. Avec les drones, il y aura forcément des dommages collatéraux. (3)

Quelques jours plus tard, devant les déclarations françaises d’établir une situation de guerre au Nord-Mali, un officiel américain a annoncé que les Etats-Unis pourraient offrir leur soutien. Cette situation incommoderait fortement notre pays qui privilégie le dialogue et la négociation entre toutes les factions du Nord-Mali. Lentement, le plan de bataille imaginé par la France se met en place. «La France est prête à voter une résolution à l’ONU sur une intervention militaire africaine au Mali, qu’elle soutiendra sur les plans logistique, politique et matériel», a réaffirmé hier un François Hollande aussi va-t-en-guerre que son prédécesseur. «Les Etats-Unis soutiendront la France si ce pays décide qu’il est nécessaire d’intervenir militairement», a affirmé, hier, dans un entretien au journal Le Monde, le secrétaire d’Etat adjoint américain chargé de l’Europe, Philip Gordon. (…) Une bataille diplomatique à fleurets mouchetés, que devraient arbitrer des représentants de la communauté internationale le 19 de ce mois, à l’occasion d’une réunion décisive à Bamako. (4)

L’échec de l’Algérie devant l’afghanisation inéluctable de la crise

Dans une analyse lucide et sans concession, Abdelaziz Rahabi résume les dangers de la situation actuelle: pour lui «la nomination, le 10 octobre, d’un émissaire de l’ONU pour le Sahel après une large consultation et un consensus au sein du Conseil de sécurité consacre définitivement le caractère international de la crise. (…) Il n’a pu le faire qu’après concertation avec la France et les USA qui ont besoin d’une couverture du Conseil de sécurité pour l’envoi d’une force de la Cédéao qui servira elle-même de couverture à des opérations ciblées et ponctuelles des armées occidentales. La question qui se pose aujourd’hui est de savoir si l’Algérie a encore le temps de convaincre et les moyens d’influer sur la situation.» (5)

«Le fait de rejeter une intervention étrangère à ses frontières est une position doctrinale connue de tous et l’Algérie ne doit pas manquer une occasion de le faire. (…) Mais cela n’est pas suffisant. Nos dirigeants, qui sont d’une sensibilité pathologique aux flatteries des puissants, n’ont pas réalisé qu’ils ont favorisé la mise en place du scénario pakistanais à nos frontières en se laissant convaincre, ces dernières années, par le rôle d’allié et de rempart contre le terrorisme international conféré par des puissances occidentales, notamment les Etats-Unis d’Amérique, la Grande-Bretagne et la France. On a fait croire à l’Algérie qu’elle avait l’expérience et les moyens et qu’elle pouvait compter sur l’assistance militaire des Occidentaux. Cela a eu pour effet de mieux l’exposer et d’en faire la cible privilégiée du terrorisme international. Nous n’avons pas tiré toutes les leçons de l’expérience pakistanaise, notamment des zones tribales qui échappent à l’autorité des Etats.» (5)

«Notre pays, conclut Abdelaziz Rahabi, a toutes les raisons de s’inquiéter, car les frontières représentent par définition un front potentiel ou actif. Et si l’on observe la situation dans notre région, nous réalisons que l’Algérie a rarement vécu une conjoncture aussi délicate. Elles sont instables avec la Mauritanie et le Maroc et hostiles avec le Mali et la Libye. Le Mujao, par exemple, qui ne cible que l’Algérie à travers les attentats de Tindouf, Tamanrasset, Ouargla et l’enlèvement des diplomates à Gao, confirme que son mandat vise essentiellement la déstabilisation de l’Algérie. Il s’y joue tout simplement une lutte d’influence entre les puissances et entre celles-ci et le terrorisme international, le trafic d’armes et de drogue. Les zones de confrontation dans le monde ne sont pas figées et celle du terrorisme international s’est déplacée, en 10 ans, du Pakistan vers l’Afrique.» (5)

Le projet de résolution sur le Mali, proposé par la France, devrait être adopté ce vendredi par le Conseil de sécurité de l’ONU, a indiqué la mission française auprès de l’ONU. La résolution demande à la Cédéao (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest) et à l’Union africaine de préciser dans les 30 jours les modalités d’une intervention militaire pour reconquérir le nord du pays et invite le gouvernement malien et les rebelles touareg à ouvrir dès que possible une négociation. Une réunion se tiendra le 19 octobre à Bamako avec les principaux acteurs (Cédéao, Union africaine, Union européenne, ONU) pour tenter de mettre au point une «stratégie cohérente», selon un diplomate. Paris a promis une aide logistique

On le voit, l’Algérie, que l’on présente comme incontournable dans cette question, est superbement ignorée. Toute l’agitation algérienne avec M. Messahel – qui ne s’arrête pas de parler de terrorisme transfrontière, de narcotrafiquants -n’aura, en définitive, servi à rien. Les interlocuteurs l’ont reçu poliment sans plus. Les vrais décideurs sont ailleurs. Lors de sa dernière étape, M.Messahel a fini par lâcher que la solution militaire n’est envisageable que si le dialogue échoue. Souvenons-nous des échecs de l’Algérie et de sa diplomatie dans le dossier du Soudan, de son énergie dans le Nepad qu’elle présentait comme la solution économique aux malheurs de l’Afrique, en vain, les grands de ce monde n’ont aucun état d’âme. L’Algérie est renvoyée à son statut de pays en développement. L’Afghanisation du Mali est en marche. Comment alors gérer nos frontières et contenir un tsunami dont nous ne maîtrisons ni les tenants ni les aboutissants? Fallait-il pour une fois être dans la mêlée pour protéger nos arrières?

 

Professeur émérite Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz

 

1. Salima Tlemçani: Situation chaotique au nord du Mali El Watan 11.10.12
2. http://www.mondialisation.ca/le-mali-nouvelle-victime-designee-dactives-ingerences-neocoloniales-francaises/
3. Hassan Moali: Le recours aux drones semble privilégié El Watan 03.10.12
4. Hassan Moali: l’Algérie redoute le syndrome libyen El Watan le 10.10.12
5. Abdelaziz Rahabi: «Nous avons négligé la région du Sahel» El Watan le 11.10.12

 


hollande_et_l_emir_du_qatar-2.jpg

 

 

Sur mon blog sos-crise, voir aussi :

 

Terrorisme d'État sous faux drapeau : Esquisse d'une bibliographie

Echos du Mali. Très sale guerre - Uranium, Areva - Croisades françaises

Ils ont livré la France au Qatar !

 

  .

 

Algérie-Mali : Le Gouvernement algérien avait raison de redouter la guerre

Publié le 16 janvier 2013

10

 

alger

 

Avec l’accélération des évènements au Mali, visiblement, les cellules dormantes d’Al Qaïda sont en branle. Merci Sarkozy d’avoir déstabilisé tout le désert ! Nous y sommes de plain-pied. Comment en est-on fait arriver-là, donner sa confiance à un agent américain au passeport français, qui n’a fait que suivre le calendrier de ses maîtres ? Hélas, le nouveau roitelet élyséen est dans la même veine que son prédécesseur, mais, en plus discret… 

 

Avec l’enlèvement par un groupe islamiste aujourd’hui, sur un site gazier du géant pétrolier britannique BP près d’In Amenas, dans l’est de l’Algérie, de quarante et un occidentaux, la nouvelle dialectique des politiques épousera sans vergogne celle de Bush: « guerre contre le terrorisme ». Un flou artistique des ex faucons de la Maison Blanche qui sera décliné à toutes les sauces imaginables et inimaginables. Dans ces quarante et un Occidentaux, on relève la présence de 7 Américains. Cette simple présence change la donne.

Cette opération commando touche le coeur même de l’Occident. Le groupe se dit solidaire non seulement d’Al Qaïda, mais aussi des groupes armés qui sévissent au Mali. Sur les  41 ressortissants occidentaux, hormis les 7 Américains, il y auraient des Français, des Britanniques et des Japonais. Une prise d’otages spectaculaire qui se serait déroulé avec une facilité déconcertante.

5 otages seraient retenus dans l’usine alors que les 36 autres se trouveraient sur un lieu sûr  »site d’hébergement » a indiqué le porte-parole du groupe. Le groupe,reproche à la France d’attaquer leurs frères d’armes et, bien sûr, n’adhère pas à cette volte face de leur Gouvernement qui était très hostile à cette intervention. Pour eux, c’est le passage de François Hollande le président français à Alger, qui a permis tout ça…Ils en veulent pour preuve le survol du territoire algérien par des aéronefs français et la ferméture de la frontière algéro-malienne longue de 1500 kilomètres…

Ils (preneurs d’otages) mettent en garde le Gouvernement d’Abdelaziz Bouteflika, et menacent de « liquider » les Occidentaux s’ils n’obtiennent pas satisfaction.

 

http://allainjules.com/2013/01/16/algerie-mali-le-gouvernement-algerien-avait-raison-de-redouter-la-guerre/

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 20:04
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 13:14

 

 

imgscan contrepoints 115 mondialisation

Lien raccourci: http://www.contrepoints.org/?p=82777

 

 

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/01/06/hollande-ayrault-et-la-mondialisation-i.html

Hollande, Ayrault et la mondialisation (I)


Le 6 janvier 2013, France TV Info écrit « 75% des Français ne croient pas Hollande sur l'emploi », alors que le JDD commente à son tour « Gouvernement : la com ne suffira pas ». L'Express souligne « Chômage: seul un Français sur quatre croit aux promesses de François Hollande » à propos de l'inversion annoncée de la courbe du chômage en 2013, sur la quelle Midi Libre emploie explicitement le titre « 75 % des Français ne croit pas à l'inversion de la courbe du chômage fin 2013 », et Le Nouvel Observateur « Pas d'inversion de la courbe du chômage en 2013, selon les Français ». En même temps, les médias n'ont guère commenté les suites des contacts récents entre les dirigeants français et les différentes organisations internationales : Banque Mondiale (BM), Fonds Monétaire International (FMI), Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), Organisation Internationale du Travail (OIT), Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

 

Jusqu'où la France paiera-t-elle la facture d'une mondialisation économique dans laquelle ses propres dirigeants on joué un rôle important depuis l'arrivée de Jacques Delors à la présidence européenne il y a vingt-huit ans ? Et pourquoi, dans un pays dit « riche » comme la France, l'Etat devrait-il être endetté et dépendre d'agences de notation privées ? La réalité est que, dans le contexte de la « libre circulation » des capitaux et des marchandises et dans la course au nivellement par le bas des standards sociaux à l'échelle planétaire, la situation de la France semble devoir encore s'aggraver.

 

Le 6 janvier également, dans un article intitulé « Réforme du marché du travail : les Français doutent de la possibilité d'un accord », Sud Ouest fait état d'un deuxième sondage mettant en évidence le caractère conflictuel de la politique sociale de François Hollande et Jean-Marc Ayrault. La casse programmée du Code du Travail français est-elle autre chose que l'un des volets du nivellement par le bas en cours aux échelles européenne et planétaire ? Un deuxième volet étant la pression fiscale croissante qui touche directement le petit épargne populaire, comme évoqué encore dans nos articles « Terrains à bâtir : le Conseil Constitutionnel censure la loi » (I) et (II).

 

Quel a été le contenu de l'entretien récent entre François Hollande et le directeur général de l'OMC Pascal Lamy, sur lequel le site de l'Elysée ne semble diffuser que quelques images ? Et où mène la stratégie définie par Jean-Marc Ayrault dans son article « Pour un nouveau modèle français » publié par Le Monde quelques jours plus tard ? Sur ce programme de crise et de punition économique générale, Boursier.com constate « Ayrault appelle les Français à accepter la mondialisation », et Newsring « Jean-Marc Ayrault vante les mérites de la mondialisation en France ». Raison de plus pour consacrer quelques articles à la conférence de presse qui avait fait suite à la rencontre de François Hollande avec les représentants d'organisations internationales (BM, FMI, OCDE, OIT, OMC) le 29 octobre 2012. La facture pour la France de la mondialisation des capitaux et des marchés est très lourde, mais ne doit surprendre personne. Dès le départ, elle était évidente.

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/01/06/hollande-ayrault-et-la-mondialisation-i.html ]

 

.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 17:50

 

Image choisie par eva

L’art de se moquer du citoyen lambda

Comment se fait-il que plus nous progressons dans « la crise », plus les statistiques confirment le fossé entre les très riches et les autres ? Il semble de plus en plus évident que le modèle sociétal de demain qui transparaît soit bien une société composée de gens très aisés et une classe moyenne rackettée et côtoyant des gens pauvres, vivant de bons alimentaires et de faibles revenus. Comment s’appelle un tel type de société ? Nomenklatura et pauvres…

 

Ceux qui profitent de la déconfiture ARTIFICIELLE, ORGANISÉE du système économique, sont aussi ceux qui connaissent l’art d’user des artifices fiscaux pour planquer leur magot dans les paradis fiscaux.


Ceux qui entendent profiter de la mort du système actuel sont les mêmes qui s’amusent à faire intervenir les technocrates de Bruxelles, les institutions supranationales comme le FMI, ou encore les agences de notation, aveugles quand tout allait si bien, quand nous surfions sur les sommets et que d’aucuns criaient DANGER.


Les Etats sont censés défendre les petites gens et les bousculent sur les livrets perlimpinpins qui ne rétribuent rien du tout et dont les dépôts s’évanouiront quand les choses iront un peu plus mal et que le consommateur deviendra « le responsable de la crise ».

Etonnant de voir comme ils ont filé à l’étranger ces experts des marchés, pour ne plus faire que quelques passages en France, sur quelques plateaux télé et RASSURER : tout va mieux aller ! Enfin, ne savez-vous pas que nous sommes en 2013, l’année du SERPENT… le roi du MENSONGE.


Emmanuel Todd a raison quand il dit : « Sous couvert de protéger l’argent des petits épargnants, les marchés, ce sont tout simplement les plus riches jouant avec les Etats ». Tout est dit et ce ne sont pas aux  lecteurs de LIESI ou du blog à qui il faut apprendre ce que valent les responsables politiques de ces mêmes Etats ! Ils sortent de l’Ena, cette école des ânes qui lobotomise des têtes autrefois bien faites et qui deviennent les serviteurs zélés des firmes, Bruxelles et le Marché… pour les plus serviles.

 

.

Sur ce site,

 

(..) En Europe, on donne des leçons aux autres, mais on se fiche comme d’une guigne de ce qu’est la démocratie. Cette religion qui fleurit depuis des lustres est devenue dévoyée, ouvrant la boîte de Pandore sur les délires les plus éculés et sans frein. Comment s’en sortir ? Le monde que nous construisent les prétendus démocrates est de plus en plus dangereux et l’art de le gérer s’appelle le mensonge dissimulé. Fort heureusement pour les tenants du Système, le plus grand nombre est complètement aveuglé, bercé d’illusion, déconnecté du monde réel.


Mais n’y a t-il  pas plus versatile que l’opinion ?

 

Reste à connaître l’agenda de ceux qui savent se jouer de cette opinion pour asseoir un Nouvel Ordre Mondial

 

Quelle gifle pour la France rose/rouge

.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 17:21

 

L'Europe, un protectorat américain !
Le géant de Gaulle et le nain Hollande.
4 janvier 1963 : "La réflexion de nouvel an" de Charles de Gaulle, il y a 50 ans jour pour jour


DJAMELITO
Samedi 5 Janvier 2013


L'Europe, un protectorat américain !
4 janvier 1963 : “La réflexion de nouvel an” de Charles de Gaulle, il y a 50 ans jour pour jour


charles-de-gaulle-reflexion-nouvel-an
Pour commencer cette nouvelle année 2013, j’avoue que je n’ai guère envie de commenter les vœux pathétiques que François Hollande a prononcés à la télévision le 31 décembre au soir.

Comme le nouvel occupant de l’Élysée nous y a désormais habitués, il a administré aux Français un discours d’une banalité affligeante, ponctué d’exhortations machinales, d’effets d’annonces sur des usines à gaz administratives incompréhensibles, et de promesses incantatoires qui ne convainquent personne (à commencer par le fait que… « la zone euro a été sauvegardée »).

On a d’ailleurs appris ce 4 janvier que, selon un sondage BVA, 38% des personnes interrogées ont trouvé François Hollande « pas vraiment  convaincant », et 25% « pas du tout convaincant », soit un total de 63%.

En d’autres termes, deux Français sur trois n’ont pas cru à ces vœux, prononcés d’ailleurs de façon saccadée, maladroite et à toute allure, comme un acteur novice monté inopinément sur la scène et pressé d’en finir.

M. Hollande porte tellement en lui l’ennui, la banalité et la malchance que le quotidien Libération rapporte méchamment que les équipes de tournage ont dû s’y prendre à quatre reprises pour filmer cette allocution. À la première prise de son, une porte a malencontreusement claqué dans le fond de la salle des fêtes de l’Élysée. À la deuxième prise de son, le président a  « bredouillé ». À la troisième prise de son, il s’est soudain avisé que son texte n’était pas bon et qu’il devait le « repatouiller » . Ce n’est qu’à la quatrième prise de son que l’on a eu droit au chef d’œuvre diffusé sur les ondes…


Magazine Le Point du 2 janvier 2013
Magazine Le Point du 2 janvier 2013
Tout cela, bien sûr, serait sans intérêt si le fond du discours avait été un tant soit peu à la hauteur des enjeux du moment. Il n’en a évidemment rien été. Le seul élément un peu notable sorti de ce robinet d’eau tiède a été l’annonce faite par le président de la République qu’il avait comme « seul but » [ sic ! ] pour 2013 d’« inverser la courbe du chômage d’ici un an », en ajoutant que « nous devrons y parvenir coûte que coûte ».
Outre qu’il est spécialement piteux d’avoir ce modeste objectif  comme « seul but » lorsque l’on est à la tête de la France, il est clair que cette promesse est suffisamment vague pour qu’elle ne contienne aucun engagement concret. Si ce n’est, peut-être, les prémisses d’un nouveau démantèlement des protections sociales et des salaires minima (ce qui donnerait alors à la formule  « coûte que coûte » un parfum particulièrement cynique).
Mais il y a plus grave. C’est que cette allocution télévisée a montré de façon éclatante que François Hollande n’est pas à la hauteur de la fonction éminente qu’il occupe. Une fonction à laquelle les Français ne l’ont élu que par défaut, à la suite d’un concours de circonstances et d’un verrouillage médiatique féroce.
Tout au long de cette brève émission, je n’ai pu me défaire du sentiment d’avoir devant moi un étudiant intimidé et peu sûr de lui, sachant intérieurement qu’il est incompétent sur de nombreux sujets, et prenant l’air gauche et emprunté de celui qui passe le Grand Oral d’admission à l’ENA. À aucun moment, il ne m’a donné l’impression d’être cet homme d’État courageux et lucide, ce roc inébranlable dans la tempête, cet expert de la géopolitique mondiale, et ce défenseur déterminé et sincère du peuple français, dont notre pays a tellement besoin. 
Du coup, je ne peux m’empêcher de faire la comparaison avec ce que pouvait dire et penser Charles de Gaulle, dans cette « réflexion de Nouvel An » qu’il fit à son ministre Alain Peyrefitte il y a 50 ans jour pour jour, le 4 janvier 1963. 
L’extrait qui suit n’est pas, il est vrai, tiré d’une allocution publique, mais d’un propos en confidence tenu par le fondateur de la France Libre à son ministre de l’information. Mais peu importe : il permet de mesurer l’abîme extraordinaire qui sépare le niveau de lucidité, de réflexion et de courage entre deux présidents de la République française à un demi-siècle d’intervalle.
L'extrait ci-dessous est tiré du tome 2 de l'ouvrage C'était de Gaulle, d'Alain Peyrefitte, paru en 1997 chez Fayard (Editions de Fallois), pages 15 et 16.EXTRAIT DE C’ÉTAIT DE GAULLE D’ALAIN PEYREFITTE (T.2 , pp. 15 -16)

Salon doré [de l'Élysée ]- 4 janvier 1963
Le Général m’offre en étrennes une réflexion de Nouvel An – l’ouverture d’une nouvelle époque pour la France et l’Europe :
« Nous avons procédé à la première décolonisation jusqu’à l’an dernier. Nous allons passer maintenant à la seconde. Après avoir donné l’indépendance à nos colonies, nous allons prendre la nôtre. L’Europe occidentale est devenue, sans même s’en apercevoir, un protectorat des Américains. Il s’agit maintenant de nous débarrasser de leur domination. Mais la difficulté, dans ce cas, c’est que les colonisés ne cherchent pas vraiment à s’émanciper. Depuis la fin de la guerre, les Américains nous ont assujettis sans douleur et sans guère de résistance.
« En même temps, ils essaient de nous remplacer dans nos anciennes colonies d’Afrique et d’Asie, persuadés qu’ils sauront faire mieux que nous. Je leur souhaite bien du plaisir.
« Les capitaux américains pénètrent de plus en plus dans les entreprises françaises. Elles passent l’une après l’autre sous leur contrôle.
« Il devient urgent de secouer l’apathie générale, pour monter des mécanismes de défense. Les Américains sont en train d’acheter la biscuiterie française. Leurs progrès dans l’électronique française sont foudroyants. Qu’est-ce qui empêchera IBM de dire un jour : « Nous fermons nos usines de France, parce que l’intérêt de notre firme le commande » ?  Qu’est-ce qui empêchera que recommence ce qui s’est passé l’autre année pour Remington à Vierzon ? Les décisions se prennent de plus en plus aux États-Unis. Il y a un véritable transfert de souveraineté. C’est comme dans le monde communiste, où les pays satellites se sont habitués à ce que les décisions se prennent à Moscou. 
« Les vues du Pentagone sur la stratégie planétaire, les vues du business américain sur l’économie mondiale nous sont imposées.
« Bien des Européens y sont favorables. De même que bien des Africains étaient favorables au système colonial : les colonisés profitaient du colonialisme. Les nations d’Europe reçoivent des capitaux, certes ; mais elles ne veulent pas se rendre compte que ces capitaux, c’est la planche à dollars qui les crée ; et qu’en même temps, elles reçoivent aussi des ordres. Elles veulent être aveugles. Pourtant, à la fin des fins, la dignité des hommes se révoltera. »
Charles de Gaulle
4 janvier 1963

Avec un demi-siècle de recul, cette analyse de Charles de Gaulle est proprement fascinante, à la fois par sa justesse et par son actualité.
Car ce que le fondateur de la France Libre et de la Ve République disait le 4 janvier 1963 peut être repris, mot pour mot, le 4 janvier 2013. 
On me permettra d’ailleurs de souligner à quel point les prétendus “gaullistes” de notre époque – de l’UMP ou d’ailleurs – n’ont rien à voir avec le modèle dont ils se prévalent sans vergogne.
  • => Qui entend-on en effet, de nos jours, expliquer que « L’Europe est un protectorat des Américains » ?
  • => Qui entend-on affirmer qu’il faut  « maintenant nous débarrasser de leur domination  » ?
  • => Qui entend-on décrire que les Européens ont une mentalité de « colonisés » ?
  • => Qui entend-on analyser que « les vues du Pentagone sur la stratégie planétaire, et les vues du business américain sur l’économie mondiale nous sont imposées », et que la plupart «  des Européens sont favorables » à cette vassalisation ?
Certainement pas François Hollande, dont les propos à un demi-siècle de distance montrent qu’il est tout entier le représentant de cette mentalité de « colonisés ».
Certainement pas non plus les dirigeants des grands partis politiques de droite comme de gauche, non plus que les prétendus “gaullistes” et souverainistes, non plus que les dirigeants d’extrême-droite comme d’extrême-gauche.
=> En vérité, seule l’UPR tient de nos jours, en 2013 comme depuis sa création voici bientôt 6 ans, le discours que tenait Charles de Gaulle comme réflexion de Nouvel An 1963. 
C’est pourquoi, bien que l’UPR ne prétende nullement être un mouvement gaulliste, nos lecteurs me permettront de reprendre mot pour mot l’extrait cité précédemment de Charles de Gaulle et d’en faire la « Réflexion de Nouvel An » de l’UPR pour 2013.
Je souhaite à toutes et à tous une Bonne et Heureuse Année, et je forme des vœux ardents de redressement pour la France.
4 janvier 2013
50 ans de distance, et une effrayante différence d'intelligence, de vision géopolitique, de lucidité, de courage et de droiture séparent Charles de Gaulle et François Hollande, dont on peine à réaliser qu'il est président de la République. Un géant d'un côté, un nain de l'autre.
.
50 ans de distance, et une effrayante différence d’intelligence, de vision géopolitique, de lucidité, de courage et de droiture séparent Charles de Gaulle et François Hollande, dont on peine à réaliser qu’il est président de la République. Un géant d’un côté, un nain de l’autre.
.
..
.
..
.



http:/  /upr-  djamelito.blogspot.fr/


http://www.u-p-r.fr/

 

 

Voir aussi :

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 05:16

 

mardi 1 janvier 2013

La véritable raison de la chute de DSK par Thierry Meyssan
Thierry Meyssan et DSK (les autres vidéos sur le site)
 
Pour aller plus loin :
Austérité les populations paient à la place des spéculateurs
Fin du dollar - Myret Zaki ( extrait )
 
 
Le président de l´union européenne a signé en novembre 2012  ICI, et un accord de libre échange qui servira de transfert de fond aux états unis.
Quelque soit la monnaie, le type de régime politique, les occidentaux sont sommés de payer des dettes Ad vitam æternam, du berceau au tombeau...
Les nombreux suicides et expatriations ne sont pas le fruit du hasard. 
Nul doute que tout sera mis en oeuvre pour réduire le chômage, tout, absolument tout ...
 ------
"M.E.S : la mise en esclavage de l'Europe ! Coup d'état dans 17 pays simultanément
Le Mécanisme européen de stabilité (MES) est le dispositif permanent de gestion des crises. 
Un fonds permanent de renflouement de l’euro doté de pouvoirs exorbitants.
 
Les élites européennes sont prêtes à nous endetter à 77% pour sauver l'UE. 
Tout le système financier peut basculer en quelques jours.

Fillon a déclaré qu'il faut "une gouvernance économique européenne", ce qui veut dire que des technocrates financiers, non élus, auront le pouvoir des choix économique des pays.

Ils sont prêts à endetter les peuples pour sauver les banques. 
L'union européenne s'apprête à faire passer le « mécanisme européen de stabilité » : M.E.S, l'Union des dettes, dans l'ignorance des peuples et sans qu'ils aient leur mot à dire. 
Les oligarchies veulent à tout prix le finaliser, le mettre en œuvre, et ceci sans retour possible.

Le 11 juillet 2011 le traité était signé. 
Le lendemain aucuns journaux Français ou étrangers ne titraient sur cette signature. 
La traduction de ce texte en français date du 15 octobre 2011.

Les parlements des 17 pays de la zone euro l'ont ratifié. 

Le « MES » est créé sous clause de DUREE ILLIMITEE – et un Etat signataire n’a aucune possibilité de sortir du processus. 
Nous appartiendrons à jamais aux Banques, inconditionnellement et irrévocablement, nous serons les garants et cautions des dettes auprès des banques, lesquelles ont un intérêt majeur à ce que cet endettement ne prenne jamais fin.

Le MES contrôle sur tous les budgets des Etats membres, toute imposition et taxation, droits de douane et TVA acquittés doivent lui être « restitués »….

La bureaucratie Bruxelloise arrive à adapter les traités à toute vitesse pour effectuer ce coup d'état dans 17 pays simultanément
LE MES NOUS MET EN ESCLAVAGE POUR 4.000 MILLIARDS. Ad vitam æternam
4000 milliards d'euros, serons nécessaire pour sauver les banques européennes.
Et c'est nous tous qui allons payer. Le mécanisme va nous mettre en esclavage absolu par la dette, l'UE a créé un traité hors la loi, AVEC IMMUNITE DIPLOMATIQUE, Si le MES passe, nous sommes tous mort économiquement. 
C’est une dictature au seul bénéfice du Cartel. Le MES est le nouveau dictateur européen. Il peut simplement exiger des pays de la zone euro de payer des milliards d'euros sous 7 jours.


Imaginez une autorité nouvelle qui demande, quand elle le veut, aux Etats de payer dans les 7 jours des montants non plafonnés. Une autorité qui peut accuser sans être accusée. Une autorité dont les dirigeants et employés bénéficient de l’immunité. Une autorité qui ne peut pas être attaquée par les tribunaux. Des gouvernements qui ne peuvent plus revenir sur les engagements pris par leurs prédécesseurs auprès de cette autorité. Une autorité non élue qui détiendrait dans une seule main les caisses des Etats européens. 


Et bien cette autorité est en cours de création. Elle s’appelle le MES, le Mécanisme Européen de Stabilité qui devrait entrer en vigueur en 2013

Vous n’en avez jamais entendu parler ? HaOui s’est procuré la version anglaise de ce traité en cours de ratification et vous propose en exclusivité sa traduction, car opacité oblige, sa version française n’est pas diffusée…


Extraits du projet de traité en cours de ratification


Article 3 
Objet L’objet du MES est de mobiliser des fonds et fournir une assistance financière, sous stricte conditionnalité de politique économique, au profit des Membres du MES qui connaissent ou sont menacées par des problèmes de financement grave, si cela s’avère indispensable pour sauvegarder la stabilité financière de la zone euro dans son ensemble. A cet effet, le MES est en droit de lever des fonds par émission d’instruments financiers ou en concluant des accords financiers ou autres arrangements avec les Membres du MES, les institutions financières ou d’autres tiers.

Article 8
 Capital social 1. Le capital social s’élève à 700 milliards d’euros (EUR 700 000 000 000).

Article 9
 Appels du capital [...] Les Membres du MES, irrévocablement et inconditionnellement, s’engagent à payer sur demande l’appel de capital effectué par le Directeur Général conformément au présent paragraphe, cet appel devant être payé dans les sept (7) jours suivant la réception de ladite demande.

Article 10
 Les changements dans le capital social 1. Le Conseil des Gouverneurs [...] peut décider du changement du capital social et de la modification de l’article 8 et l’annexe 2 en conséquence.

Article 27
 Le statut juridique du MES, les immunités et privilèges

2. Le MES a la pleine personnalité juridique, il doit avoir la pleine capacité juridique:
(A) pour acquérir et aliéner des biens immobiliers et mobiliers;
(B) pour contracter;­
(C) pour ester en justice et
(D) pour entrer dans un accord cadre et / ou des protocoles nécessaires pour s’assurer que ses statuts, privilèges et immunités sont reconnus et mis en vigueur.

3. Le MES, ses biens, fonds et avoirs, où qu’ils se trouvent et quel qu’en soit le détenteur, jouissent de l’immunité de toute forme de procédure judiciaire, sauf dans la mesure où le MES renonce expressément à son immunité dans le but de toute procédure ou par les conditions de tout contrat, y compris la documentation sur les instruments financiers.

4. La propriété, le financement et les actifs du MES, où qu’ils se trouvent et quel qu’en soit le lieu, sont exempts de perquisition, réquisition, confiscation, expropriation ou de toute autre forme de saisie, de prise ou forclusion par action de l’exécutif, judiciaire, administrative ou législative.
Article 30
Immunités des personnes

  1. Gouverneurs, Gouverneurs suppléants, Directeurs, Directeurs suppléants, le Directeur Général et membres du personnel doivent être à l’abri de poursuites à l’égard des actes accomplis par eux dans leur qualité officielle et jouissent de l’inviolabilité à l’égard de leurs papiers officiels et documents, sauf lorsque le Conseil des Gouverneurs renonce expressément à cette immunité." 
 Source : Ici
"La Fabuleuse Histoire du Dollar".
 
 
Eh oui, on ne change pas une équipe qui gagne !

 

Les Vidéos sur le site,

 

La véritable raison de la chute de DSK par Thierry Meyssan


.

.
.
Partager cet article
Repost0
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 02:44

 

Comme tous les halls de gare, celui de la gare St-Jean est un lieu romanesque par excellence. Il a inspiré cinq écrivains et un bédéiste

http://www.sudouest.fr/2012/04/05/bordeaux-quand-cinq-ecrivains-nous-parlent-de-la-gare-saint-jean-679889-2780.php

 

Splendeur et décadence du hall de gare

Gérer les pas perdus

Inédit en ligne, l'article que nous vous proposons aujourd'hui a été publié dans l'édition de décembre du « Monde diplomatique ». Grâce à vos contributions, le « Diplo » peut conserver toute son indépendance. Nous vous invitons à la préserver par un don. Jusqu'au 31 décembre,
vous pouvez encore bénéficier du crédit d'impôts pour l'année 2012.

Après la gare de l'Est et la gare Saint-Lazare, la gare du Nord et la gare Montparnasse seront prochainement remodelées.
Sous prétexte de convivialité et d'esthétique, les vieilles architectures de fer se sont transformées en halls d'aéroport propices à la dépense, centre commerciaux d'une parfaite banalité, avec leurs escaliers mécaniques, leurs transparences et leurs boutiques internationales...

par Benoît Duteurtre

Au-delà des professions de foi sur le développement durable et les avantages écologiques du rail, les grands administrateurs français ne semblent aimer ni les gares ni le train. Rien, en tout cas, de ce que le transport ferroviaire apporte de simple, d'accessible et de pratique dans la vie quotidienne. Depuis deux décennies, leur vrai modèle est l'avion, avec son système de réservation obligatoire (le fameux « Socrate », acheté à American Airlines), ses tarifs variables selon l'offre et la demande, ses cabines et ses places de plus en plus étroites, son obligation d'étiqueter les bagages (en attendant de les faire payer partout)... L'une des plus éclatantes démonstrations de cette mutation tient, probablement, dans l'édification de nouvelles gares en rase campagne - coques de verre et de béton qui font la fierté des élus locaux. Les gares, jusqu'alors, reliaient le coeur des villes, avec leur réseau de cor respondances et de transports en commun ; elles se situent désormais loin des agglomérations, comme les aéroports. La plupart d'entre elles, comme Aix TGV, ne sont même plus reliées au réseau ferroviaire secondaire (qui intéresse si peu la Société nationale des chemins de fer français, SNCF) mais se voient entourées d'immenses parkings. Il faut, pour s'y rendre ou en repartir, affronter les embouteillages et augmenter la pollution : le train au service de l'automobile ; on n'imaginait pas que nos décideurs pussent arriver à résoudre cette équation !

Le principal embêtement des gares de centre-ville, en regard des nouvelles normes de profit, reste évidemment la surface de terrain qu'elles mobilisent : tout cet espace hors de prix sur le marché immobilier. La SNCF et Réseau ferré de France (RFF) ont résolu une partie du problème en mettant sur le marché les milliers d'hectares correspondant aux anciennes gares de triage, aux ateliers, aux garages - dont on aperçoit encore les restes à l'approche de la gare de Lyon ou de Saint-Lazare, à Paris. Cette mine d'or pour les urbanistes et les promoteurs a déjà permis de façonner le nouveau quartier d'Austerlitz. Quant aux gares elles-mêmes, quand on ne les délocalise pas à la campagne, la nouvelle perspective consiste à les transformer en centres commerciaux et centres d'affaires. En remodelant entièrement les bâtiments, puis en confiant leur exploitation à des sociétés privées, les chemins de fer français espèrent augmenter leurs profits. Sous prétexte de convivialité et d'esthétique, ils s'inspirent du très libéral modèle anglais, illustré par la gare St Pancras de Londres. La multiplication de galeries marchandes achève de transformer les vieilles architectures de fer en halls d'aéroport propices à la dépense, comme en témoigne la refonte de Saint-Lazare, rouverte en 2012 avec ses quatre-vingts boutiques et dix mille mètres carrés d'espaces commerciaux (...)

Lire la suite de cet article de Benoît Duteurtre :

http://www.monde-diplomatique.fr/2012/12/DUTEURTRE/48502

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche