Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 03:15
 
Vaccins-20Mensonges.jpg
Texte en Français plus bas:  
Here are some complementary information about the pictures, in attached file:
These pictures respresent: a free food voucher in case of flu vaccination; A photo of Marie-Rose Cavalier, Muriel Desclée & Sophie Meulemans of Initiative Citoyenne (2) and, at least,a photo of a part of our group at a press conference in Brussels, in June 2010 (on this picture, from left to right: Sophie Meulemans, Marie-Rose Cavalier, Dr Marc Girard and our two lawyers Me Philippe Vanlangendonck and Me George Henri Beauthier)
 
 
To know more about us/ Pour en savoir plus à notre sujet:
 

Initiative Citoyenne is a group of Belgian citizens and health professionals whose aim, since the beginning, has been to achieve greater transparency with respect to swine flu. We have filed through our lawyers, Me G.H. Beauthier and Me P. Vanlangendonck, a number of legal proceedings against the State in an attempt to get the vital answers to our initial questions. When, in May 2010, the secret vaccine purchase contract was made public, here in Belgium, it was clear to us how much of it was incompatible with democracy and human dignity. This disgraceful text, that forbids any analysis of vaccine ingredients (e.g. the adjuvant) and shields the manufacturers against potential claims from the victims, constitutes firm evidence that most of the health ministers throughout the world are insufficiently informed and worse still, not really concerned about public interest. Unfortunately, it appears that only money and profit count. When it comes to health, this is simply unacceptable. The Polish Health Minister has shown the world that political courage is really possible. With swine flu, public awareness has awakened across the world and various initiatives have been created in many countries. We have produced a small film to encapsulate our activities since the beginning of this saga and to give people the opportunity to know us better.

It would be a mistake to think that the swine flu saga is simply over. Nothing is really definitively over and as history is a process of constant renewal, we must pay careful attention, remain vigilant and understand that the future may bring more pandemics, so frequently announced but also so strangely predictable.

 

Initiative Citoyenne est un groupe de citoyens et de professionnels de santé belges qui essaient, depuis le début, d'obtenir plus de transparence dans le dossier du H1N1.  

 

Avec nos avocats, Me G.H Beauthier et Me P Vanlangendonck, nous avons mené différentes actions en justice contre l'état afin d'obtenir les réponses à nos questions initiales.

 

Lorsque le contrat secret d'achat de vaccins a été révélé en Belgique, en mai 2010, nous avons compris à quel point cela était indigne pour la démocratie et la dignité humaine.

 

Ce texte scandaleux qui interdit par exemple de faire analyser les vaccins ou qui empêche les citoyens de se retourner contre le fabricant est la preuve que la plupart des ministres de la santé ne se préoccupent plus assez de l'intérêt du citoyen. Seul l'argent et le profit comptent.

 

En matière de santé, c'est inacceptable. La Ministre de la Santé polonaise a, elle, montré au monde que le courage politique n’était pas un vain mot.

 

Avec le H1N1, la conscience populaire s'est réveillée un peu partout dans le monde et différentes initiatives ont été menées dans différents pays.

 

Nous avons réalisé un petit film qui synthétise nos actions et démarches jusqu'à présent afin que les gens puissent mieux nous connaître.

Ce serait une erreur de penser que le H1N1, c'est du passé. Rien n'est jamais terminé et l'histoire n'est jamais qu'un éternel recommencement.

 

Nous devons être vigilants et comprendre que l'avenir sera à d'autres "pandémies" tant annoncées et si étrangement prévisibles.

 


 

http://www.europarl.europa.eu/wps-europarl-internet/frd/vod/player?eventCode=20101005-0900-COMMITTEE-ENVI&language=fr&byLeftMenu=researchcommittee&category=COMMITTEE&format=wmv#anchor1

Partager cet article
Repost0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 03:00

Un article datant de quelques mois, mais tellement d'actualié !

 

Les pays européens pauvres privés de droit de vote à Bruxelles ?

La récente menace de l’agence de notation Moody’s de dégrader la note de la dette souveraine des États-Unis, de l’Allemagne, de la France et du Royaume-Uni, moyen de redonner un coup d’accélérateur à la reconfiguration mondiale de l’économie ? Explications.


hvr

 

Dans son rapport, publié le 18 août dernier, Moody’s ne se fonde pas uniquement sur l’ampleur de l’endettement accumulé, mais sur la capacité des États à payer la charge de la dette en cas de chocs : panne de croissance, moindres rentrées fiscales ou remontée spectaculaire des taux d’intérêts. C’est donc la marge de manœuvre des États-Unis et de l’Europe pour assumer le seul paiement des intérêts sur leurs emprunts qui se retrouve dans le collimateur. Le remède préconisé par l’agence passe par la mise en place de programmes crédibles de redressement des finances publiques à moyen terme.

Par un hasard pour le moins surprenant, ce même 18 août, Nicolas Sarkozy convoquait au Fort de Brégançon François Fillon, Christine Lagarde et François Baroin pour une réunion consacrée à la croissance et aux déficits publics. La menace de la dégradation de la note de la dette de la France ne manquera pas de constituer un argument majeur pour la mise en place du plan de bataille de la réforme des retraites. Mais ce n’est là que le premier volet de toute une série de mesures d’austérité qui vont devoir – et c’est le sens de la mise en garde de Moody’s – être simultanément appliquées à l’ensemble des pays européens.

 

Un “gouvernement économique” des plus flous…

C’est ce que prépare Hermann van Rompuy, le président du Conseil européen, avec son groupe de travail (“task force”) sur le “renforcement de la gouvernance économique et de la discipline budgétaire au sein de l’Union”, qui rendra son rapport pour la fin du mois d’octobre prochain. Même si le flou demeure actuellement sur la notion de “gouvernement économique”, et des modifications nécessaire qui seront faites aux traités actuels pour lui donner une existence juridique, on peut déjà entrevoir les mesures qui seront imposées, non plus aux seuls pays de la zone euro, mais à l’ensemble des pays membres de l’Union.

 

À brève échéance, il faudra éliminer toute disparité entre pays membres.

 

Par exemple, la sécurité sociale à la française n’est pas compatible avec le régime des assurances maladies privées de l’Allemagne. Bien sûr, cette intégration des économies se fera par le bas, puisqu’il convient d’améliorer la “compétitivité” et non la justice sociale. Comme l’indiquait Christine Lagarde il y a quelques semaines, alors qu’elle rencontrait son homologue allemand : « La cure passe par des procédures budgétaires croisées, des sanctions accrues et autres gages de coordination et de rigueur budgétaire ».

 

C’est en fait l’ensemble des mesures qui ont été imposées à la Grèce ces dernières semaines (abandon des régimes sociaux, augmentations des taxes et impôts, réduction des salaires, allongement de la durée du travail, etc.) qui doivent maintenant être élargies à l’ensemble des pays de l’Union. Les pays qui n’arriveront pas, à moyen terme, à ramener leur dette a moins de 60 % du PIB seront amendés par Bruxelles (sanction financière), et leurs droits de vote seront suspendus (sanction non financière).

 

En guise de conclusion – tout à fait provisoire – nous vous livrons ici quelques mots que nous adressait Pierre Hillard, essayiste et docteur en sciences politiques, dans un récent courrier. L’occasion d’exprimer assez précisément un sentiment qui pourrait bien devenir notre triste réalité d’ici quelques semaines :“Humainement, nos ennemis ont gagné la partie. Nous allons être fixés sur notre sort très rapidement. En fait, déjà d’ici la fin de l’année.

Clovis CASADUE, pour la revue FLASH

Publié  sur Mecanopolis, avec l’aimable autorisation de Jean-Emile Néaumet, directeur de la rédaction.

Télécharger l’article de la revue au format pdf

Reproduction libre avec indication des sources

 

http://www.mecanopolis.org/?tag=lagarde

Partager cet article
Repost0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 02:48
otanss-copie-2.gif
L'Otan a élargi la zone de surveillance aérienne et maritime dans la région de la Méditerranée, a annoncé jeudi le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Anders Fogh Rasmussen.

Selon lui, la surveillance sera effectuée 24 heures sur 24 par les avions radar AWACS qui participent à l'opération antiterroriste de l'Otan dans la région de la Méditerranée.

"De cette façon, nous pourrons nous faire une meilleure idée de ce qui se passe. D'autant plus que nous devons être mieux informés pour parer à toute éventualité", a déclaré le secrétaire général de l'Alliance.

Pratiquement tous les pays méditerranéens de l'Afrique du Nord sont en proie des manifestations antigouvernementales. En Tunisie comme en Egypte, la révolte populaire a provoqué la chute des régimes en place. Lancées le 15 février dans différentes villes libyennes, les manifestations antigouvernementales ont pris la forme d'un soulèvement armé contre le régime de Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 1969. Selon les ONG internationales, les accrochages entre les insurgés et les forces armées appuyées par des mercenaires étrangers ont déjà fait près de 6.000 morts.

Les ministres de la Défense des 28 pays membres de l'Otan réunis jeudi à Bruxelles, discuteront de la situation en Libye et dans la région de la Méditerranée.

http://fr.rian.ru/ http://fr.rian.ru/

 

http://www.alterinfo.net/Mediterranee-l-Otan-elargit-la-zone-de-surveillance_a56119.html

Partager cet article
Repost0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 02:44

Le martyr des chiens de chasse espagnols les Galgos

a-sos-levriers-logo-mo-swatek1.jpg image_055.jpg

Les chasseurs espagnols (galgueros), chassent sans fusil.
Ce sont leurs lévriers (Galgos) qui rattrapent le gibier à la course.

A la fin de chaque saison de chasse,
les chiens les moins efficaces sont systématiquement éliminés.

Les femelles servant à la reproduction, vivent constamment enfermées ou à l’attache et leur vie se limite à faire des petits pour renouveler le cheptel.

On tue en Espagne, chaque année, 50 000 lévriers.
Mais dans ce pays une autre composante va venir transformer la boucherie en barbarie et cette composante s’appelle « l’honneur ».

En effet un “galgueros” dont le chien n’attrape plus de gibier est atteint dans son honneur ce qui lui donne le droit de se venger
et de faire souffrir son lévrier pour laver l’affront. Des proverbes espagnols liés à cette tradition disent :
« un lévrier ne vaut pas la balle pour le tuer », ou « un mauvais chien ne mange pas dans ma maison ».

Ces hommes, si l’on peut encore les nommer ainsi, vont donc rivaliser d’imagination pour faire disparaître les chiens
de la façon la plus abominable possible :

La méthode traditionnelle : la pendaison

Deux variantes :
le chien a bien chassé dans sa carrière et il est pendu haut.

le chien chassait mal et il est pendu pattes arrières touchant le sol,
l’obligeant à sautiller sur place  pour retarder l’asphyxie ;
Ses pattes avant battent dans le vide d’où le nom de position du pianiste.

 

La sportive : on l’accroche à la voiture et on le traine

La festive : on asperge le chien d’essence et on allume (rien n’empêche de le pendre en même temps)

La salissante : le coup de couteau(moins employée car il faut entraver le chien sous peine de le voir s’enfuir en se vidant de son sang)

La méthode propre : on les pique à l’eau de javel

La discrète : on le jette dans un puit

Méthode à la mode : on le laisse mourir de faim et de soif

Dernière méthode : vous allez en pleine forêt, vous brisez les deux antérieurs du chien sur vos genoux et vous le laissez mourir de faim et de soif (briser les deux jambes est nécessaire car même avec une jambe cassée il peut encore vous suivre…….. “il parait qu’ils sont fidèles”)

 

Les rescapés de ces massacres finissent dans les perreiras, (les fourrières espagnoles),
dont beaucoup sont surnommées « les couloirs de la mort ».

Les chiens vivent en groupe, les plus forts tuent les plus faibles
et tentent de survivre dans des conditions difficiles en se battant pour la nourriture.
Il n’ont aucune chance d’être adoptés, relégués dans les parties non visibles au public :

LE GALGO N’ EST PAS PROPOSÉ À L’ADOPTION EN ESPAGNE…

 

En savoir plus

http://agir-pour-les-galgos.over-blog.com

Http://www.unanimus.fr/sos-galgos-espagnes.htm

Signer la pétition
http://www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/petition-signature/18.html

Rejoignez nous sur
http://www.dailymotion.com/Galgos_animal_conscience

Blog Galgos Animal Conscience

Association Valran

Mobilisons nous pour que cette barbarie d’un autre siècle prenne fin.

Nous collectons couvertures, médicaments, nourriture et bien sur acceptons vos dons. Des associations francaises et espagnoles se battent pour ces chiens martyrs, exutoires d’une tradition moyenâgeuse.

Vous êtes touché par ce massacre ? Rejoignez nous !

Nous joindre 0664894935

Envoyez vos dons : Association Valran 15 rue Emile Pierre Casel 75020 Paris

(Les actions menées seront retranscrites sur les différents blogs et sites avec photos)

galgos-faim-1.jpg

galgos-pend-51.jpg

galgos-voiture-11.jpg

 

 

http://joel-frette-medium.com/blog/?page_id=866

Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 19:08
Vendredi 11 mars 2011 5 11 /03 /Mars /2011 14:51

Je reproduis mon post sur R-sistons (eva

verdeic4

  http://www.mecanopolis.org/?tag=lagarde

 

 

Le modèle américain,

par eva R-sistons

 

 

Bonjour amis Lecteurs,


 

Juste un clin d'oeil, je trouve cette information trop croustillante. Notre cher Président raffole des Etats-Unis, son modèle. Y avez-vous vécu ? Moi quelques mois, premier séjour à Manhattan et deux autres séjours, vingt ans plus tard, dans le Bronx. Deux univers ! La même violence partout, clean, aseptisée, feutrée, à Manhattan, et plus affirmée, plus sauvage, au milieu des gangs du Bronx...

 

Or donc, Sarkozy l'américain rêve de voir la France éternelle chausser des bottes de cows-boys, avoir des diplomates comme celui, musclé, qui a contribué au rayonnement de la France en Tunisie, il rêve de résoudre tous les problèmes par la force, et bien sûr comme lui nous devons nous aplatir devant le Veau d'Or. Charmantes perspectives pour les descendants de Gavroche, de Voltaire, de Jaurès ou de de Gaulle, choisissez votre généalogie ! Moi je les assume toutes les quatre, comme dit je porte plein d'influences et je suis tout et son contraire. Inutile de me cataloguer ! Mais fidèle à la France de Lafontaine (narquoise), de 1789 (éprise de justice), et à l'Appel à l'indépendance du Gl de Gaulle...

 

Bon bref, ne comptez pas sur moi pour vous vanter les charmes de l'Oncle Sam, du modèle américain tant prisé par notre parvenu au sommet. Par contre, vous pouvez compter sur moi pour avoir un regard critique sur ce qui nous vient d'Outre-Atlantique. Pour tout dire, si un tsunami (vous voyez, je suis l'actualité de près) engloutit les USA, je ne viendrai pas pleurer sur la perte de ceux qui sèment la pagaïe partout, et c'est un euphémisme. Donc, le modèle de Sarkozy n'est pas le mien !

 

 

 http://www.galerieduloup.eu/livres/livres_jfd.htm

 

Or, pour vous montrer combien ce modèle individualiste, matérialiste, cupide, égoïste, est... un contre-modèle, je vous livre ces quelques lignes trouvées dans la Chronique Agora. Moi qui prèche pour la solidarité entre les générations, et plus généralement pour la solidarité entre les humains, familiale, locale, nationale, et même planétaire, vive la fraternité universelle, donc moi qui prèche pour ce modèle-là, je suis choquée, oui choquée, par ce que je viens d'apprendre. Lisez, et... combattez, avec moi, l'american way of life que l'Occupant de l'Elysée veut nous fourguer à tous prix, bien peu démocratiquement d'ailleurs. 

 

A vous de juger, voici les quelques lignes que je viens de lire.

 

Sauve qui peut ! USA go home, et ne nous exporte pas ton modèle via ton cow-boy à l'Elysée !

 

Eva R-sistons

 

JAPON TSUNAMI.jpg

  http://blabladezinc.20minutes-blogs.fr/

 

Sarkozy et la Libye 

 

Nicolas Sarkozy est ravi. Avec les Révolutions arabes, avec la Libye, il a trouvé le moyen de faire parler de lui, d'être "au centre" du monde (médiatique) lui qui rêve d'être le Président du monde. Patatra ! Je viens à peine d'écrire cela, à 17 h 43, que j'entends à 17 h 44: "Comme étant le Président du monde", commente le journaliste de Public Sénat analysant les Révolutions arabes, lui le Sioniste convaincu (cherchez l'erreur ! juge - commentateur - et partie !). Et puis, ces événements permettent à Sarkozy de "redorer" un blason bien terni. Le ridicule ne tue pas.. Notez quand même que l'occupant de l'Elysée, conseillé par le CRIF et par le MEDEF, s'est acoquiné avec les Anglais contre Kadhafi, à la pointe du combat impérial avec les Américains, et tant pis pour le couple allemand. Le Gaullisme, le Chiraquisme, ont vécu. Vive l'alignement sur les Anglo-Saxons ! Plus sérieusement, rien de pire ne pouvait arriver à la France éternelle...

 

http://r-sistons.over-blog.com 

 

 

http://blabladezinc.20minutes-blogs.fr/

SECRET STORY KADHAFI.jpg

 

TAGS: Etats-Unis, Sarkozy, american way of life, Veau d'or, Révolution de 1789, de Gaulle, Voltaire, Gavroche, Lafontaine, Jaurès, Manhattan, gangs, Bronx, Kadhafi, Libye, Anglo-Saxons..


 

L’Afrique de l’Ouest, nouvel eldorado ?

http://www.republicoftogo.com/Toutes-les-rubriques/Economie/L-Afrique-de-l-Ouest-nouvel-eldorado

 

Les seniors sont-ils tous des égoïstes ?
Bill Bonner

 

 

Voici une lettre publiée samedi dernier dans le Financial Times :

"Je suis récemment revenu d'une croisière autour du monde. Bon nombre des passagers seniors étaient en train de faire un voyage qui coûtait, pour un couple, entre 75 000 $ et 140 000 $, et j'en ai rencontré plusieurs qui en étaient à leur troisième ou quatrième croisière de ce genre. Cela à une époque où leurs petits-enfants ou arrière-petits-enfants luttaient peut-être pour payer leurs études... ou plus tard pour trouver un dépôt pour une maison"...



"Il est temps que les seniors se lèvent

pour soutenir la jeune génération".

 

Aux Etats-Unis, chaque génération est censée se débrouiller seule. En principe, en tout cas. Les personnes âgées pensent donc qu'elles ont tout à fait le droit de dépenser elles-mêmes tout leur argent, ne laissant pas grand-chose à hériter à leurs enfants. Les seniors ne se considèrent pas comme égoïstes. Nombre d'entre eux pensent même rendre service à la génération suivante -- la protégeant de la paresse et de la dépendance.

 

 

http://paschervacances.com/croisieres-et-luxe-2.html

________________________._________________________

Ils se promènent avec des t-shirts disant "je dépense l'héritage de mes enfants". Au lieu de prendre soin de leurs petits-enfants ou d'aider leur descendance avec l'entreprise familiale, ils prennent leur retraite au soleil, et organisent leur vie financière de manière à ce que leur argent ne dure pas une minute de plus qu'eux. Ils vieillissent -- et exigent des places de parking réservées. Ils passent leur temps à jouer au golf, à regarder la télévision ou à faire pression sur leur député pour obtenir encore plus d'avantages.

Les vieux n'ont pas seulement abandonné les jeunes à leur destin -- ils les ont poignardés dans le dos. C'est déjà assez épouvantable qu'ils utilisent tout leur propre argent, mais ils ne s'arrêtent pas là. Ils dépensent aussi l'argent des autres. Puis ils dépensent de l'argent qui n'a même pas encore été gagné.

Quelle chance a la prochaine génération ! Si le manque d'argent engendre l'indépendance et la solidité, les jeunes Américains doivent être la génération la plus solide de l'histoire. Non seulement ils doivent financer leur propre chemin dans le monde, mais ils doivent endosser un fardeau qui briserait Atlas lui-même. Leurs parents et grands-parents leur lèguent une dette publique et des obligations non-provisionnées de plus de 200 000 milliards de dollars, selon l'estimation du professeur Laurence Kotlikoff.

 

Retrouvez-nous en ligne sur :
http://www.publications-agora.fr
http://www.la-chronique-agora.com

 

 

L'autre Amérique, 

celle qui n'est pas à la Une des Médias

arton767.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un sordide cocktail de violences et de vidéos fait des ravages aux Etats-Unis aux dépens des sans domicile fixe, qui font l'objet d'expéditions punitives parfois mortelles, de bagarres organisées et de mises en scène d'actes humiliants.   

En 2008, 106 SDF ont été agressés gratuitement, dont 27 en sont morts, soit le chiffre le plus élevé depuis 2001, selon un rapport publié par la National Coalition for the Homeless (NCH). Selon une autre association d'aide, la National Alliance to End Homelessness, près de 700 000 personnes dorment chaque nuit dans la rue ou en foyer aux Etats-Unis. Sur un an, on dénombre entre 2,5 et 3,5 millions de personnes qui ont subi ce sort au moins une fois. «Les SDF sont devenus une nouvelle minorité qu'il est toléré de haïr. Si cela arrivait à une autre minorité, il y aurait une protestation organisée», s'indigne Michael Stoops, directeur du NCH.

Sur le web, les vidéos dites de «bum fights» (combats de clochards) où l'on «casse» du SDF pour «s'amuser» ou pour «le frisson», disent les auteurs, font florès.

En juillet, on comptait sur YouTube près de 86 000 vidéos dégradantes sur des clochards, soit 15 000 de plus qu'un an plus tôt, selon un décompte du NCH. Pas moins de 5700 vidéos –1400 de plus qu'en avril 2008– évoquaient spécifiquement les «combats de clochards» où, pour un pack de bières et quelques dollars, des SDF sont poussés à se battre entre eux pour l'amusement de ceux qui les filment et les regardent sur internet.

En 2001, des vidéos mettant en scène des bagarres ou invitant des SDF à sauter d'un étage dans un conteneur à ordures, ont lancé la tendance.

Quelque 6,8 millions de ces vidéos éditées sur DVD ont été vendues depuis.
Certains acceptent de se prêter à des humiliations parce qu'«ils sont alcooliques, psychologiquement perturbés et qu'ils n'ont pas d'argent», explique Michael Stoops. «Et on leur donne 5 dollars ou un pack de bière pour être poussés dans un chariot de supermarché» comme dans une auto-tamponneuse, ajoute-t-il.

«C'est comme les combats de chiens, sauf que c'est avec des hommes», résume Andrew Davis, un ancien SDF de 44 ans, interrogé dans un parc de Washington où une cinquantaine d'entre eux attendent la soupe populaire. Sur les 2.859 SDF officiellement comptabilisés dans la capitale, un tiers affirment avoir été victimes de violences.

«Dans une allée, certains payent les gars avec du crack, de l'héroïne, de l'herbe ou de l'alcool. Ils les paient pour se battre et ils parient sur la bagarre. Ils filment ça avec leur téléphone et le mettent sur YouTube», explique Andrew.

Dans la capitale, près du fameux hôtel Watergate, un clochard de 61 ans est décédé de coups de machettes à la tête la nuit de Noël. Une récompense de 25 000 dollars est offerte pour son assassin. En avril 2008, à Glen Burnie, une ville de banlieue près de Washington, un SDF a été tué avec une batte de baseball par un jeune de 16 ans.

«Ceux qui font cela sont à 95% des hommes, souvent en dessous de 25 ans (73%), ils viennent de toutes les classes sociales et sont Blancs à 85%», affirme Michael Stoops.

Devant l'augmentation des violences, certains Etats, comme le Maryland (est) ou le Maine (nord-est), intègrent désormais les agressions contre des SDF dans leurs lois contre les crimes racistes ou discriminatoires. Washington, la Californie (ouest) et la Floride, l'Etat qui a connu le plus de violences avec une trentaine d'agressions de SDF, comptent faire de même.

 

http://tatun.unblog.fr/2009/08/26/usa-les-sdf-sont-traites-comme-des-chiens-de-combats

 

 

 

 

1,5 millions d'enfants SDF aux USA (dont beaucoup ont des parents qui gagnaient récemment de grosses poignées de dollars), vivent maintenant sous la tente avec leurs parents

.

Pendant que des actionnaires américains, gras comme des porcs, se goinfrent de foie gras, des gosses crèvent de faim..1,5 millions d'enfants SDF aux USA, dont une partie a des parents qui gagnaient - récemment encore - de grosses poignées de dollars, vivent maintenant sous la tente avec leurs parents : "vive le rêve américain"  !...

http://www.lesmotsontunsens.com/1-5-million-1-enfant-sur-50-sdf-sans-abri-etats-unis-3664


 

Lequel "modèle" américain est en train de se métaboliser dans les gênes des européens... 

 

Et comme disait Coluche : "les pauvres (toujours plus nombreux) seront contents de savoir qu'ils vivent dans un pays riche !"


Quant aux riches, toujours plus riches, ils doivent aussi assurément être contents de vivre dans un pays riche...

 

http://www.lepost.fr/article/2010/02/12/1938197_1-5-millions-d-enfants-sdf-aux-usa-avec-souvent-leurs-parents-qui-gagnaient-recemment-plusieurs-centaines-de-milliers-de-dollars-vivent-maintenant-sous-la-tente.html

 

La solidarité qui reste, celle-là ne fait jamais défaut ! 

 

30836_1298145541768_1474279549_30687717_7598543_n

 

Ce groupe est l’idée de quatre travailleurs sociaux

en formation de l’AFERTES !
La réalisation d’un projet fait partie de notre formation!
On appel cela: «projet tutoré»! Nous avons donc décidé

de consacrer notre projet
aux sans abris et leurs chiens!

Pour ne pas rompre le lien du sans abris avec

son compagnons de route le plus fidèle,

il nous semble nécessaire de trouver un
compromis entre les Centres d’Hébergements

et de Réinsertion Sociale qui reçoivent
les hommes et femmes de la rue

et les Sociétés Protectrices des Animaux

et autres refuges animaliers!

http://www.facebook.com/group.php?gid=125419277486497 

Groupe d’aide aux sans-abri et leurs chiens

 

 

2012 vu par le pote Laplote,

Marine, Nicolas, et Dominique

 

 
Marine1.jpg
 
Marine2.jpg
Marine3.jpg

 

 

  http://laplote.blogs.courrierinternational.com/

Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 03:25

biocarburants2b.jpg

 

faminecarburant4.jpg

http://qualita1.unblog.fr/2008/06/08/biocarburant

 

 

8 mars 2011 (Nouvelle Solidarité) – Imposée par une directive européenne, l’introduction du biocarburant E-10  [*] en Allemagne a déclenché la colère des automobilistes. Depuis deux semaines, les stations services d’outre-Rhin accumulent les stocks d’E-10 (vendu mélangé au Sans plomb 95) pendant que les cuves de Sans plomb 98, pourtant 10 centimes d’euro plus cher, se retrouvent à sec. Les associations d’automobilistes dénoncent un carburant plus corrosif et moins lubrifiant qui endommage réservoirs et moteurs, et les associations écologistes l’accusent à juste titre d’alimenter la hausse du prix mondial des céréales pendant que 1,2 milliards de gens sont sous-alimentés.

Se dessine en Allemagne le potentiel d’une révolte contre l’idéologie environnementaliste qui depuis 30 ans impose la rigueur économique et la petitesse sociale. On le voit à travers deux articles publiés hier dans la presse nationale.

Sous le titre « L’absurdité au nom de l’environnement », le Bildzeitung, premier quotidien allemand, écrit : « Il est vraiment grand temps que le bon sens finisse par l’emporter sur les absurdités décrétées au nom de l’environnement. La liste des indécences est déjà bien trop longue (…) Sans la moindre contestation, on nous a fait enlever nos ampoules électriques classiques pour les remplacer par des ampoules fluocompactes bien plus chères et beaucoup plus toxiques. Plus bête encore : l’on paye annuellement des milliards d’euros en taxes écologiques, qui ne servent pas à sauver l’environnement mais à combler les déficits budgétaires. On lave nos pots de yaourt et on les emballent dans des sacs jaunes, tout ça pour aller polluer en Asie. Et des millions de conducteurs se font voler avec l’achat de la vignette anti-particules qui ne sert qu’à maintenir quelques gros pollueurs en dehors des centre-villes. En voyant tout ça, c’est presque un miracle que les Allemands continuent à lutter pour l’environnement. »

Dans le grand hebdomadaire économique Wirtschaftswoche, le président de l’Association nationale des Chambres de l’industrie et de commerce (DIHK), Heinrich Driftmann, laisse éclater sa colère. Sous le grand titre « Le biocarburant E-10 rend la nourriture plus chère », il déclare : « On ne produit quasiment plus d’orge dans le pays. On est obligé d’acheter nos céréales très cher à l’étranger. C’est la conséquence du boom des bioénergies qui remplacent l’agriculture classique. A cause de cela, les prix des produits alimentaires augmentent aussi. »

Wirtschaftswoche dit que sur ces six derniers mois, les prix du maïs, du blé et du sucre ont augmenté de 75% , « sous l’impulsion de la production de biocarburant aux États-Unis, où déjà 33% des récoltes de maïs y sont consacrés. »

 

Notes:

[*] En France il est distribué dans près d’un quart des stations depuis plus d’un an.

 

http://www.solidariteetprogres.org/article7504.html

 

 

biocarburant-chapatte.png

http://www.ikiru.ch/tonio/palme-africaine-en-colombie-une-source-de-conflit

 

 

 

.

 

A grand renfort de publicité, d'articles de “scientifiques”, de manipulations journalistiques, on nous présente le biocarburant comme la panacée au manque de pétrole qui arrive à grand pas.

D'ici 40 ou 60 ans, ce fameux or noir aura disparu de la surface de la Terre.

Déjà, beaucoup s'engouffrent dans la brêche de ces informations pour essayer

d'en retirer le maximum d'argent ou la “survie” de leurs fameuses voitures.


biocarburantx.jpg

Beaucoup d'autres, heureusement, se sont mis à réfléchir et ont analysé les tenants et les aboutissants de cette nouvelle manne, au regard du futur de notre planète, déjà si mal en point.

energiesales.jpg

energiespropres.jpg

 

En vrai, que faut-il savoir ?

Très simple.

Il reste sur la Terre 40 ou 60 ans de pétrole, 70 à 90 ans de gaz naturel et 200 ans de charbon.

Il faut donc nécessairement trouver des solutions, une solution, LA SOLUTION.

Qu'est-ce que le biocarburant ?

C'est un carburant fabriqué avec des produits agricoles (céréales, palmiers à huile…).

Le biocarburant est-il vraiment bio ?

Non, car pour l'obtenir il faut utiliser beaucoup de pesticide sur les cultures.


faminecarburant4.jpg

 

Le biocarburant est-il nocif ?

OUI

Oui, car sa culture entre en concurrence directe avec les cultures alimentaires.

Vu l'explosion démographique sur Terre et l'accès à la “modernité” et à la “consommation” de pays dits en voie de développement,

la capacité des terres à nourrir la population a largement régressé.

Déjà, les cultures alimentaires arrivent à peine à nourrir les 6.5 milliards d'humains de ce monde.

En 2050, les scientifiques en prévoit 9 milliards.

Quel sera le résultat si la plus grande partie des terres cultivables est utilisée pour la culture de ces carburants au détriment de la culture alimentaire ?

Je vois ça très simplement :

On arrivera à une pénurie alimentaire…

ce qui produira une flambée des prix des produits de base (puisque la demande sera supérieure à l'offre)…

ce qui entraînera une paupérisation massive des populations (y compris dans nos pays dits civilisés et riches)…

ce qui générera des révoltes massives contre la faim…

ce qui entraînera forcément des conflits, mineurs d'abord, à l'intérieur de chaque pays touché, puis majeurs partout sur le globe.

Déjà, le prix des produits de base, céréales, pain, farine, pâtes, riz, légumes, lait…,a  atteint des sommets jamais vus en 10 ans !!!!!

Déjà, nos pays, dits riches, entendent la colère des familles qui grondent de plus en plus sérieusement !!!!!

Réserver plus de terres à la culture de ces biocarburants (non vitaux) au détriment de la culture alimentaire (vitale) est une abérration lourde de conséquence.

 

faminecarburant2.jpg

 

-1 réservoir de 95 L d'éthanol nécessite + ou - 200 kilos de maïs,

ce qui serait assez pour nourrir une être humain pendant 1 an-


faminecarburant4.jpg

 

Les biocarburants sont aussi néfastes car, pour le produire, il faut forcément défricher et massacrer les forêts premières, véritables poumons de la terre.

Déjà la Malaisie a perdu 87% de ses forêts, l'Indonésie 72%…

La Colombie a décidé de se lancer dans le développement massif de plantations de palmiers à huile… et n'hésite plus à déforester à tout va…


arbres10.jpg

 

Plus d'arbres = plus d'oxygène

plus d'oxygéne = plus de vie

Plus de vie = plus d'humain

=

0 vie sur la Terre

Il me semble que ça vaut le coup de réfléchir avant qu'il ne soit trop tard !!!


faminecarburant4.jpg

Les biocarburants sont néfastes car leurs cultures demandent beaucoup d'eau.

On nous bassine déjà que la Terre est en pénurie d'eau douce et on nous exhorte, à tout va, à plus d'économie dans sa consommation…

Or, il faut savoir que pour produire 1 litre de bioéthanol, il faut utiliser 4000 litres d'eau.

Ca vaut le coup, là aussi, de définir nos priorités.

Qui veut se passer de boisson ou de douche pour juste pouvoir utiliser une voiture ?

Pas moi.

 

faminecarburant4.jpg

 

Les biocarburants détruisent la faune et la flore.

Beaucoup d'espèces sont menacés suite au défrichage des terres et à la déforestation.

Des espèces animales, des plantes médicinales, des arbres mais aussi les derniers peuples humains qui vivent dans ces forêts millénaires et ancestrales.


faminecarburant4.jpg

 

Les biocarburants sont nocifs car ils produisent à peu près autant de gaz à effets de serre que le carburant diésel conventionnel.

|

Donc…. au vu de ces quelques “ça” les biocarburants, solution d'avenir ?

Oui ,pour les grands exploiteurs, nababs et financiers de tous poils.

Non, pour le reste de la population humaine, animale et végétale.

 


planete2.jpg

Où faut-il donc se tourner pour voir poindre la solution à ce problème énergétique qui arrive,

qui est là ?

Très simple :

il faut moins consommer

Il faut mieux consommer

Il faut réapprendre à redéfinir les priorités vitales

Il faut se tourner vers les énergies produites par l'eau de mer, le vent, le soleil.

|

Certains pensent que la méthanisation, donc la fermentation des déchets végétaux,  peut être une solution.

je n'ai pas encore réfléchi à cela mais je vais me “culturer” sur le sujet.

Vous devriez le faire aussi.

A bon entendeur salut

Et que votre journée soit bonne.


terremains.jpgbebenenuphargeantenfleurcarre.jpg

 

http://qualita1.unblog.fr/2008/06/08/biocarburant

Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 03:15

Insurrection et intervention militaire:
Tentative de coup d'État des États-Unis et de l'OTAN en Libye?

 

par Michel Chossudovsky

 

Le 10 mars 2011

 

 

 

 

 

Première de deux parties

Partie II. L’"Opération Libye" et la bataille du pétrole

 

Les États-Unis et l'OTAN appuient une insurrection armée dans l'est de la Libye dans le but de justifier une "intervention humanitaire".

 

Il ne s'agit pas d'un mouvement de protestation non violent comme ceux de l'Égypte et de la Tunisie. Les conditions en Libye sont fondamentalement différentes. L'insurrection armée dans l'est de la Libye est directement soutenue par des puissances étrangères. Les insurgés à Benghazi ont immédiatement hissé la bannière rouge, noire et verte avec le croissant et l'étoile: le drapeau de la monarchie du roi Idris, symbolisant le règne des anciennes puissances coloniales. (Voir Manlio Dinucci,  La Libye dans le grand jeu du nouveau partage de l’Afrique, le 25 février 2011)

Les conseillers militaires et les Forces spéciales des États-Unis et de l'OTAN sont déjà sur le terrain. L'opération a été planifiée pour coïncider avec les manifestations dans les pays arabes voisins. On a fait croire à l'opinion publique que le mouvement de protestation s'est étendu spontanément de la Tunisie à l'Égypte et ensuite à la Libye.




L'administration Obama en consultation avec ses alliés assiste une rébellion armée, à savoir, une tentative de coup d'État:

 

« L'administration Obama reste prête à offrir "tout type d'assistance" au Libyens cherchant à déloger Mouammar Kadhafi, a affirmé la secrétaire d'État Hillary Clinton [le 27 février]. "Nous avons contacté de nombreux Libyens de différents horizons qui tentent de s'organiser à l'est et à l'ouest, à mesure que la révolution avance également dans cette direction. Je crois qu'il est trop tôt pour dire comment cela va se dérouler, mais les États-Unis seront prêts et préparés à offrir tout type d'assistance souhaitée." Dans la partie est du pays, là où la rébellion a débuté au milieu du mois, les efforts visant à former un gouvernement provisoire sont en branle. » 

 

Clinton a affirmé que les États-Unis menacent de prendre d'autres mesures contre le gouvernement de Kadhafi, mais n'a pas mentionné leur nature ou quand elles seraient annoncées.

 

Les États-Unis devraient « reconnaître le gouvernement provisoire que l'on est en train de mettre sur pied [...] » [McCain]

 

Lieberman s'est exprimé en des termes similaires, préconisant « un appui tangible, [une] zone d'exclusion aérienne, la reconnaissance d'un gouvernement révolutionnaire, le gouvernement des citoyens, ainsi qu'un appui sous forme d'aide humanitaire et d'armes » (Clinton: US ready to aid to Libyan opposition - Associated, Press, 27 février 2011, c'est l'auteur qui souligne)

 


L'invasion planifiée

 

Une intervention militaire est maintenant envisagée par les forces des États-Unis et de l'OTAN en vertu d'un « mandat humanitaire ».

 

« " Les Etats-Unis sont en train de repositionner leurs forces navales et aériennes dans la région" pour préparer " leur gamme complète d’options" à l’égard de la Libye : c’est ce qu’annonce hier (mardi 1er mars) le porte-parole du Pentagone, colonel de marines Dave Lapan. Il a ainsi dit que « c’est le président Obama qui a demandé aux militaires de préparer ces options », car la situation en Libye empire.». ( Manlio Dinucci, Opération Libye en préparation, Le Pentagone « repositionne » les forces navales et terrestres, Mondialisation.ca, le 2 mars 2011, c'est l'auteur qui souligne)

 

Le véritable objectif de l'« Opération Libye » n'est pas d'instaurer la démocratie mais de prendre possession des réserves de pétrole du pays, de déstabiliser la Compagnie pétrolière nationale de Libye (CPN ou NOC en anglais) et de privatiser tôt ou tard l'industrie pétrolière du pays, c'est-à-dire transférer le contrôle et la propriété de la richesse pétrolière libyenne dans des mains étrangères. La CPN est au 25e rang des 100 compagnies pétrolières les plus importantes. (The Energy Intelligence ranks NOC 25 among the world’s Top 100 companies. - Libyaonline.com)

 

La Libye est l'une des plus importantes économies pétrolières au monde, avec approximativement 3,5 % des réserves mondiales de pétrole, plus du double de celles des États-Unis. (Pour plus de détails voir la 2e partie de cet article « Opération Libye » et la bataille du pétrole.)

L'invasion planifiée de la Libye, laquelle est déjà en cours, fait partie de la plus vaste « bataille du pétrole ». Près de 80 % des réserves pétrolières de la Libye se situent dans le bassin du golfe de Syrte dans l'est du pays. (Voir la carte ci-dessous)

 

Les hypothèses stratégiques derrière l'« Opération Libye » évoquent les engagements militaires des États-Unis et de l'OTAN en Yougoslavie et en Irak.

 

En Yougoslavie, les forces des États-Unis et de l'OTAN ont déclenché une guerre civile. Le but était de créer des divisions ethniques et politiques, lesquelles ont finalement mené à l'éclatement d'un pays entier. Cet objectif a été atteint par la formation et le financement clandestin d'organisations paramilitaires armées, d'abord en Bosnie (Armée bosniaque, 1991-95) puis au Kosovo (Armée de Libération du Kosovo (ALK), 1998-1999). La désinformation médiatique (incluant des mensonges purs et simples et des fabrications) a été utilisée à la fois au Kosovo et en Bosnie pour appuyer les affirmations des États-Unis et de l'Union européenne voulant que le gouvernement de Belgrade ait commis des atrocités, justifiant ainsi une intervention militaire pour des raisons humanitaires.

 

Ironiquement, l'« Opération Yougoslavie » est maintenant sur les lèvres des responsables de la politique étrangère des États-Unis : le sénateur Lieberman a « comparé la situation en Libye aux événements dans les Balkans dans les années 1990 lorsqu’il a dit : les États-Unis "sont intervenus pour arrêter un génocide à l’endroit des bosniaques. Et ce que nous avons fait en premier lieu a été de leur fournir des armes pour qu’ils se défendent. Je crois que c’est ce que nous devrions faire en Libye". » (Clinton: US ready to aid to Libyan opposition - Associated, Press, 27 février 2011, c’est l’auteur qui souligne)

 

Le scénario stratégique consisterait à faire des pressions en faveur de la formation et de la reconnaissance d’un gouvernement intérimaire dans la province sécessionniste dans le but de faire éclater le pays tôt ou tard.

 

Cette option est déjà en cours. L’invasion de la Libye a déjà débuté.

 

« Des centaines de conseillers militaires étasuniens, britanniques et français sont arrivés en Cyrénaïque, la province séparatiste de l’est de la Libye [...] Les conseillers, incluant des agents du renseignement, sont débarqués des navires de guerre et des bateaux lance-missiles dans les villes côtières de Benghazi et Tobrouk. » (DEBKAfile, US military advisers in Cyrenaica, 25 février 2011)

 

Les États-Unis et les Forces spéciales alliées sont sur le terrain dans l’est de la Libye et fournissent un appui clandestin aux rebelles. Cela a été admis lorsque des commandos des Forces spéciales SAS britanniques ont été arrêtés dans la région de Benghazi. Ils agissaient à titre de conseillers militaires pour les forces de l’opposition :

 

« Le Sunday Times révèle aujourd’hui qu’alors qu’ils étaient en mission secrète pour mettre des diplomates britanniques en contact avec des opposants majeurs du colonel Mouammar Kadhafi en Libye, huit commandos des Forces spéciales britanniques ont été humiliés après avoir été détenus par des forces rebelles dans l’est de la Libye.

 

Les hommes, armés, mais en tenue civile, ont affirmé qu’ils étaient là pour vérifier les besoins de l’opposition et offrir de l’aide. » (Top UK commandos captured by rebel forces in Libya: Report, Indian Express, 6 mars 2011, c’est l’auteur qui souligne)

 

Les forces SAS ont été arrêtées alors qu’elles escortaient une « mission diplomatique » britannique entrée au pays illégalement (sans aucun doute à bord d’un navire de guerre britannique) pour discuter avec les chefs de la rébellion. Le Foreign Office britannique a admis qu’« une petite équipe diplomatique britannique [avait été] envoyée dans l’est de la Libye pour prendre contact avec l’opposition soutenue par des rebelles ». (U.K. diplomatic team leaves Libya - World - CBC News, 6 mars 2011).

 

Ironiquement, les reportages confirment non seulement une intervention militaire occidentale (comprenant des centaines de forces spéciales), ils reconnaissent également que la rébellion était fermement opposée à la présence illégale de troupes étrangères en sol libyen :

 

« L’intervention des SAS a irrité les opposants libyens qui ont ordonné que les soldats soient enfermés sur une base militaire. Les opposants de Kadhafi craignent qu’il utilise toute preuve d’interférence militaire occidentale pour former un appui patriotique en faveur de son régime. » (Reuters, 6 mars 2011)

 

Le « diplomate » britannique capturé avec sept soldats des Forces spéciales était un membre du service de renseignement britannique, un agent du MI6, en « mission secrète ». (The Sun, 7 mars 2011) 

 

Des armes sont fournies aux forces de l’opposition et cela est confirmé par des déclarations des États-Unis et de l’OTAN. Malgré l’absence de preuves établies à ce jour, des signes indiquent que des armes ont été livrées aux insurgés avant l’attaque contre la rébellion. Selon toute probabilité, des conseillers militaires et du renseignement des États-Unis et de l’OTAN étaient également sur le terrain avant l’insurrection. C’est le modèle appliqué autrefois au Kosovo : des forces spéciales ont entraîné et soutenu l’Armée de libération du Kosovo (ALK) dans les mois précédant la campagne de bombardement et l’invasion de la Yougoslavie en 1999.

 

Toutefois, alors que les événements se déroulent, les forces du gouvernement libyen ont repris le contrôle des lieux détenus par les rebelles :

 

« L’importante offensive lancée par les forces pro-Kadhafi [le 4 mars] pour arracher des mains des rebelles le contrôle des villes et des centres pétroliers les plus importants de la Libye leur a permis de reprendre la ville clé de Zawiya [le 5 mars] et la plupart des villes pétrolières autour du golfe de Syrte. À Londres et Washington, des pourparlers d’intervention militaire aux côtés de l’opposition libyenne ont été mis en sourdine lorsque l’on a réalisé que le renseignement sur le terrain, des deux côtés du conflit, était trop sommaire pour servir de base à la prise de décision.» (Debkafile,Qaddafi pushes rebels back. Obama names Libya intel panel, 5 mars 2011, c’est l’auteur qui souligne)

 

Le mouvement d’opposition est fortement divisé sur la question d’une intervention étrangère.

 

Il y a division entre le mouvement populaire et les « chefs » de l’insurrection armée appuyée par les États-Unis et favorisant une intervention militaire étrangère « pour des raisons humanitaires ».

 

La majorité des Libyens, à la fois les opposants et les partisans du régime, sont fermement opposés à toute forme d’intervention extérieure.

 

 

Désinformation médiatique

 

Les objectifs stratégiques plus vastes sous-jacents à l’invasion proposée de la Lybie ne sont pas mentionnés par les médias. À la suite d’une campagne médiatique trompeuse, où les nouvelles ont littéralement été fabriquées sans que l’on rapporte ce qui se passait sur le terrain, un large secteur de l’opinion publique internationale a accordé son appui inflexible à une intervention pour des raisons humanitaires.

 

L’invasion est sur la planche à dessin du Pentagone. On prévoit la mettre en oeuvre sans tenir compte des demandes de la population libyenne, y compris les opposants du régime qui ont exprimé leur aversion pour une intervention militaire étrangère dérogeant à la souveraineté de la nation.

 

Déploiement de forces navales et aériennes

 

Si l’intervention militaire était mise à exécution, elle entraînerait une guerre totale, une blitzkrieg, impliquant le bombardement de cibles militaires et civiles.

 

À cet égard, le commandant du Commandement central étasunien (USCENTCOM), le général James Mattis, a suggéré que l’implantation d’une « zone d'exclusion aérienne » impliquerait de facto une campagne de bombardement extrême ciblant entre autres le système de défense antiaérienne libyen :

 

« Il s’agirait d’une opération militaire. Il ne suffirait pas de dire aux gens de ne pas piloter d’avion. Il faudrait éliminer la capacité de défense antiaérienne afin d’établir une zone d'exclusion aérienne, donc il ne faut se faire d’illusions. » (U.S. general warns no-fly zone could lead to all-out war in Libya, Mail Online, 5 mars 2011, c’est l’auteur qui souligne).

 

Une puissance navale massive des États-Unis et des alliés a été déployée le long de la ligne de côte libyenne.

Le Pentagone envoie ses navires de guerre vers la Méditerranée. Le porte-avions USS Enterprise avait pour sa part transité par le canal de Suez dans les jours qui ont suivi l’insurrection. (http://www.enterprise.navy.mil )

 

Les navires d’assaut amphibies des États-Unis, l’USS Ponce et l’USS Kearsarge, ont également été déployés en Méditerranée.

 

 

height

 

L’USS Enterprise en transit sur le canal de Suez en Égypte, 15 février 2011, photo publiée par la Marine étasunienne.

 


 


Quatre cents Marines étasuniens ont été envoyés sur l’île de Crète en Grèce « avant d’être déployés sur des navires de guerre partant pour la Libye. ( "Operation Libya": US Marines on Crete for Libyan deployment, Times of Malta, 3 mars 2011).

 

Pendant ce temps, l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, le Canada et l’Italie sont en train de déployer des navires de guerre le long de la côte libyenne.

 

L’Allemagne a déployé trois navires de combat en prétextant aider à l’évacuation de réfugiés à la frontière entre la Libye et la Tunisie. « La France a décidé d’envoyer le Mistral, son porte-hélicoptères, lequel, selon le ministère de la Défense, contribuera à évacuer des milliers d’Égyptiens. »(Towards the Coasts of Libya: US, French and British Warships Enter the Mediterranean, Agenzia Giornalistica Italia, 3 mars 2011) Le Canada a envoyé la frégate de la Marine NCSM Charlottetown. 

 

Entre-temps, la 17e Force aérienne étasunienne dénommée US Air Force Africa, située sur la base aérienne de Ramstein en Allemagne, aide à l’évacuation de réfugiés. Les forces aériennes des États-Unis et de l’OTAN en Grande-Bretagne, en Italie, en France et au Moyen-Orient sont en attente.

Photo: DPA

 
Article original en anglais : Insurrection and Military Intervention: The US-NATO Attempted Coup d'Etat in Libya?, publié le 7 mars2011.

Traduit par Julie Lévesque pour Mondialisation.ca





Michel Chossudovsky
est directeur du Centre de recherche sur la mondialisation et professeur émérite de sciences économiques à l'Université d'Ottawa. Il est l'auteur de Guerre et mondialisation, La vérité derrière le 11 septembre et de la Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial (best-seller international publié en 12 langues).

 

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=23631    

Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 02:45
 

Kokopelli l'Insoumis

Insoumission aux lois liberticides

Cela fait près de 20 années que nous nous sommes insoumis aux lois scélérates qui ont permis que 5 multinationales contrôlent 75 % des semences potagères sur toute la planète. Dans ce même esprit, l'Association Kokopelli s'insoumet à toutes les lois liberticides telles que la Loi Lopssi 2, une sorte de Patriot Act à la française, et telles que le nouveau décret en date du 1er mars 2011 portant sur l'obligation de conserver les données informatiques "pour lutter contre le terrorisme".

L'Association Kokopelli a donc procédé, en toute insoumission, à la destruction des quelques 16 000 dernières commandes en mémoire sur sa boutique en ligne, et de toutes les informations afférentes. Un geste très symbolique il est vrai, mais ô combien libérateur. Ce cirque va-t-il encore durer longtemps?

On se plait à rêver - tout comme on désintègre des données virtuelles en les projettant dans le non-espace du vide cybernétique - d'une stratégie efficace permettant de projeter tous les psychopathes criminels dans le vide éthique de leur démence et de leur inhumanité. Un sujet fascinant de recherches pour tous les éco-guerriers au service de la Terre Mère, de l'humanité et de toute la biosphère.

Agroécologie et Droit à l'Alimentation

Ce n'est pas une plaisanterie: il existe une commission "droit à l'alimentation" chez les Nations Unies, le machin mondial qui n'a jamais empêché que les populations civiles se fassent massacrer par les gentils impérialistes libérateurs.

Et le rapporteur de cette commission, Mr Olivier de Schutter, vient de rendre public, le 8 mars 2011, son rapport stipulant que l'agroécologie, dans certaines régions, pourrait permettre de doubler la production alimentaire. On se rappellera qu'en 2007, la FAO avait oublié qu'il n'est pas élégant de mordre la main de ses Maîtres en publiant un rapport louant les mérites de l'Agriculture Biologique pour nourrir la planète.

De deux choses l'une, soit Mr de Schutter est un dangereux nihiliste cherchant à saper les fondations de notre civilisation démocratique et républicaine, soit il est en possession de tous ses esprits et son rapport ne fait que confirmer ce que les promoteurs de l'agroécologie savent fort bien depuis près d'un siècle.

Dans ce second cas, ne conviendrait-il pas, au plus vite, de convier devant les Tribunaux de la République tous les psychopathes criminels des multinationales de la pétrochimie alimentaire, et leurs valets d'Etat, afin de les neutraliser et de les empêcher de nuire encore plus. La chasse aux prédateurs est ouverte.

Miviludes et ses Prédateurs Autorisés

Notre dernière missive, eu égard aux psychopathes de Miviludes, a suscité chez quelques personnes somnolentes des larmes de gratitude pour le service d'utilité publique rendu par cette secte inter-ministérielle (certaines âmes sensibles ont même estimé que Kokopelli se décrédibilisait à publier ce type d'informations).

Pour mémoire, ce groupuscule a pour mission de débusquer tous les citoyens et toutes les citoyennes qui oseraient penser en dehors des systèmes de croyances estampillés "conventionnels" par les Autorités. Le dernier acte de bravoure de Miviludes fut d'envoyer les représentants des dites Autorités (70 policiers, la France a les moyens), au mois de février passé, dans un centre de formation biodynamiste à Nyons dans la Drome.

N'est-ce pas une surprenante coïncidence que Miviludes s'attaque à la nutrition alternative au moment même ou le Nécro-Codex Alimentarius est en train de nous pourrir la Vie, inexorablement? Blanche Magarinos-Rey, l'avocate de Kokopelli, a pris la peine d'analyser ce torchon putride qu'est le rapport 2009 de Miviludes: elle conseille ainsi à toute personne intéressée par la nutrition (et même le "shamanisme") à se reporter aux pages 29 et suivantes et aux pages 95 et suivantes afin de glaner quelques lumières sur les finalités véritables, et non-affirmées, de ce groupuscule d'hystériques.

N'est-il pas plus que temps de lancer une investigation citoyenne concernant qui se cache derrière George Fenech (l'homme aux multiples casseroles) et derrière tous les cerveaux de Miviludes. Une investigation qui pourrait également analyser toutes les relations amicales qu'entretiennent les divers responsables de ce groupuscule avec l'industrie pharmaceutique. Une investigation qui analyserait les liens très étroits entre Gorges Fenech (le promoteur d'une loi condamnant les non-vaccinalistes à 6 mois de prison ferme) et la ministre Roselyne Bachelot, l'héroïne de la grippe charcutière et la toute nouvelle promotrice de la psychiatrisation "à tout crin" de tous les dissidents.

Et tant que nous y sommes, une investigation sur les liens entre les responsables de Miviludes et le Momagri ne serait pas superflue. Que se vayan todos!

Semer l'Avenir, Récolter la Diversité

Nous avons posté sur le blog de Kokopelli une invitation à participer aux journées d'action et de résistance contre les nouvelles lois Européennes sur les semences qui vont permettre à l'industrie de s'emparer des bases de notre alimentation. Tous à Bruxelles, les 17/18 avril 2011.

 

Qui a tué l'Ecologie?

L'ouvrage de Fabrice Nicolino est disponible sur la boutique en ligne de Kokopelli.

 

 

 

09/03/11

Rapport de l'ONU,

c'est l'agriculture écologique

qui nourrira la planète.

 


« Pour nourrir le monde, l’agro-écologie surpasse l’agriculture industrielle à grande échelle », « Une agriculture qui dépend du pétrole va dans le mur », voici les 2 phrases clés du rapport.


Alors que des centaines de milliers d'hectares de terres africaines sont l'objet d'un hold up pour installer des cultures industrielles, un rapport de l'ONU (de Olivier de Schutter) montre et démontre que c'est l'agriculture écologique qui nourrira la planète.


Démonstration : les pratiques écologiques bonifient les terres et la production augmente, les cultures industrielles les appauvrissent ce qui oblige l'utilisation d'engrais chimiques (les phosphates sont déjà en voie d'épuisement).


L'emploi permanent d'engins agricoles nuit fortement à la structure des sols, et l'augmentation permanente des carburants rendent ces pratiques non rentables. Lire (radinrue). Lire2 (romandie).


Pour l’expert, le problème de la faim dans le monde et du changement climatique ne se résoudront pas avec l’établissement de grandes fermes industrielles mais avec la mise en œuvre de projets écologiques adaptés aux petits producteurs.


Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 02:17


http://img22.imageshack.us/img22/9434/chemdeesu.jpg

 

CASE ORANGE – Traduction intégrale du rapport de Belfort Group en français sur les chemtrails et contrails

Publié : le 10/03/2011 par voltigeur 

 

Quantcast


De plus en plus de citoyens se posent des questions sur la géo-ingénierie, tout le monde a entendu parler des « Chemtrails » (rails chimiques), que les avions laissent derrière eux. Un dossier complet traduit en français est disponible, pour ceux qui s’y intéressent. Est ce que les gouvernements manipulent le climat, en saupoudrant l’atmosphère de produits chimiques qui, par la loi de la gravité de Newton, nous retombent dessus? Ce rapport ultra complet vous dira tout sur ce sujet complètement occulté par les merdias nationaux. Est ce que des maladies respiratoires et bien d’autres, en constantes augmentation, peuvent être imputées à ces déversements?? Faites vous votre propre opinion, lisez ! réagissez!


Rapport Case Orange traduction intégrale en français
Case Orange, la première étude scientifique menée de manière indépendante par des experts de l’aéronautique qui fait le point sur les épandages aériens.

En février 2011,
voici la traduction intégrale en français de CASE ORANGE !
Source: http://acseipica.blogspot.com/2011/02/rapport-case-orange-traduction.html
Merci à Monique Degueldre.

télécharger ICI

Nous avons choisi, ici, de présenter uniquement la traduction du rapport ainsi que l’annexe 1.

- Le consulter en plein écran sur le site source de l’article:

http://supahumandignity.blogspot.com/2011/02/case-orange-traduction-integrale-du.html

CASE ORANGE – traduction intégrale du rapport de Belfort Group en français (pp1-99) http://d1.scribdassets.com/ScribdViewer.swf?document_id=49282692&access_key=key-26kzi66lx3en72qwbd8q&page=1&viewMode=book

 

 

vous pourrez également lire un dossier complet sur craschdebug.fr

 

 

http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/03/10/case-orange-traduction-integrale-du-rapport-de-belfort-group-en-francais/

 

 

Selon une théorie, un chemtrail [kemtrel] est une trainée blanche dans le ciel ressemblant à une trainée de condensation. Contrairement à cette dernière, elle serait constituée de produits chimiques, encore appelés aérosols, et non de vapeur d'eau laissée par les réacteurs des avions. Le nom lui-même est un néologisme  construit par la contraction de l'anglais chemical trail, soit « trainée de produits chimiques », sur le modèle de et par opposition avec contrail - contraction de condensation trail. Cette théorie est communément reprise par les tenants de la théorie du complot.



http://img22.imageshack.us/img22/9434/chemdeesu.jpg

Problématique

Selon les tenants de cette théorie, le phénomène des chemtrails serait apparu en 1996 date à laquelle les observations de trainées d'avion « anormalement persistantes » auraient commencé à se généraliser. D'après eux, elles auraient des caractéristiques distinctes dont le fait qu'elles disparaitraient beaucoup plus lentement et ne se formeraient pas toujours à la « bonne » altitude pour être des trainées de condensation. Toujours d'après eux, les trainées d'avions seraient davantage persistantes depuis une quinzaine d'années, alors même que la persistance de simples trainées de condensation est un phénomène plutôt occasionnel. L'aspect du ciel aurait donc radicalement changé depuis leur présence. Si bien que selon les défenseurs de la théorie, certains scientifiques amalgameraient trainées chimiques et trainées de condensation. Néanmoins, cette théorie n'a jamais trouvé aucune crédibilité dans la communauté scientifique, car elle est dépourvue de preuves objectives. De plus, les organismes des gouvernements et les scientifiques ont à maintes reprises nié l'existence des chemtrails. Pourtant, les convaincus de l’existence, à grande échelle, des chemtrails s’opposent aux prêcheurs de la seule existence des contrails.

Divers objectifs présumés sont associés aux chemtrails, tous basés sur une hypothèse de départ qui est le fait que les chemtrails seraient constitués de produits chimiques inconnus déversés en haute altitude. Parmi ceux-ci, on trouve la modification du climat (à des fins militaires, économiques, ou pour lutter contre le réchauffement planétaire), le contrôle de la population, un moyen de communication ou de brouillage des communications pour l'armée, une arme biologique ou des intentions occultes. Les partisans de cette théorie affirment également que les chemtrails peuvent causer des problèmes respiratoires ainsi que d'autres problèmes de santé.

En 2001, aux États-Unis, le terme chemtrails se retrouvait dans un projet de loi nommé le  Space Preservation Act, mentionné en tant qu'arme exotique. Ce projet présenté à l'origine devant le Congrès par le politicien Dennis Kucinich fut rejeté, si bien que les références aux chemtrails furent supprimées dans les versions suivantes. Interviewé en janvier 2002 par Bob Fitrakis du journal Columbus Alive, Bob demanda à Kucinich, pourquoi voulait-il introduire le terme chemtrails dans un projet de loi alors que le gouvernement US a sans cesse nié leur existence, Kucinich lui répondit : « la vérité est qu'il y a un programme entier, au Département de la Défense, nommé Vision pour 2020, qui développe ces armes ». Lors d´une audience publique à Santa Cruz (Californie), en juin 2003, Kucinich confirmait de nouveau l'existence et l´emploi effectif de l'arme climatique : « Chemtrails are real ! » affirmait-il.

http://img227.imageshack.us/img227/8181/denniskucinich.jpg





Arguments des partisans

Rôle des chemtrails


Au sein des partisans de la théorie des chemtrails, plusieurs hypothèses ont été émises concernant le rôle de ces trainées, si bien qu'aucun consensus n'existe parmi eux à ce sujet. Néanmoins, selon certains les épandages poursuivraient simultanément plusieurs de ces objectifs.

Un des objectifs principaux concernerait le contrôle du climat à des fins militaires, généralement avec des effets néfastes pour la population et l'écosystème, notamment par l'utilisation conjointe du système HAARP. Des expériences préliminaires auraient été menées en ce sens dans certains états aux USA dans les années 1990, et lors de la Guerre du Golfe. Le contrôle du climat serait, à cet effet, un des objectifs de recherche militaire de l'US Air Force depuis de nombreuses années, cf. le rapport : « Le climat comme un multiplicateur de force: posséder le temps en 2025 »:





Parmi les objectifs, on retrouverait ainsi:

    * Des objectifs économiques : le contrôle du climat permettrait de contrôler en partie l'économie d'une nation, au niveau social ou agricole, par exemple, en sabotant de façon silencieuse les récoltes d'un pays par l'augmentation des précipitations, des orages, des tornades, ou de canicules. (cf. HAARP).
    * Le contrôle du climat en temps de guerre, conjointement avec HAARP : brouillage des communications, génération de perturbations atmosphériques.
    * Le contrôle de la population : au sens manipulation mentale et/ou contrôle démographique. Dans ce dernier cas, l'épandage de chemtrails pourraient être un moyen global plutôt discret pour affaiblir les défenses immunitaires, et épandre virus et bactéries.



Concernant la modification du climat à l'échelle mondiale, les techniques utilisées seraient celles qu'a inventé une science de contrôle climatique dénommée la Géo-ingénierie, qui fit son apparition dès les années 1950 et qui, selon les partisans, serait appliquée à l'échelle mondiale depuis presque deux décennies. Cette dernière consiste à larguer des particules réfléchissantes dans l'atmosphère via des moyens aériens (ballons, avions ou fusées). Selon les partisans, les chemtrails seraient d'ailleurs en partie à l'origine de l'assombrissement global. En terme de modification climatique, les chemtrails poursuivraient ici deux objectifs contradictoires:



   

* La lutte contre le réchauffement climatique : pour certains partisans, les chemtrails seraient un moyen de créer une sorte de bouclier chimique qui filtrerait une partie des rayons du soleil et permettrait ainsi de diminuer l'indice UV. Néanmoins, d'après d'autres partisans, cette raison officieuse serait désinformation.
      Par exemple, l’interdiction de vol de trois jours qui a suivi les attentats du 11 septembre aux États-Unis qui s'est traduite par un écart de température moyenne par rapport aux prévisions météo. Ceci aurait confirmé que les chemtrails refroidissaient localement et provisoirement le climat.
    * La création d'un effet de serre artificiel : en revanche, pour d'autres partisans, les chemtrails contribueraient au contraire à favoriser le réchauffement climatique, car les nuages artificiels provoqués par les épandages de nuit, majoritaires, bloqueraient les radiations infra-rouge dans l'atmosphère.



http://img826.imageshack.us/img826/8676/chemtrailsorcontrailsfr.jpg


Commanditaires


Les épandages seraient réalisés par les avions militaires de l'OTAN, mais pourraient également être réalisés par des avions civils, au moyen d'un dispositif permettant le mélange des produits chimiques au kérosène, et ainsi le déversement en plein vol sans tuyères additionnelles sur l'appareil.

Ces calculs avancent que la solution serait économiquement et logistiquement viable, et passerait par l'utilisation de l'infrastructure et des équipements militaires de l'OTAN (dont américains et russes) disséminés sur l'ensemble de la planète. Les commanditaires bénéficieraient ainsi d'une efficacité éprouvée maintes fois, d'une logistique sans faille et entourée du secret défense. Cela ne nécessiterait pas des centaines de milliers d'employés.

Les brevets concernant des méthodes d'épandages d'aérosols contenant des métaux lourds, et matières organiques (virus, bactéries) seraient légion. Ainsi une référence souvent citée parmi les partisans des chemtrails est le brevet Welsbach qui présente une méthode pour réduire l'effet de serre par le biais d'épandages à grande échelle de particules dans l'atmosphère.




Observations


Selon les partisans de la théorie des chemtrails, il est difficile de déchiffrer une règle stricte et routinière des épandages. Néanmoins, selon eux, une observation quotidienne et répétée du ciel que tout un chacun peut faire par temps dégagé, permet de conclure justement que les trainées observées ne peuvent uniquement provenir d'un trafic aérien "normal" régulier utilisant des couloirs statiques. Ainsi, selon eux, il est possible de constater les faits suivants qui indiqueraient qu'il puisse s'agir d'épandage :



   

* Les chemtrails peuvent être répandus aussi bien de jour comme de nuit. Beaucoup d'entre eux se feraient d'ailleurs la nuit (bien visibles à la lumière de la lune) ou au petit matin. Ceci alors qu'il est argumenté que de simples trainées de condensation ne se forment que très rarement la nuit. Certains jours, les chemtrails seraient clairement répandus "en face le soleil" (i.e. par rapport à un point donné au sol), alors que dans la direction opposée, le ciel en serait dépourvu; ceci étant particulièrement flagrant quand le ciel est vide de nuage au départ.

http://img685.imageshack.us/img685/5818/nightchem1.jpg

    * Beaucoup de chemtrails seraient reconnaissables au fait qu'ils disparaitraient beaucoup plus lentement que les trainées de condensation d'avions, resteraient plusieurs heures en forme de trainées en s'étendant progressivement pendant un long moment, pour enfin former un voile artificiel; durant ce temps, il est possible d'observer des volutes aux formes « inhabituelles » et très diverses. Il en résulte un ciel brumeux et blanchâtre, voire éblouissant. Ceci alors que les conditions d'apparition de trainées de condensation ne seraient pas remplies la plupart du temps, contredisant ainsi la théorie selon laquelle les avions ne produisent des trainées de condensation que quand la température est très faible et le taux d'humidité très élevé. Dans certains cas, il serait également possible d'observer la formation d'une couche nuageuse en dessous ce voile.

    * Les chemtrails seraient épandus à haute et basse altitude. En particulier, certains avions dispersant les chemtrails ne suivraient pas toujours les couloirs aériens civils, voleraient assez bas avec une altitude inférieure à 4 000 m / 12 000 pieds, altitude très peu favorable à la formation de trainées de condensation, dont la probabilité d'apparition augmente à partir de 32 000 pieds (8 000 m). Les avions voleraient plus lentement, seraient plutôt silencieux, bien visibles à l'œil nu et auraient des directions « atypiques » par rapport à des avions de ligne normaux. Ces avions seraient banalisés, par exemple : blancs sans aucun marquage visible, rendant leur identification délicate. Les avions seraient la plupart du temps des ATR survolant l'espace militaire.

    * Il aurait été remarqué que les chemtrails sont souvent dispersés suivant des motifs de lignes parallèles, croix ou quadrillages; en un lieu donné, ces derniers ne seraient d'ailleurs pas toujours tournés dans le même sens, et ne pourraient ainsi être confondus avec des couloirs aériens. Notamment, il arriverait fréquemment que n avions venant de n directions différentes, se croisent à quelques secondes d'intervalle seulement.

http://img839.imageshack.us/img839/7827/sfccontrail12601.jpg

    * Il serait régulièrement possible d'observer le point de commencement et de fin de l'épandage, voire des avions commençant et arrêtant un épandage.

    * Le jour suivant un épandage, il serait possible d'observer ses retombées sous la forme de nuages grisâtres bas, s'effilochant, sans réelle consistance, restant dans certains cas, sous la forme de lignes parallèles, croix, etc. Ceci est particulièrement visible lors de journées sans vents.

    * Les chemtrails seraient dispersés aussi bien au-dessus des villes, quelle que soit leur taille, des campagnes, des montagnes, ou au large (visible sur photos satellite), et se feraient souvent région par région. Si bien que certains jours, il serait possible d'observer clairement sur les photos satellite, des régions entièrement couvertes de trainées, alors que d'autres frontalières restent immaculées. Selon Franz Weber, écologiste suisse : « Les avions paraissent souvent par groupes de 3 à 5, ou en vol parallèle très rapproché. On peut en observer parfois jusqu'à une dizaine. Il s'agit souvent aussi de passages à l´écart des couloirs aériens connus. »

    * Il serait possible de remarquer des avions laissant des trainées persistantes, et d'autres n'en laissant aucune, ceci alors que ces avions volent de front et à la même vitesse.

    * Certains chemtrails seraient reconnaissables à leur forme en "collier de perle". Selon Franz Weber, à propos de l'aspect des chemtrails : « Il arrive aussi que ces nuages se "recroquevillent" en boule jusqu'à ressembler à des colliers de perles. Malgré toute la créativité dont nos météorologistes font preuve dans leurs explications, il est clair que les traces de condensation n´ont jamais eu cette apparence-là. »

    * Les chembows : un phénomène qui serait de plus en plus fréquent est le chembow - pour chemical rainbow - pseudo arc-en-ciel qui a la singularité d'être à l'envers et qui témoignerait d'un processus d'irisation. Certains clament que cette observation, inhabituelle il y a quelques années, serait le résultat d'un épandage microparticulaire dans l'atmosphère.



http://img812.imageshack.us/img812/4097/96725713.jpg



Composition


Un américain nommé Clifford Carnicom, président d'une corporation à but non lucratif du même nom Institut Carnicom prétend avoir analysé des échantillons d'air prélevés au niveau du sol suite à des supposées opérations d'épandage. Les analyses des retombées auraient surtout révélé des métaux lourds, dont de l'aluminium  et du baryum, voire des minéraux comme du calcium, du magnésium, et d'autres éléments comme du titanium, des fibres de polymères microscopiques dans des zones supposées avoir été exposées au chemtrails. Carnicom n'a jamais mis à la disposition des institutions ces échantillons, et n'a pas dévoilé les méthodes par lesquelles il arrivait à ces conclusions.

Des recherches de Luigina Marchese, auteur d'un dossier sur les épandages chimiques publiée dans le no 3 de la revue italienne X Times, confirmeraient l'étude de Carnicom, indiquant un lien entre des épandages chimiques aériens non agricoles et des traces de baryum et d'aluminium dans des produits biologiques.

Un groupe de citoyens nommé Arizona Sky Watch a contrôlé l'air, l'eau et le sol en Arizona et a récemment rendu plusieurs rapports qui ont été vite repris par d'autres groupes dans le pays. De nombreux sites en Arizona et spécialement Phoenix ont été évalué pendant plusieurs années et les résultats auraient montré la présence de taux élevés de produits chimiques toxiques (notamment de l'aluminium) attribués pour beaucoup aux chemtrails.







Effets des chemtrails

Santé


Les adeptes de la théorie soutiennent que les chemtrails peuvent provoquer des problèmes respiratoires, voire seraient dans certains cas à l'origine de la maladie d'Alzeimer en raison de la présence d'aluminium. Le 18 novembre 1998, le porte-parole du parti d'opposition canadien Gordon Earle produisit une pétition au Parlement au nom des habitants de la ville d'Espanola au Canada. S'exprimant au nom du Nouveau Parti démocratique du Canada, Earle déclara : « Plus de 500 résidents de la région d'Espanola ont signé une pétition rapportant leurs préoccupations sur la participation possible du gouvernement dans ce qui semble être des avions dispersant des aérosols. Ils ont trouvé des traces élevées de particules d'aluminium et de quartz dans des échantillons d'eau de pluie. Ces préoccupations et les troubles respiratoires associés, ont conduit ces canadiens à agir et chercher des réponses claires. »

Certaines nouvelles maladies, notamment celle des morgellons présente dans certains États des USA, pourraient provenir de certains épandages. Dans le cas de la maladie des morgellons, les malades présentent des lésions cutanées d'aspect fibreux.

Un test de contamination aux chemtrails réalisable par tout un chacun, mettrait en évidence la présence de fibres de polymère microscopiques dans le corps.



http://img84.imageshack.us/img84/828/morgellonshand.jpg


Environnement


Les chemtrails agiraient comme un dessiccateur et assècheraient les sols.

Des observateurs ont également noté un blanchissement général du ciel, de nature à créer, au sol, des reflets très éblouissants, notamment à cause du type de particules dispersées dans l'atmosphère.





Lutte contre les chemtrails


Des associations de citoyens se sont montées un peu partout dans le monde. En France, l'association ACSEIPICA - Association Citoyenne pour le Suivi, l'Etude et l'Information sur les Programmes d'Intervention Climatique et Atmosphérique se donne les moyens d'informer le public au sujet des supposés épandages.

Dans la semaine du 12 octobre 2009, des australiens, sensibles à l’aspect de leur ciel, ont proposé le Sky awareness week pour inciter la population à lever les yeux « LOOK UP » et éveiller notre conscience sur ce qu’est devenu l’aspect quotidien du ciel mondial. D'après eux, les principales conséquences de ce changement d’aspect du ciel sont bien réels et listées dans une pétition.

Aux États-Unis, l'association CACTUS (Citizens Against Chemtrails U.S.) Modèle:LIEN MORT dédie son action à stopper les épandages.

Selon certains partisans, un des moyens de « lutter » directement contre les chemtrails, serait l'utilisation d'orgone, et notamment l'usage de  chembusters.

Malgré l'absence de preuves scientifiques supportant la théorie des chemtrails et les démentis répétés des gouvernements et organismes mondiaux, en Italie et en Europe, le phénomène a fait l'objet de questions de plusieurs parlementaires. Les différentes interrogations ont reçu comme réponse un démenti de la part des gouvernements interpellés :



    * (fr) Questions au Parlement européen du 10 Mai 2007 (MEP Erik Meijer)
    * (it) Question au gouvernement italien du 05 Juin 2008 (MP Sandro Brandolini)
    * (it) Question au gouvernement italien 4-01044 Septembre 17, 2008 (MP Antonio Di Pietro)


Dans les médias


Dans quelques pays, des médias ont consacrés des reportages à la théorie des chemtrails.

    * En Allemagne, en décembre 2007, lors d'un reportage d'un journal télévisé de la chaine RTL, des météorologues allemands dont Karsten Brandt, ont affirmé l'existence de ces aérosols et qu'ils étaient en lien avec des tests militaires de manipulation du climat. Selon Karsten Brandt, météorologue ayant observé la formation de nuages dans certaines zones : « Nous pouvons affirmer avec une certitude de 97% que nous avons entre nos mains des trainées chimiques (chemtrails) composées de poussières fines de polymères et de métaux [...] L'armée fédérale manipule les cartes météorologiques ». Johannes Remmel (de), le représentant du parti des Verts en Allemagne, déclare : « Le gouvernement doit fournir des explications à la population. Quand les radars détectent un avion suspect, les militaires allemands utilisent alors des images satellites contrefaites pour masquer leurs opérations ».

http://img228.imageshack.us/img228/4108/chemtrailskarstenbrandt.jpg

      En juillet 2004, Monika Griefahn, ancienne ministre de l'Environnement de Basse-Saxe (1990-1998) et actuellement députée SPD au Bundestag, écrivait, dans une lettre aux activistes anti-chemtrails : « Je partage votre inquiétude quant à l´emploi d'alliages d´aluminium ou de baryum, qui ont des potentialités toxiques. Toutefois, à ma connaissance, ils n'ont été utilisés jusqu'à présent qu'à une échelle très limitée. »

    * En France, le 6 mai 2009, l'association partisane ACSEIPICA faisait part de ses interrogations au sujet des chemtrails dans un article du Ouest-France. Le 20 avril 2009, sur le site du Nouvel Observateur, Corinne Lepage, ex-ministre de l'environnement, a accepté de répondre aux questions des internautes portant sur divers sujets. Un internaute a soumis la question suivante : « Que pensez-vous des trainées blanches persistantes et qui confluent, laissées par les avions : est-ce une procédure anti-réchauffement par confection d'un voile microparticulaire et sur laquelle on maintient le silence, et pour cause? », « joker ! » répondit Corinne Lepage.

    * En Italie, le 25 janvier 2006, Antonio Di Pietro, député européen depuis 1999 et ancien ministre des infrastructures de l'ex-gouvernement Romano Prodi II, était invité à un JT diffusé sur Canale Italia. À la question d'un téléspectateur demandant pourquoi des avions de l'OTAN survolent l'Italie en laissant des trainées chimiques composées de métaux lourds, Di Pietro répondit : « Sur la question des avions, il s'agit d'un problème encore plus complexe. Nos espaces aéronautiques [...] mais aussi nos sites Maritimes et Terrestres sont encore aujourd'hui occupés par des réalités militaires non italiennes ».

http://img838.imageshack.us/img838/8503/68991845.jpg

    * Au Canada, le 8 décembre 2000, Terry Stewart, directeur de la planification et de l'Environnement à l'aéroport international de Victoria, a répondu à la plainte d'un appelant à propos de formes étranges de cercles et quadrillages se tissant au-dessus de la capitale de la Colombie-Britannique. Stewart laissa un message sur le répondeur automatique - message qui plus tard sera entendu par plus de 15 millions d'auditeurs, expliquant : « Ceci est un exercice militaire des forces aériennes du Canada et des Etats-Unis. Ils n'ont pas voulu donner plus de précisions. »

    * Aux États-Unis, un reportage diffusé en février 2009, sur la télévision locale de Los Angeles, USA News, a enquêté sur la composition des présumés chemtrails révélant la présence de baryum. Un autre documentaire diffusé sur la Chaîne Histoire, le 25 juillet 2009, a validé l'hypothèse de l'existence des chemtrails. Le 12 avril 2010, sur KTVL News10, une chaine locale couvrant le sud de l'Oregon et le nord de la Californie, un présentateur météo dénonçait le réalité des épandages.
      Jeff Rense, animateur d'une émission de radio et d'un site web sur les « mystères de ce monde », avance dans une de ses émissions, que « les chemtrails sont des trainées qui de prime abord peuvent sembler normales, mais elles sont plus épaisses et s'étendent dans le ciel à partir d'une forme en X ou quadrillage. Au lieu de se dissiper rapidement, elles s'élargissent. Si bien qu'en moins de 30 minutes, les différentes trainées s'assemblent pour former un mince voile de "faux nuages" de type cirrus qui persistent pendant des heures. ».




Critiques de la théorie


Les détracteurs de la théorie des chemtrails comme le Committee for the Scientific Investigation of Claims of the Paranormal, soulignent que les trainées de condensation ont, par nature, une durée de visibilité très variable et une large variation d'apparence. De plus, même par ciel dégagé, l'apport d'humidité venant de la combustion des réacteurs d'avions est suffisante pour saturer l'atmosphère de haute altitude derrière un jet. Quant au quadrillage, il est explicable par les corridors aériens dans lesquels circulent les avions de ligne. Les photos de chemtrails ne seraient donc que des trainées normales.

Le site internet de l'US Air Force a réfuté le « canular des chemtrails accusant l'Air Force d'être impliquée dans l'épandage au-dessus de la population états-unienne » avec des substances mystérieuses. Il est dit: « plusieurs auteurs citent un dossier de recherche de l'Université de l'Air intitulé: Le climat comme un multiplicateur de force: posséder le temps en 2025 qui suggère que l'US Air Force procède à des expérimentations de modification du climat. Le sujet de ce dossier faisait partie d'une thèse donnant un aperçu d'une stratégie pour l'utilisation d'un système futur de modification du climat pour atteindre des objectifs militaires et il ne reflète pas la politique, les pratiques et les capacités militaires actuelles. L'Air Force ne procède à aucune expérimentation ou programme de modification du climat et n'a pas de projets pour le faire dans le futur. »

Patrick Minnis, un scientifique des études atmosphériques du Langley Research Center de la NASA à Hampton, en Virginie, cité par USA Today, affirme que la logique n'est pas exactement le point fort de la plupart des partisans de la théorie des chemtrails, il dit : « Si vous contrariez ces gens et essayez de réfuter des choses, alors c'est que vous faites juste partie de la conspiration ».

http://img153.imageshack.us/img153/1841/351396mainminnis.jpg
D'autre part, les objections suivantes sont relevées par les détracteurs de la théorie des chemtrails :

    * il faudrait la coopération de centaines de milliers d'employés, de militaires, de scientifiques, météorologistes, etc. partout autour du monde et il est peu vraisemblable qu'un projet d'une telle ampleur puisse exister sans la mise au jour de preuves ou l'aveu de participants. Certaines autorités officielles ont uniformément dénié l'existence de ces épandages.

    * Dans quel but des produits chimiques toxiques seraient alors relâchés à plus de 10 000 m / 30 000 pieds alors qu'ainsi, ils seraient immédiatement dispersés d'une façon imprévisible par les vents de haute altitude.

    * Si on voulait empoisonner la population, il serait si simple, et beaucoup plus économique de droguer tout simplement l'eau potable, excepté pour les personnes ne consommant que de l'eau en bouteille. Le faire via les chemtrails est extrêmement couteux.

    * Les chemtrails étant dispersés par temps secs et pas ou très peu ventés, il est tout aussi rationnel de les relier à un phénomène météorologique aujourd'hui inconnu, apparaissant justement par temps sec et pas ou très peu venté.

    * Les chemtrails s'ils sont répandus en quadrillage, ne le sont pas d'est en ouest, il est de plus inconcevable que la couverture d'une surface soit plus efficace d'est en ouest que d'ouest en est, du nord au sud ou du sud au nord. D'autres part un quadrillage est inefficace puisque on couvre sur certaines parties, deux fois la même zone.

    * La dispersion des prétendus chemtrails au-dessus des villes peut-être simplement expliquée par le fait que les aéroports se situent généralement près des villes, et donc à des carrefours de circulation aérienne. Le phénomène est apparu avec l'augmentation du trafic aérien, qui lui est une réalité. Les villes représentant des surfaces très concentrées il est de plus inutile et voyant de choisir les villes plutôt que les campagnes, ou même le plein océan, ou un épandage en vue de refroidissement climatique serait tout aussi efficace et beaucoup plus discret. Les villes ont de plus tendance à générer de la chaleur, due aux habitations et aux véhicules. Augmenter la couverture nuageuse revient donc à mettre un couvercle sur une casserole, ce qui engendre un effet contraire à celui recherché.

    * Il est étonnant que des citoyens observant le ciel aient remarqué des avions inconnus alors qu'aucun contrôleur du ciel n'en a jamais fait mention. Un avion ne passant pas facilement inaperçu au radar. La théorie s'expose donc ainsi: une horde d'avions furtifs militaires aux apparences d'avions de lignes arpenteraient le ciel des villes en vue d'empêcher le rayonnement UV de les atteindre.

    * les couloirs aériens ne sont pas des lignes droites, des virages de grande envergure arrivent fréquemment. Lorsque une piste est bloquée il est courant qu'un avion tourne autour d'un aéroport en attendant l'autorisation d'atterrir. Il est donc difficile pour un observateur ne connaissant pas les directives du pilote de juger des trajectoires de l'appareil. Dans certains cas, les appareils conventionnels ne produisent pas non plus de trainées visibles (au décollage par exemple, à faible vitesse...).

    * Il est argumenté qu'un avion passant au milieu d'un trainée déjà existante doit créer une trainée. L'espace étant en trois dimensions, du sol il est difficile de savoir si un avion vole à la même altitude qu'un autre avion. Il est donc difficile de savoir si un avion est passé au milieu d'un couloir aérien d'un autre avion, ce qui est de plus fortement déconseillé voire interdit pendant un certain temps après le passage de l'avion. Les conditions météorologiques peuvent changer, on peut aussi voir des avions qui ne font pas de trainée alors qu'ils volent au milieu des nuages, l'eau devrait pourtant également se condenser si on suit le raisonnement. Il est aussi possible que l'avion vole moins vite.

    * les chembows sont bien souvent de simples parhélies provoquées par des cristaux de glace. Phénomène bien connu et rare. De plus un phénomène peut être inconnu et naturel.

    * les trainées peuvent avoir une vie de plusieurs heures et même se transformer en nuage quand les conditions d'humidité et de stabilité sont favorables.



Dans la culture populaire


Le 27 avril 2009, l'artiste musical Prince mentionna les chemtrails dans un interview avec Tavis Smiley, animateur de talk show à PBS. Dans cet interview, Prince aborde un commentaire du comédien et activiste Dick Gregory à propos d'un sujet « qui nous touche de près » et que Prince appelle « le phénomène des chemtrails ». Prince continue en disant qu'il y a une augmentation des trainées d'avion qui coïncide avec l'augmentation inexplicable de conflits et de volonté d'argumenter à ce sujet dans son quartier.

Le 3 mars 2009, la télévision australienne a diffusé un film intitulé Toxic Skies, dirigé par Andrew Erin mettant en scène Anne Heche, dans lequel Heche joue un médecin qui enquête sur une série de maladies mystérieuses. Dans le film, le personnage de Heche attribue la maladie aux chemtrails -- des substances chimiques toxiques introduites dans le carburant des avions et dispersées sur la population par l'intermédiaire d'un système d'échappement.

Le musicien americain Beck a chanté une chanson appelée Chemtrails dans son album de 2008, Modern Guilt.


 Source
 Sources


"Pour le sceptique, le doute est une fin; pour l’esprit méthodique, le doute est un moyen."
http://www.archives-dossiers-secrets.fr/forum/viewtopic.php?id=233
Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 02:01

La Chine repousse ses frontières dans l'indifférence générale

Régis Soubrouillard - Marianne | Mercredi 9 Mars 2011

 

L'information est passée inaperçue mais au début de l'année 2011 la Chine s'est emparé d'1% des terres du Tadjikistan réglant un conflit frontalier vieux de 130 ans. Pékin entreprend depuis 20 ans de régler ses contentieux territoriaux pour mieux se protéger et étendre d'autant ses zones d'influence commerciales, militaires et diplomatiques.
La Chine repousse ses frontières dans l'indifférence générale
La Chine sort de ses frontières. Au sens figuré. La presse déborde d’articles sur l’expansion économique chinoise, sa montée en puissance fulgurante, la multiplication des acquisitions partout dans le monde par ses fonds souverains ou grands groupes dans le pétrole, les ressources naturelles, l’immobilier, le secteur financier, jusqu’aux installations portuaires avec le Port du Pirée…

Au sens propre aussi. La Chine a faim de territoires, soif de repousser les limites de ses frontières, de déplacer toujours un peu plus loin la Muraille de Chine. Premières victimes, ses voisins évidemment. Le « petit » Tadjikistan qui partage quelques centaines de kilomètres de frontières avec l’Empire du Milieu a ainsi cédé 1122 km2 de son territoire à la Chine en janvier dernier, mettant fin à un long conflit qui remonte à 1884 lorsque le pays faisait partie de la Russie tsariste. Mille kilomètres, c’est peu. Certes. Mais c’est déjà beaucoup : presque 1% de sa superficie pour un territoire 5 fois plus petit que la France. Aucun des deux pays n'a souhaité communiquer le chiffre des populations concernées. Le Tadjikistan n’a guère eu le choix et se sort plutôt bien des négociations : l’ogre chinois réclamait 28.000 km2, ce qui aurait amputé le pays du quart de sa superficie !   

« Selon la Constitution, notre territoire national est indivisible » a dénoncé l'opposition tadjike islamique, qui estime que ce transfert représentait une défaite pour la diplomatie nationale.

En retour, le Tadjikistan bénéficierait « de crédits privilégiés et autres aides financières ». Une coopération dont la république tadjike estime ne pas pouvoir se passer afin d’assurer la stabilité et la sécurité de ses frontières à long terme. La Chine est, par ailleurs, le plus grand investisseur dans l'économie tadjike, en particulier dans les secteurs de l'énergie et des infrastructures. Goutte d’eau dans un océan de territoires, le Tadjikistan n’en recèle pas moins des enjeux stratégiques et symboliques pour les Chinois. En 1998 et 1999, la Chine avait récupéré 1000 km2 de territoires comprenant une rivière et une mine d’or. Avec le haut plateau du Pamir, l’empire du Milieu entendait, cette fois, récupérer des territoires sur lesquelles, elle estime avoir des droits historiques, en raison de la présence de stèles et de tombes chinoises.

Difficile pour ne pas dire impossible  de répertorier tous les contentieux territoriaux que la Chine tente de régler pacifiquement, depuis 20 ans, avec ses 14 voisins. Une démarche de « statu quo territorial, condition de l’influence au-delà » selon le géographe Michel Foucher qui l'explique dans La bataille des cartes.

Quand Mao annonçait une facture territoriale salée
Statu quo, certes. Pour autant Pékin, n’a pas renoncé à ses desseins historiques. Ainsi à brève échéance, écrit toujours Michel Foucher, « le régime entend assimiler définitivement les étendues occidentales de son territoire. Siniser, équiper, contrôler, désenclaver, intégrer le vaste Xinjiang ». Voie d’accès à l’Asie centrale, cette région non chinoise annexée en 1884, connu autrefois sous le nom de Turkestan oriental fut rebaptisé à bon escient sous le nom de Xinjiang, littéralement « nouvelle frontière ».     

La Russie est également un « client » privilégié. Malgré la signature d’un traité de bon voisinage entre Jiang Zemin et Vladimir Poutine en juillet 2001, la Chine continue à faire des yeux doux à sa poupée russe. Et de quelle manière. Station Terminus du Transsibérien, depuis toujours la Chine rêve de Vladivostok. Ironie de l’histoire, en 2009, un comité d’experts russe proposait à la Chine de lui louer le quartier…Lénine pour y installer l’administration de la ville d’Harbin. Une concession de 75 ans pour la modique somme de 150 milliards de roubles, soit près de 3 milliards d’euros, ce qui représente plusieurs fois le budget de la ville. Une somme rondelette qui aurait permis à Moscou de maintenir en état la flotte pacifique de cette base militaire.

Face aux réactions hostiles de la population, la ville a rapidement nié l’existence d’un tel projet. Il n’empêche, les observateurs russes affirment que  malgré le traité de bon voisinage, Pékin « a renoué avec un programme destiné à récupérer des terres qui se trouvent sous juridiction russe. Les manuels scolaires parlent de territoires pris par la Russie au XIXe siècle et de dignité nationale bafouée. Les villes proches de la frontière ouvrent des musées exposant des copies de traités et d'accords, d'anciennes cartes de géographie, des chroniques historiques dont il découle que les Russes vivent sur des terres chinoises » écrivait en septembre 2009 un journal moscovite. Evoquant les territoires perdus par la Chine au profit de la Russie au 19è siècle, Mao avait été clair : « Nous n’avons pas encore présenté la note sur ce chapitre » avait prévenu le Grand Timonier. L’empire chinois s’étendait alors sur 12 millions de km2. Le territoire actuel ne couvre que 9,6 millions de km2.

Un grignotage territorial lent mais précieux
Zones contestées à la frontière sino-soviétique en 1969 (cc wikimedia commons)
Zones contestées à la frontière sino-soviétique en 1969 (cc wikimedia commons)
Grignotage territorial en Asie centrale, politique de migrations en Asie du sud-est, soft-power ailleurs, l’addition arrive doucement. La Russie et ses anciens satellites mettent tous un peu la main à la poche. Eldorado agricole, le Kazakhstan en a fait les frais abandonnant 7000 hectares de terres arables, sous forme de locations de 10 ans. Pour la Chine, qui souffre d'une pénurie de terres cultivables, l'Asie centrale est un paradis. D’où, là aussi, la multiplication de contentieux territoriaux qui portent sur des centaines de milliers d’hectares. Les territoires tombent comme des dominos. En 1999, le Kazakhstan livrait 500 km2. En 2004, le Kirghizstan concédait une parcelle de territoire le long d’une frontière de 900 kilomètres. Autant de règlements de contentieux territoriaux, toujours au profit de la Chine.  

« Les accords de délimitation sont passés entre les États et concluent de longues négociations. Ils valent reconnaissance des nouvelles réalités géopolitiques, l’exemple vaut pour les limites post-soviétiques qui ont changé de statut avec les accords passés par la Chine avec les Etats d’Asie Centrale » analyse Michel Foucher.

Négocier des frontières pour mieux les surveiller
L’autre géant asiatique, l’Inde est un voisin encombrant avec lequel  Pékin a multiplié les conflits de frontières au cours du 20ème siècle et a le plus de mal encore aujourd’hui à régler ses contentieux. Ce n’est que depuis le début des années 2000 que s’esquisse un timide rapprochement. Malgré la persistance de deux problèmes majeurs (l’Aksai Chin, région stratégique reliant le Tibet et le Xinjiang, et l’Arunachal Pradesh, lieu de la guerre sino-indienne de 1962), les deux pays ont compris qu’il fallait jouer « gagnant-gagnant » face aux nouvelles menaces notamment islamistes. Selon Michel Foucher, la  plus grande visibilité des frontières est la condition même de leur ouverture : « Leur fonction de barrière s’efface localement, même entre l’Inde et la Chine, qui ont besoin de passages et de cols pour le transit himalayen alors que de graves contentieux territoriaux persistent au point que cette dyade est la seule de l’enveloppe chinoise à ne pas avoir fait l’objet d’un accord définitif. Cette réaffirmation a donc deux dimensions, conformément à la méthode qui préside à la définition des frontières internationales, délimitation suivie d'une démarcation sur le terrain ». Négocier pour mieux surveiller.

Objet de toutes les attentions occidentales, veillé par les « people » pseudo-bouddhistes du monde entier, le Tibet est un cas à part. Toit du monde et véritable château d’eau de la Chine, il fait l’objet d’un afflux de colons chinois depuis les années 50. Pékin lui a offert la voie ferrée rapide la plus haute du monde, élément dans sa stratégie de conquête commerciale de l’Asie du Sud. Depuis les populations Han qui bénéficient d’incitations au peuplement de la province pressent de s’y établir. Sans forcément consentir à l’avènement d’une théocratie tibétaine et s’émouvoir à chaque parole de paix prononcée par le réincarné le plus populaire de la planète, on admettra au moins avec le sinologue et écrivain Simon Leys que « le Tibet est autant chinois que l’Algérie était française »…



 

http://www.marianne2.fr/La-Chine-repousse-ses-frontieres-dans-l-indifference-generale_a203653.html
http://www.lesmotsontunsens.com/la-chine-repousse-ses-frontieres-dans-l-indifference-generale-10019
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche